Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies


[ 1939-45, AU JOUR LE JOUR ]
 
 
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre


Edition du 25 septembre 2009 à 23h59

Histoire(s) de la Dernière Guerre / collectif

En réponse à
-1Au sommaire du n° 1 (suite 2) : de l'authenticité du protocole Hossbach de Francis Deleu

Une authenticité indiscutable de Nicolas Bernard le vendredi 25 septembre 2009 à 14h14

L'authenticité du "protocole Hossbach" (version française ici) ne saurait être contestée. Il me semble inutile de revenir sur les autres arguments déposés ici, mais l'explication décisive démontrant l'absence de falsification est en fait plus simple, et a été révélée voici vingt ans.

En novembre 1943, le Oberst Comte Kirchbach, du Département d'Histoire militaire de l'O.K.W., a fait réaliser une copie de ces minutes. Il en a communiqué une autre copie, en janvier 1944, à son frère, Victor Von Martin, lequel a, à son tour, remis le document aux Britanniques en 1945. Ce dernier a finalement été déclassifié en 1989, et les chercheurs ont ainsi pu le confronter à la pièce produite au Tribunal de Nuremberg : elle en était effectivement la copie conforme (voir, à ce sujet, Bradley F. Smith, "Die Überlieferung der Hossbach-Niederschrift im Lichte neuer Quellen", in Vierteljahrshefte für Zeitgeschichte, 1990/4, p. 329-336, et notamment p. 334-335). Ce petit détail clôt ainsi toute controverse, laquelle n'avait en fait été issue que des seuls groupuscules antisémites. Aucun historien, aucun individu sérieux n'avait un instant songé à remettre en cause un tel papier.

L'inepte thèse de la falsification était en effet déjà réfutée par Hossbach lui-même, lequel avait, dans un affidavit n°210 (I.M.T., Vol. LXII, p.228-230), authentifié le document produit à Nuremberg, affidavit que n'ont pas remis en cause les avocats de la défense, et en particulier Maître Laternser (I.M.T., Vol. XXI, p.381-383). Hermann Göring n'a pas davantage contesté l'authencité des minutes de la conférence, mais a argué qu'Hossbach aurait prétendument commis de nombreuses erreurs (I.M.T., Vol. IX, p.306).

Sur ce point, il serait faux de prétendre que le document a été rédigé aux fins d'étayer un dossier d'accusation contre Hitler qu'auraient utilisé les conspirateurs. En effet, fans la mesure où ledit document a été enregistré le 10 novembre 1937, cinq jours après la conférence, il faudrait en ce cas déduire que ces derniers auraient largement prémédité leur coup d'Etat. Or, à la même époque, cette conspiration ne demeure qu'à l'état embryonnaire, éclatée en plusieurs cellules, alors que l'armée ne lui manifeste guère son soutien. Ce n'est que l'année suivante qu'elle se mettra en oeuvre, pour prévenir une invasion de la Tchécoslovaquie.

On sait à ce propos que le Generaloberst Beck, futur ponte de la conspiration, a été informé par le rédacteur du compte-rendu, et que la révélation de la teneur de cette conférence l'a profondément heurté, ce qui l'a poussé à coucher ses réflexions sur le papier (voir Peter Hoffmann, The history of the German resistance 1933-1945, McGill-Queen's University Press, 1996, p.38). Les commentaires de Beck, en anglais, et qui confirment le fond du document, ont été reproduits ici (avec des extraits des mémoires d'Hossbach).

Hossbach lui-même n'était pas un opposant actif au régime, sans pour autant s'y rallier. C'était un militaire de profession, méprisant la démocratie, et qui à ce titre n'avait pas regretté la disparition de la République de Weimar, comme s'en rendront compte les Américains qui lui mettront la main dessus en 1945. Ami de Beck, il se signalera surtout par sa passivité, et n'encourra notamment aucune poursuite à l'issue de l'attentat du 20 juillet 1944 (voir Walter Bussmann, "Zur Entstehung und Überlieferung der „Hossbach-Niederschrift“", in Vierteljahrshefte für Zeitgeschichte, 1968/4, p.373-384, et sur ce point p.375-377). Ses difficultés avec le S.D., en avril 1945, ne sont d'ailleurs établies que par sa propre version des faits. Il lui a certes été reproché, ce même printemps, d'avoir effectué une manoeuvre de repli en Prusse orientale, manoeuvre visiblement justifiée par l'avance de l'Armée rouge, ce qui l'avait en toute hypothèse conduit à être limogé. Pas de quoi constituer un acte de trahison, nonobstant ce que des publicistes néo-nazis lui ont fait grief après la guerre. Bref, le parcours d'Hossbach est un autre argument démontrant, non seulement l'authenticité du compte-rendu, mais encore son exactitude sur le fond. S'il est vrai qu'il semble avoir rédigé ces minutes sans avoir pris de note (j'insiste sur le conditionnel, car le fait prête à discussion), il faut rappeler qu'il était un officier supérieur, nommé attaché militaire de Hitler en 1934, ce qui l'a déjà amené à agir en qualité de sténographe. Bref, ce n'était pas un candidat potentiel à l'acquisition du syndrome d'Alzeimer. Ce qui clôt la démonstration.

P.S. La totalité des 42 volumes du Procès de Nuremberg ont été mis en ligne sur ce site, dans leur version d'origine, de de même que les Vierteljahrshefte für Zeitgeschichte de l'Institut für Zeitgeschichte München-Berlin, sur le site de ce dernier.

*** / ***

lue 2351 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 A noter que... de Nicolas Bernard 25 sept. 2009 14h49
2 Nuances de françois delpla 25 sept. 2009 16h22
3 Pas convaincu de Nicolas Bernard 26 sept. 2009 00h06
1 Le retour... de Auteur anonymé 25 sept. 2009 20h11
2 Totalement inexact de Nicolas Bernard 04 octo. 2009 18h55
3 Il ne suffit pas de proclamer... de Auteur anonymé 04 octo. 2009 22h54
4 Toute étude des conjurations allemandes... de françois delpla 05 octo. 2009 06h23
5 Petit bémol de Jacques Ghémard 05 octo. 2009 09h45
6 Bémol au bémol... de Nicolas Bernard 05 octo. 2009 11h04
7 C'est même illisible de Jacques Ghémard 05 octo. 2009 11h46
8 Aucun historien ne conteste l'authenticité de Nicolas Bernard 05 octo. 2009 17h43
5 Le choix de la guerre de Francis Deleu 05 octo. 2009 10h53
4 Déjà réfuté de Nicolas Bernard 05 octo. 2009 10h46
5 Halder de Nicolas Bernard 05 octo. 2009 10h57
6 Bernard peut se répéter... de Auteur anonymé 05 octo. 2009 18h59
7 ... votre disque n'en est pas moins rayé... de Nicolas Bernard 05 octo. 2009 19h29
7 Bon, on ne peut plus rien... de Auteur anonymé 05 octo. 2009 21h57
8 Mais si... de Nicolas Bernard 05 octo. 2009 22h05
9 La présentation de la revue de Jacques Ghémard 05 octo. 2009 22h57
10 Il y a un an et demi... de Auteur anonymé 06 octo. 2009 00h05
11 Première nouvelle ! de Nicolas Bernard 06 octo. 2009 10h10
12 Quel site ??? de Jacques Ghémard 06 octo. 2009 11h59
13 Mais ici même de Nicolas Bernard 06 octo. 2009 12h07
14 Oui dans ce cas modérée mais il suffit de la modifier de Jacques Ghémard 06 octo. 2009 12h09
15 ... ce qui en l'espèce n'a pas été le cas... de Nicolas Bernard 06 octo. 2009 12h10
16 Non, pas de bug de Jacques Ghémard 06 octo. 2009 12h21
16 Farceur, va ! de Auteur anonymé 06 octo. 2009 12h44
13 La main dans le sac de Auteur anonymé 06 octo. 2009 12h30
14 Il faudrait... de Nicolas Bernard 06 octo. 2009 12h46
12 Encore la main dans le sac ! de Auteur anonymé 06 octo. 2009 15h42
13 Merci de confirmer... de Nicolas Bernard 06 octo. 2009 16h28
14 De pire en pire de Auteur anonymé 06 octo. 2009 18h01
10 Ya Basta ! de 13emeDBLE 06 octo. 2009 08h58
11 le n°32 de Batailles de 13emeDBLE 06 octo. 2009 09h06
11 Ecoutez, je suis libre... de Auteur anonymé 06 octo. 2009 11h28
12 et moi aussi ! de 13emeDBLE 06 octo. 2009 11h44
13 Bernard Vincent de Auteur anonymé 06 octo. 2009 12h47
14 oui Nicolas Bernard bien sûr, je me suis trompé ! de 13emeDBLE 06 octo. 2009 14h10
15 pas négationniste... germanocentré de 13emeDBLE 06 octo. 2009 15h54
12*** contribution effacée
13 Flagrant délit, encore ! de Auteur anonymé 06 octo. 2009 18h09
8 Pffffff.... ! de Francis Deleu 05 octo. 2009 22h16
9 impressions de françois delpla 06 octo. 2009 16h52

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Histoire(s) de la Dernière Guerre

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.02 s  5 requêtes