Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre


Et les autres livres cités


La description de ce livre


La description de ce livre


La description de ce livre

Le réseau carte / Thomas Rabino

En réponse à -14 -13 -12 -11 -10 -9 -8 -7 -6 -5 -4 -3 -2
-1Rectification de Jacques Baynac

Aucun entêtement de ma part de Jacques Ghémard le dimanche 13 avril 2008 à 15h37

Je me contente de relater ce que j'ai vu, lu et ressenti.

Je ne pense pas que c'est en traitant de menteurs une personne qui relate ce quelle a vu, lu ou ressenti, que vous arriverez à la convaincre que votre thèse est la bonne.

Je me demande donc d'où vient cette absence de sérénité de votre part. Mais peut être avez vous été blessé par certaines critiques ?

Bref, je retiens donc que pour vous le terme résidence est excessif et que de Gaulle utilisait rarement cet hotel. Est-ce que ça en fait pour autant un "rapport de force" en faveur de Moulin ? Est-ce ainsi qu'il "garde ses distances" ? Est-ce que vraiment "il ne se s'est jamais déplacé pour aller voir de Gaulle" ?

Quand à la référence à Frenay, elle est là parce que cité par Roussel. Or comme ma rapide relecture m'a semblé lui donné tort, j'ai pensé que c'était un point en votre faveur. mais bon, visiblement vous n'en voulez pas.

Je constate que vous avez tendance à déclarer "malhonnêtes" ceux dont vous pensez qu'ils ne partagent pas votre point de vue. Ne vous étonnez pas si avec cette méthode, vous avez du mal à les convaincre. Je prendrais l'exemple de Cremieux Brilhac et de sa traduction que vous critiquez fort page 261. En admettant que vous ayez raison dans votre analyse du texte, pouvez-vous comprendre qu'on peut sans malhonnêteté, l'interpréter autrement, simplement parce qu'il est difficile de faire abstraction de ce que l'on croit savoir par ailleurs.

C'est un peu ce que dit Raymond Aron quand il explique qu'il avait pourtant tous les éléments pour savoir ce qui se passait dans les camps d'extermination mais que son esprit ne lui permettait pas de le comprendre.

Navré
Ghémard

*** / ***

lue 890 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 Tête de mule de Jacques Baynac 13 avril 2008 19h00
2 Moi la science, j'en doute. de Jacques Ghémard 13 avril 2008 19h32
2 et mon point ? de françois delpla 13 avril 2008 21h56
3 Une hypothèse historique solide... de françois delpla 30 sept. 2010 06h27
2 Moulin, combien de divisions ? de Jacques Ghémard 14 avril 2008 13h27
3 Reconnaître, oui, adouber, non. de René CLAUDE 14 avril 2008 14h14
3 En réponse à vos questions de Jacques Baynac 14 avril 2008 14h27
4 Je précise non pas mon jugement mais ma perception de la Résistance de Jacques Ghémard 14 avril 2008 15h27
5 A votre service (secret, naturellement) de Jacques Baynac 15 avril 2008 12h33
6 Non, non, moi je suis pour la simplicité de Jacques Ghémard 15 avril 2008 15h16
7 Donner aux autres... de Auteur anonymé 16 avril 2008 10h48

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Le réseau carte

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes