Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Pétain - Trahison ou sacrifice ? / Michel Boisbouvier

En réponse à
-1Quand Michel Boisbouvier cite Serge Klarsfeld... de Nicolas Bernard

Il persiste et signe... de Boisbouvier le dimanche 24 janvier 2010 à 11h54

Nicolas Bernard persiste à se réfuter lui-même.

Tout le problème en ce qui le concerne vient de ce qu’il ne s’en rend pas compte. Il nous faut donc l’y aider.
Lisons le. Il écrit, citant Klarsfeld :
Les ordonnances allemandes du Commandant militaire doivent être appliquées en zone occupée par l'Administration française. Quant aux lois et aux décrets du Gouvernement de Vichy, ils sont valables non seulement pour la zone libre, mais aussi pour la zone occupée, à condition toutefois qu'ils ne contredisent pas les ordonnances allemandes. L'existence du Gouvernement de Vichy, institué pour toute la France à titre de pouvoir souverain, confère aux services officiels français en zone occupée la qualité d'émanations du Gouvernement de l'Etat français, sous l'égide duquel ils travaillent. Les ministères de Vichy ont, en effet, leurs représentants en zone occupée auprès du Commandant militaire allemand. Ainsi, chaque acte des services français en zone occupée est un acte de l'Etat français."

Là je reprends la plume et je vous demande :
Quelle interprétation donnez-vous à cet « à condition toutefois qu'ils ne contredisent pas les ordonnances allemandes » ?
Je n’en vois personnellement qu’une seule : si les Allemands estiment que les lois et décrets du gouvernement de Vichy contredisent les ordonnances allemandes, ces lois et ces décrets cessent d’être applicables et restent lettre-morte. Autrement dit, les Allemands sont souverains et l’autorité de Vichy sur la zone occupée en 40-41-42 n’existe qu’autant que les Allemands la tolèrent. Un peu comme le pouvoir d’Hérode (ou de Caïphe) sous Ponce Pilate. Certes Caïphe veut tuer Jésus, mais il doit en demander l’autorisation à Ponce Pilate. Celui-ci voudrait bien ne pas tuer Jésus, mais il ne veut pas avoir d’ennuis avec le peuple qu’il a à charge d’administrer, le plus possible sans faire de vagues. Ce qui fait qu’ il donne satisfaction à Caïphe. En France, la situation sera inversée. C’est Ponce Pilate (Hitler, Himmler, Heydrich, Dannecker, Oberg…) qui voudra tuer Jésus (les Juifs) et Caïphe (Vichy-Pétain-Laval) qui veut le sauver. Malgré l’envie qu’il peut en avoir de tuer Jésus(les Juifs), Himmler est freiné par Pétain (Caïphe). Et ça marche. Jésus sera sauvé. Enfin, presque.
Si vous comprenez cela différemment, dites le moi, et je ne demande qu’à m’instruire. Toutefois la suite des évènements devait donner raison à cette interprétation comme l’ont prouvé les trois déportations (en France) de Juifs de 1941 et celle du 27 mars 1942 (en Pologne) contre lesquelles Vichy n’a rien pu faire.
Vichy n’a rien pu faire non plus contre l’ordonnance allemande du 27 septembre 1940 ordonnant le fichage des Juifs. La Préfecture de Police y mit parait-il un zèle intempestif, comme si elle avait voulu montrer aux Allemands son excellence professionnelle (J. Delarue).C’est possible et même probable, mais, d’une part, Vichy n’y fut pour rien et seule la Préfecture de Police, vu son statut particulier, en porte la responsabilité, et, d’autre part, ce fichage était devenu nécessaire à partir du moment où la loi sur le statut des Juifs existait. Et nous avons vu que c’est grâce à cette loi que Vichy parvint à continuer d’exercer ce précieux semblant d’autorité sur cette zone qui devait montrer son efficacité au printemps et à l’été 1942, car, comme on dit à l’EHESS, il y a dans une apparence toujours quelque chose de plus qu’une apparence.
A ce stade de la controverse, Nicolas Bernard, (ou Ghémard ou Deleu, je ne sais plus), objecte une lettre d’un magistrat belge ou celle d’un délégué du comité des Secrétaires généraux faisant référence aux conventions de La Haye et qui aurait eu une certaine efficacité pour empêcher les Allemands de commander directement à la gendarmerie belge, mais qui n’en aurait eu aucune en ce qui concerne la police belge. Et, de fait, la Belgique eut la chance, que n’eurent ni la France ni les Pays-Bas, de n’avoir ni Dannecker ni Seyss-Inquart à faire du zèle anti-juif derrière le dos de l‘autorité en titre des MBH. Le général von Falkenhausen, à Bruxelles était comme Otto et Heinrich von Stulpnagel, à Paris, un gentilhomme de la vieille école qui respectait les valeurs humanistes traditionnelles (et oui, elles n’étaient pas devenues obsolètes pour tout le monde !). Or, ils cessèrent tous les trois d’avoir la Jugenfrage à charge après la Conférence de Wannsee, de sorte que les Juifs belges furent déportés et tués dans une plus forte proportion que les Juifs français, mais moins, toutefois, que les Juifs bataves.
Et, de toute façon, le cas de la Belgique diffère de celui de la France. Celle-ci avait(en plus d’autres problèmes comme les bases de l’Empire ou la flotte à préserver de la convoitise du vainqueur) à gérer le problème d’empêcher les Allemands d’avoir envie d’envahir la zone libre (opération Attila, puis Anton).
Donc, l’affaire est jugée : la volonté allemande prime sur la volonté française dans tous les cas où un conflit d’interprétation vient à se produire.
Nicolas Bernard , lui-même, s’il avait été au pouvoir à la place de Pétain, n’aurait pu mieux gérer une situation aussi difficile.
Implicitement, Klarsfeld l'a reconnu quand il a, fort maladroitement d'ailleurs, reproché à Sabatier de ne pas être passé par Laval pour protéger les Juifs de Bordeaux.

*** / ***

lue 1344 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 Oui, la volonté allemande prime sur la volonté de Vichy ! de Jacques Ghémard 24 janv. 2010 14h59
1 Un zèle intempestif ! de Francis Deleu 24 janv. 2010 17h13
2 Renardise de Boisbouvier 24 janv. 2010 17h59
3 Renardise de Boisbouvier et "protection de Léon BEL 24 janv. 2010 21h16
4 Un mal pour un bien. de Boisbouvier 25 janv. 2010 07h19
5 Mais vous refusez de voir les autres alternatives de Jacques Ghémard 25 janv. 2010 07h54
6 et encore celle-ci : de françois delpla 25 janv. 2010 09h34
7 interdiction absolue de françois delpla 25 janv. 2010 19h22
8 Je suis l'objet de modérations de Boisbouvier 25 janv. 2010 20h59
9 Vous vous fichez de la charte ! de Francis Deleu 25 janv. 2010 21h12
10 Pourquoi... de Jean 26 janv. 2010 18h34
11 Que dire ? de Jacques Ghémard 26 janv. 2010 19h20
9 Envoyez lui par mail ! de Jacques Ghémard 25 janv. 2010 21h41
9 aveu de faiblesse de françois delpla 26 janv. 2010 09h32
10 Censuré de Jacques Ghémard 26 janv. 2010 14h21
11 Sérieusement de françois delpla 26 janv. 2010 14h39
12 Accordé de Jacques Ghémard 26 janv. 2010 15h03
12 Idem : j'attends toujours des réponses à mes questions de Nicolas Bernard 26 janv. 2010 15h31
13 Le billet vert de Boisbouvier 26 janv. 2010 22h13
14 mesure d'internement d'étrangers sur quel critère ? de Jacques Ghémard 27 janv. 2010 08h40
15 Internés par la 3e République, livrés pas Vichy ! de Jacques Ghémard 27 janv. 2010 10h47
16 Pas "43" de Laurent Laloup 27 janv. 2010 11h12
17 Oui, 40, zut ! Rectifie ! de Jacques Ghémard 27 janv. 2010 11h49
16 La suite de l'article de Jacques Ghémard 27 janv. 2010 11h46
15 Internés et affamés ! de Jacques Ghémard 27 janv. 2010 11h07
16 Et les colis sont interdits, les familles sont séparées ... de Jacques Ghémard 27 janv. 2010 11h31
17 Et désespérés ! de Jacques Ghémard 27 janv. 2010 12h15
14 Vous ne répondez pas à mes questions (comme d'habitude) de Nicolas Bernard 27 janv. 2010 09h29
15 Qui a gagné ? de Boisbouvier 27 janv. 2010 12h17
16 Vous ne répondez pas à mes questions (comme d'habitude) de Nicolas Bernard 27 janv. 2010 13h09
16 C'est les Alliés ! de Jacques Ghémard 27 janv. 2010 13h13
12 Je n'ai as compris ta question. de Boisbouvier 26 janv. 2010 18h44
13 crise de lenteur ou lenteur de crise ? de françois delpla 26 janv. 2010 19h06
5 Recyclage d'une manipulation de texte de Nicolas Bernard 25 janv. 2010 09h53
6 Hilberg a dit aussi en 1998 de Léon BEL 25 janv. 2010 11h11
3 Bobards à répétition de Nicolas Bernard 25 janv. 2010 09h45
4 soi-disant fait d'Armes de Michel Auffret 26 janv. 2010 15h43
5 Confirmation ! de Francis Deleu 26 janv. 2010 18h38
1 Allégations déjà réfutées, ainsi que deux nouvelles apories de l'ex-anonyme de Nicolas Bernard 25 janv. 2010 09h29

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Pétain - Trahison ou sacrifice ?

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes