Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies


www.delpla.org, le site de l'historien François Delpla
 
 
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Site personnel de F. Delpla, Historien 1939-45 / François Delpla

En réponse à -12 -11 -10 -9 -8 -7 -6 -5 -4 -3 -2
-1Simple constatation de 

J'aurais bien voulu qu'Anne Frank survive, moi de Nicolas Bernard le vendredi 21 septembre 2007 à 17h10

Il s'agit pour moi de réfuter une thèse tendant à faire du national-socialisme une alternative politique acceptable. Que son auteur refuse de l'admettre importe peu.

Prétendre que Hitler n'aurait jamais envahi l'U.R.S.S. (alors qu'il le déclare noir sur blanc dans Mein Kampf), et qu'il n'aurait pas exterminé les Juifs d'Europe si Churchill n'avait pas fait preuve, en 1940, de sa volonté de résister, relève pour moi de la foutaise caractérisée, et en conséquence de la plus dangereuse des irresponsabilités. Ladite thèse me fait songer à ces historiens conservateurs britanniques des années 90 qui ont reproché à Churchill d'avoir fossoyé l'Empire au nom d'une recherche de gloriole, alors qu'il aurait fort bien pu signer un traité avec Hitler ou le laisser ferrailler tout seul avec les communistes.

Je vous résume la chose. Ce qu'implique la théorie de Delpla, c'est que le régime nazi est devenu sanguinaire à cause de l'adversaire, qui a commis l'erreur de vouloir lui tenir tête, alors que le crime est inhérent à la mentalité hitlérienne. Stéphane Courtois, que vous et Delpla ne portez pas dans votre coeur, ne défend pas d'autre idée : "ce n'est qu'avec la guerre, et surtout avec l'attaque contre l'U.R.S.S., que se déchaîna la terreur nazie", manière de dire que la terreur communiste, elle, est bien plus terrible, car ayant frappé constamment, y compris et surtout en temps de paix. Les fonctionnalistes, que vous n'accueillez pas davantage, ne raisonnent pas autrement.

Mais une telle explosion de violence, un crime aussi abouti que la "Solution finale", ne peuvent simplement se concevoir comme une simple réplique au peu raisonnable Mr. Churchill. C'est sous-estimer le mal hitlérien que de sombrer dans une telle pensée.

Pour ma part, je constate que la thèse de Delpla ne repose sur rien. Pire : comme souvent - et comme je n'ai pas été le seul à le constater, en d'autres affaires - les documents cités par lui démentent, après lecture, ses théories, qui relèvent davantage d'une vue de l'esprit que de l'analyse rigoureuse.

Admirons tout de même la vision du monde qui en découle. Hitler signe la paix avec la Grande-Bretagne et la France en mai 1940. Le système démocratique survit en Occident. L'intégrité territoriale, l'indépendance du Bénélux sont sauvegardées. Hitler désarme ses forces. Delpla ose ajouter que Staline cèdera l'Ukraine sans se battre. Peut-être même que la Pologne sera ressuscitée, nous révèle cet historien. L'Europe orientale reste régie par des régimes autoritaires de droite dont on sait que, malgré leurs dérives antiparlementaires, ils ont en définitive été moins pires, sur un plan humain et économique, que leurs successeurs communistes. Mieux encore, les Juifs ne sont pas exterminés - mais Delpla ne nous souffle mot du destin des Juifs aux mains des Allemands : sont-ils libérés des ghettos polonais ? Le communisme soviétique est affaibli, discrédité. Les empires coloniaux survivent, faute pour eux d'avoir été touchés par la guerre (conquête japonaise, politique américaine, jeu soviétique). La paix règne sur l'Europe, et Hitler, achève Delpla, se retire de lui-même du pouvoir. Ce que Delpla peine à imaginer, c'est que ce régime, par trop personnel, ne saurait survivre à la mort de son créateur. Il ne lui vient pas à l'idée qu'il pourrait survenir un équivalent de la déstalinisation, sous l'égide de nazis modérés, de nationaux-socialistes à visage humain tels qu'Albert Speer, à moins que le Brejnev nazi, Martin Bormann, ne s'empare du pouvoir. Il est en tous les cas absolument hasardeux de prédire, comme Delpla, que la chute du nazisme sera sanglante, en pareille hypothèse. A titre personnel, et tenant compte des aspirations démocratiques du peuple allemand, je suis convaincu du contraire.

En d'autres termes, le monde "delplaïque" qui aurait surgi d'une victoire nazie en 1940 n'est en définitive pas si terrible que ça. Oh, nous devons cohabiter avec une dictature raciste outre-Rhin ? Mais l'existence de l'Afrique du Sud, du génocide rwandais ou des dictatures soviétiques ne nous a qu'assez rarement empêchés de dormir sur nos deux oreilles. Et pourquoi se plaindre, puisque le génocide juif, le seul et unique crime qui fonde l'originalité et la démesure abjecte du nazisme, ne sera finalement pas perpétré ? Vous ne tenez pas à voir Anne Frank survivre ?

Bref, cessons la rêverie. Parce que la thèse delplaïque est historiquement indémontrable, elle est moralement inacceptable.

La faute à Churchill ?

*** / ***

lue 1379 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 Beau néologisme! de arcole 22 sept. 2007 15h05
2 Il date de plusieurs années de Nicolas Bernard 22 sept. 2007 23h21
1 Un Delp qui s'efforce d'être laïque de françois delpla 23 sept. 2007 06h41
2 Sur Ian Kershaw de Nicolas Bernard 23 sept. 2007 12h55
3 Sans intéret pour toi de Jacques Ghémard 23 sept. 2007 14h13
4 Je ne lui prête pas de telles intentions de Nicolas Bernard 23 sept. 2007 17h11
5 et si nous essayions d'avancer ? de françois delpla 23 sept. 2007 18h58
6 Avancer, oui, mais ce sera sans vous de Nicolas Bernard 23 sept. 2007 20h02
7 Non ! de françois delpla 23 sept. 2007 20h34
8 Une perte ? N'exagérons rien de Nicolas Bernard 23 sept. 2007 21h18
9 Minute, papillon ! de françois delpla 24 sept. 2007 05h23
10 encore un mot de françois delpla 24 sept. 2007 06h48
11 Déplacement de contribution de Francis Deleu 30 sept. 2007 19h46

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Site personnel de F. Delpla, Historien 1939-45

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes