Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies


[ 1939-45, AU JOUR LE JOUR ]
 
 
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Histoire(s) de la Dernière Guerre / collectif

En réponse à -11 -10 -9 -8 -7 -6 -5 -4 -3 -2
-1La présentation de la revue de Jacques Ghémard

Ya Basta ! de 13emeDBLE le mardi 06 octobre 2009 à 08h58

Pris comme les autres habitués et lecteurs de ce forum à témoin par l'un des intervenants, je me permets d'intervenir pour donner le fond de ma pensée (non sur les personnes, vu que je ne connais ni l'un ni l'autre) mais sur le débat actuel :

Pour le coup, je trouve l'ami Ollivier pas très cohérent, sur la méthodologie employée (je passe sur la question de qui doit prouver quoi).

Nous avons donc Ollivier qui déclare (j'ai du m'y reprendre à deux fois pour réaliser de ce qu'il avait écrit - osé écrire serait plus exact là : ) :
""L'ennemi mortel, l’ennemi impitoyable du peuple est et reste la France." Cette phrase qui me gêne d'autant moins que j'ai été le premier à la citer ne signifie pas que Hitler veut lui faire la guerre."

Donc si je suis le raisonnement de Ollivier, lorsqu'Hitler écrit ceci, il n'a pas l'intention d'attaquer la France, mais seulement d'avoir une "explication finale" avec elle...

C'est osé (comme je l'ai écrit), mais bon, nous sommes dans un état libre, et je me battrais pour qu'il puisse librement penser cela (la réciproque est-elle vraie ? ce n'est pas mon problème encore que St Just disait...).

Il ajoute façon d'enfoncer le clou à l'intention de ceux qui pensent (librement) que dès Mein Kampf, l'aggression de la France est prévue au programme des "réjouissances" :
"Votre interprétation des propos de Hitler est abusive car contraire à l'esprit du livre d'où ils sont extraits."

Bon là, je peux suivre (difficilement certes, vu que "l'esprit de MK", j'aurais besoin d'un développement)...

Donc, selon Ollivier, les écrits de Hitler ne permettent pas de déduire un "passage à l'acte", même si on ne peut que le constater dans les faits (j'ai la faiblesse d'espérer que nous sommes tous d'accord sur ce fait : c'est Hitler qui attaque en 39).

MAIS, et c'est là que réside l'incohérence de raisonnement dudit Ollivier, lorsqu'il s'agit de la résistance allemande, les premières prémices de discussions de ceux qui deviendront opposants suffisent à qualifier une résistance établie et avérée, et le "passage à l'acte" inéluctable (attentat). Dès 1937 donc...

Là, le béotien en la matière que je suis pose la question, lorsque c'est Hitler, il n'y a pas de préméditation, et les écrits ne suffisent pas à prévoir les actes, mais en revanche, pour ses opposants, tout est là, avéré et inéluctable dans les premières discussions, y compris des tentatives d'attentat (voir là notamment : )

Ce n'est pas cohérent en terme de raisonnement et de méthodologie, même si c'est "évident" au regard de votre objectif : Peu importe le moyen tout doit donc démontrer la faiblesse du protocole d'Hossbach. Tout y compris son contraire :

- Les écrits d'Hitler ? ils ne démontrent pas que le protocole dit vrai.
- La participation à la résistance dès 37 de Hossbach ? elle éclaire tout sur ce qui anime le rédacteur de ce faux...

Ceci me choque sur le plan du raisonnement, mais je dois être trop bête pour saisir les finesses...

Je n'ai pas les connaissances pour pouvoir débattre avec vous deux sur ces questions, mais je pense (au-delà des attaques personnelles que l'équipe de modération a bien du mal à parer - bravo à eux) que cette incohérence, qui m'a littéralement "sauté aux yeux" méritait d'être relevée.

à ce propos, pas d'intérêt pour ma question ? C'est à la limite de la discourtoiserie (c'est là : ).

Pourtant, cela me semble bien plus intéressant qu'un énième "duel" sans fin, chacun ayant bien compris les positions de tous...

Cordialement,

CM

*** / ***

lue 525 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 le n°32 de Batailles de 13emeDBLE 06 octo. 2009 09h06
1 Ecoutez, je suis libre... de Auteur anonymé 06 octo. 2009 11h28
2 et moi aussi ! de 13emeDBLE 06 octo. 2009 11h44
3 Bernard Vincent de Auteur anonymé 06 octo. 2009 12h47
4 oui Nicolas Bernard bien sûr, je me suis trompé ! de 13emeDBLE 06 octo. 2009 14h10
5 pas négationniste... germanocentré de 13emeDBLE 06 octo. 2009 15h54
2*** contribution effacée
3 Flagrant délit, encore ! de Auteur anonymé 06 octo. 2009 18h09

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Histoire(s) de la Dernière Guerre

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.02 s  5 requêtes