Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Pétain - Trahison ou sacrifice ? / Michel Boisbouvier

En réponse à -15 -14 -13 -12 -11 -10 -9 -8 -7 -6 -5 -4 -3 -2
-1Le billet vert de Boisbouvier

Vous ne répondez pas à mes questions (comme d'habitude) de Nicolas Bernard le mercredi 27 janvier 2010 à 09h29

L'ex-anonyme ne répond pas aux questions que je lui pose - et pour cause - et recycle les mêmes allégations inexactes et mensongères déjà réfutées.

Peu importe. Je lui repose plus bas lesdites questions. On ne sait jamais...





> Je croyais avoir montré que les internements de mai 41
> (l'affaire dite du billet vert) n'était pas à proprement
> parler une rafle mais une mesure d'internement
> d'étrangers de zone occupée ?

Foutaise déjà réfutée : la rafle du 14 mai 1941 était une opération visant des étrangers en leur qualité de Juifs.




> Décidée par l'autorité d'occupation (mais à l'instigation
> de Dannecker)

Il n'y a pas eu décision unique des autorités d'occupation, mais co-décision : les Allemands demandent à Vichy d'exécuter sa propre loi du 4 octobre 1940 prévoyant l'internement des "ressortissants étrangers de race juive", et Vichy obtempère sans difficulté.




> cette mesure d'internement fut exécutée sur
> le modèle de celles qui existaient depuis deux ans en
> France sous la III° République et qui fut continuée
> ensuite en zone libre à l'initiative des préfets,
> car "l'exclusion" dont on accuse "exclusivement" Vichy ne
> fut, en fait, que la continuation de celles de la III°
> République

Foutaise déjà réfutée : mettre sur le même plan la dérive sécuritaire - qui reste scandaleuse - de la IIIème République finissante et la politique d'exclusion parfaitement raciste et autoritaire de Vichy constitue, selon le mot d'un historien, un "contresens".





> Compte tenu de ces précédents, le gouvernement de Vichy
> ne put protester ni reprocher aux Allemands de faire ce
> que faisaient déjà Daladier et Reynaud.

Foutaises déjà réfutées : Vichy n'a pas cherché à s'opposer à ce qui reste une mesure d'exécution de sa propre législation.




> La déportation d'août 41, comme celle du 27 mars 42 se
> fit sans que Vichy en ait été informé.

Comme d'habitude, l'ex-anonyme commet un mensonge par omission.




> Celle de décembre 41 relève de l'action en représailles
> décidée par l'autorité d'occupation après les attentats
> communistes ordonnés par Staline contre des officiers
> allemands pour constituer un front de revers.

Encore un mensonge par omission, car comme l'écrivait Serge Klarsfeld (Vichy-Auschwitz, Fayard, 2001, p. 36), "la rafle du 12 décembre s'inscrit dans une action de représailles consécutives à une série d'attentats anti-allemands que les exécutions de masse de Chateaubriant et de Nantes (48 et 50 fusillés les 22 et 24 octobre 1941) n'ont pas interrompue. Soucieux de porter un coup d'arrêt à l'intensification de cette résistance essentiellement communiste, le Commandement militaire suit les conseils de l'Ambassadeur Abetz qui, soucieux de sauvegarder la collaboration franco-allemande, préconise le 7 décembre de faire porter la responsabilité exclusivement sur 'des Juifs et des agents à la solde des services secrets anglo-saxons et soviétiques'."

A moins, bien sûr, que l'ex-anonyme n'approuve le fait de s'attaquer aux Juifs en tant que Juifs pour réprimer les activités de la Résistance, ce qui ne saurait surprendre ?




> Je m'excuse de psittaciser encore, mais, la faute à qui ?

L'ex-anonyme se borne à recycler les mêmes allégations inexactes et mensongères déjà réfutées, sans répondre aux questions que je lui posais, et que je reproduis ici :

1) Pourquoi, en mai 1942, Heydrich décide-t-il de laisser à la police française son indépendance avant de rencontrer René Bousquet, bref pourquoi négocie-t-il, et pourquoi "cède"-t-il immédiatement une police qui, selon l'ex-anonyme, lui appartiendrait déjà ? Pourquoi, puisqu'il peut, selon l'ex-anonyme faire usage lui-même de nos policiers, et qu'en conséquence, "tous les juifs de Paris et de sa banlieue auraient été raflés en une semaine en 42", descend-il de son piédestal pour annoncer à Bousquet qu'il renonce à ce privilège, sachant, insistons lourdement là-dessus, que cette décision est prise avant de rencontrer Bousquet ?

2) Par ailleurs, j'ai posé cette autre question, renouvelée, à l'ex-anonyme, qui n'y a jamais répondu - et pour cause : si, comme l'écrit l'ex-anonyme, les S.S. ne respectaient rien, pourquoi, s'apercevant, nous dit-il, de la prétendue mauvaise volonté française de procéder aux rafles/internements/déportations (la réalité étant sensiblement différente, voir également cet article), pourquoi donc ces "pires bandits que l'Europe ait jamais connus depuis les temps mérovingiens" (l'ex-anonyme dixit), qui "se moquaient éperdument et en toute saison et de la Convention d'armistice et des conventions de La Haye" (l'ex-anonyme dixit), ne récupèrent-ils pas à leur profit la police française pour l'administrer directement, et effectuer eux-mêmes les rafles/internements/déportations ?

Pourra-t-il enfin répondre à ces deux questions en m'épargnant les inepties déjà réfutées sur Bousquet-parvenant-à-émouvoir-Heydrich-et-à-lui-arracher-victorieusement-l'indépendance-de-la-police-française ?

*** / ***

lue 939 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 Qui a gagné ? de Boisbouvier 27 janv. 2010 12h17
2 Vous ne répondez pas à mes questions (comme d'habitude) de Nicolas Bernard 27 janv. 2010 13h09
2 C'est les Alliés ! de Jacques Ghémard 27 janv. 2010 13h13

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Pétain - Trahison ou sacrifice ?

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes