Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

La France de l'entre-deux-guerres / Claude Fohlen

En réponse à -15 -14 -13 -12 -11 -10 -9 -8 -7 -6 -5 -4 -3 -2
-1nuançons les nuances ! de françois delpla

Vaste débat... de M. B. le mardi 08 décembre 2009 à 15h49

Bonjour François,

>Il ne s'agit pas de dire que Laval = Barthou

Je ne sais trop qu'en penser : tu as écris plus haut qu'il n'y avait pas une "feuille de cigarette" entre B. et L. ("même combat ! (sic) ")

>Tu dis toi-même que Barthou n'est pas "le champion tout catégorie de la résistance à Hitler", à la bonne heure ! Mais alors, pourquoi faire grief à Laval de vouloir, sous certaines conditions, causer avec les Allemands ?

Je me suis simplement contenté d'écrire, depuis le début de cet échange, que Barthou et Laval ont tous deux mené une politique différente à l'égard de l'Allemagne et des alliés est-européens de la France. Je ne fais donc aucun grief et ne porte aucun jugement : je constate que toutes deux ont lamentablement échoué mais qu'elles n'en ont pas moins emprunté des chemins divergents.

Barthou, lors de sa nomination au bureau de Vergennes dans le cabinet Doumergue, est un moment tenté par la conciliation avec l'Allemagne. Il se rallie pourtant (à contre-coeur ?) à la position dure prise par Doumergue en mars, avant d'engager au printemps ses consultations pour la réalisation du pacte oriental. Il ne variera dorénavant plus de cette ligne de fermeté. A l'été 1934, devant l'impossibilité d'obtenir un accord global à l'est (opposition de la Pologne), il s'oriente donc vers un accord strictement bilatéral avec Moscou.

Laval, nommé au Quai d'Orsay en octobre, n'a d'autre choix que de poursuivre la politique soviétique de son prédecesseur, déjà bien engagée sur la voie d'un traité bilatéral. Toutefois, il renoue parallèlement le dialogue avec Berlin et approfondit celui préalablement engagé par Barthou avec l'Italie. Laval ne croit guère en l'alliance russe et la considère sans doute comme dangereuse pour la paix. Briandiste convaincu, il pouvait être légitimement effrayé par une combinaison diplomatique rappelant le jeu des alliances qui avait en son temps mené l'Europe à la guerre.

Il croit pouvoir amener à ses vues l'Allemagne ce qui aurait le grand avantage de ne pas froisser un Royaume-Uni mécontent des initiatives antérieures de Paris vis-à-vis de Moscou et de Berlin. Sinon, pourquoi Laval aurait-il tant tardé avant de reprendre les négociations avec Potemkine (mars 1935 seulement) et pourquoi aurait-il autant traîné les pieds avant de proposer la ratification du pacte franco-soviétique au Parlement ?

Et ce n'est pas projeter le Laval de 1940 sur les événements de 1934/35 que de considérer la politique extérieure de celui-ci comme moins rigide que celle initiée par Barthou.

*** / ***

lue 1114 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 en Sarre, ai-je dit ! de françois delpla 08 déc. 2009 16h55
2 En Sarre, donc... de M. B. 08 déc. 2009 22h30
3 qui dit Sarre dit noeud de françois delpla 09 déc. 2009 13h26
1 Laval, le pragmatique de Boisbouvier 09 déc. 2009 05h52
2 "Le pragmatisme est le mot qui résume Laval" de Nicolas Bernard 09 déc. 2009 09h47
3 Pourquoi les adopter si les parents sont toujours vivants ? de Jacques Ghémard 09 déc. 2009 10h09

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur La France de l'entre-deux-guerres

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes