Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies


[ 1939-45, AU JOUR LE JOUR ]
 
 
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Histoire(s) de la Dernière Guerre / collectif

 

Au sommaire du n° 12 de Francis Deleu le vendredi 08 juillet 2011 à 20h29

Passeur d'Histoire

Robert Paxton raconte
Rares sont les historiens à jouir d’une aura comparable à celle de Robert Owen Paxton. En 1973, âgé de 31 ans, ce brillant professeur américain de l’université de Columbia faisait une entrée fracassante dans le débat français avec son fameux ouvrage, La France de Vichy. Le pays s’était reconstruit sur la fiction gaullo-communiste d’une France résistante, et une part notable de l’opinion croyait encore en un maréchal Pétain « bouclier .» des Français, dont l’action se serait conjuguée aux coups de « l’épée » du général de Gaulle. Dans l’effervescence post-mai 1968, les recherches de Paxton rompaient avec les artifices de la mémoire nationale et modifiaient la perception d’un trouble passé. Retour sur la carrière et les multiples apports de ce grand historien.
Propos recueillis par Thomas Rabino.
Personnalité

Adolf Eichmann - Soldat de l'idéologie nazie ?
Un enlèvement spectaculaire en plein Buenos Aires en 1960, le procès retentissant qui suivit un an plus tard et son exécution à Jérusalem le 31 mai 1962, mettent physiquement fin au « cas Eichmann ». La controverse persiste pourtant depuis plus de quarante ans pour savoir qui était Adolf Eichmann : un soldat obéissant ? La personnification même de la « banalité du mal » ? Ou un antisémite fanatique ?
Par Johann Chapoutot.
Moyen-Orient

La révolte arabe en Palestine - Les débuts d'un conflit sans fin
En 1918, la Palestine est arrachée à l’empire ottoman par les Britanniques, puis placée depuis 1920 sous leur mandat. Leur objectif principal est d’y installer un « foyer national pour le peuple juif ». La population arabe conteste le projet : les premières manifestations éclatent dès 1919 pour réclamer l’indépendance et la fin de « l’invasion juive ».
Par Alexandre Thers.
Diplomatie

La Conférence de l'Atlantique - Quand Churchill rencontre Roosevelt
Du 9 au 12 août 1941 a lieu, dans une baie de Terre-Neuve, la première des nombreuses rencontres entre Churchill et Roosevelt pendant le conflit. Le moment est crucial : les armées allemandes avancent en URSS ; le Japon hésite plus que jamais entre agression et abstention ; l’Amérique n’est guère plus décidée et son opinion publique reste des plus partagées. Il incombe une fois encore à Winston Churchill de rechercher les meilleurs compromis possibles au service de son objectif primordial : abattre Hitler.
Par François Delpla.
Les chroniques de juillet 1941
La guerre

La Campagne de Syrie - Une situation explosive
En 1920, la France reçoit un mandat au Levant afin de permettre à la Syrie et au Liban de devenir progressivement des États indépendants. La population chrétienne libanaise accueille avec joie cette décision qui la libère de la domination turque. En Syrie, au contraire, les nationalistes désirent une indépendance immédiate. Après ses victoires contre la France et la Grande-Bretagne en 1940, et compte tenu de son antisémitisme, l’Allemagne nazie apparaît alors comme la plus sûre garantie de l’indépendance de la future nation arabe.
Par Dominique Lormier.
La guerre

Malte, verrou de la Méditerranée - Bataille aéronavale pour un rocher
À 90 km de la Sicile, à 300 km de la Tunisie et à 350 km de la Libye se dresse une île, véritable cauchemar pour l’Axe. « Un porte-avions insubmersible », dira Churchill. « Une infection à guérir », répliquera Hitler. Son nom ? Malte.
Par Yannis Kadari.
Les chroniques d'août 1941

DOSSIER : LA SHOAH PAR BALLES

C'est avec 3.000 hommes répartis en quelques groupes d'intervention mobiles que commence, en juin 1941, la liquidation des ennemis du Reich sur les arrières d'une Armée allemande à la conquête de l'URSS. Cette définition d' « ennemis du Reich » est bien vaste et les crimes qui en résulteront dépasseront l'entendement, touchant l'ensemble des populations « libérées », mais surtout les communautés juives et tsiganes.
Les Einsatzgruppen initient ainsi, dans le plus grand désordre et la plus grande cruauté, la « destruction des Juifs d'Europe », alors que les camps de la mort ne sont pas encore construits : de l'Ukraine aux pays Baltes, tueries et massacres dont près de 1,4 millions de victimes en quelques mois. Les fusillades et les exécutions collectives se multiplient à un rythme effréné, d'abord seulement les hommes sont concernés, puis aussi les femmes et les enfants. Les charniers se comptent par centaines.
Si ces massacres sont à l'initiative de la SS, les hommes des Einzatzgruppen sauront très bien s'entourer d'auxiliaires locaux ou des unités militaires régulières de l'Axe pour accomplir leur macabre mission. En effet, durant l'été 1941, apparaissent aux côtés des massacres de masse « officiels » des pogroms auxquels prennent part des miliciens, des civils, souvent des représentants de l'ordre et de l'autorité, comme en Roumanie et dans les pays Baltes. De même, la Wehrmacht, loin du cliché d'une armée propre à qui ces tueries auraient été cachées, collabore volontiers aux fusillades, apportant son concours dès qu'il le faut, par complicité idéologique ou opportunisme.
- Les Einsatzgruppen et la Shoah par balles des unités mobiles de tueurs
« Nous fûmes emmenés en camion à la périphérie Sud-Ouest de Kirovograd [...] où se trouvait un fossé antichar [...]. Une fois le camion arrêté, nous descendîmes et dûmes nous déshabiller jusqu’aux sous-vêtements. Sur le lieu où on nous avait emmenés, se trouvaient déjà plus de cent personnes de nationalité juive, femmes, enfants et vieillards [...]. Tous pleuraient violemment et criaient. Lorsque je vis cela, je compris qu’on nous avait emmenés à la fusillade. »
Par Marie Moutier.
- L'implication de l'armée allemande - La collaboration des militaire à la Shoah
« La Wehrmacht et le national-socialisme proviennent des mêmes origines intellectuelles. Ils vont accomplir de grandes choses pour la nation s’ils suivent l’exemple et les enseignements du Führer ». Ordre du jour du général Walter von Brauchitsch, chef de l’armée de Terre allemande, 1938
Par Alexandre Thers.
- La Roumanie d'Antonescu dans la Shoah - L'autre génocide
Lors de l’invasion de l’URSS en juin 1941, l’Armée roumaine se rendra elle aussi coupable de terribles exactions contre les populations juives dont l’historiographie commence depuis peu à saisir véritablement l’ampleur.
Par Matthieu Boisdron.
- Le génocide des Juifs dans les pays baltes - Complicité et compromission des populations locales dans la Shoah
Implantés dans les pays Baltes depuis le XIVe siècle, les Juifs ont rapidement contribué à l’essor économique de la région (Vilnius y a acquis le surnom de « Jérusalem de Lituanie »). Ironie de l’Histoire, c’est un régime germanique, l’Ordre livonien des Chevaliers teutoniques, qui a, le premier, établi une ségrégation leur interdisant de s’établir dans le territoire sous son contrôle.
Par Yann Mahé.
Magazine
- A lire (rubrique assurée par Yann Mahé et Philippe Richardot)

- A lire - section jeunesse (rubrique assurée par Rolande Causse)

- Bonnes feuilles : Agent secret de Churchill
Bob Maloubier est un des rares survivants du SOE, chargé par Churchill de « mettre le feu à l'Europe ». L'historien et ancien résistant Jean-Louis Crémieux-Brilhac juge ce livre « plus thrilling que les Tontons Flingueurs, et de surcroît, tout y est vrai ! » On ne saurait mieux dire …
- D'hier à aujourd'hui : Trafic, Famille, Palaces - Monaco durant la guerre.
Face aux vainqueurs du Danemark, de la Norvège, des Pays-Bas, du Luxembourg, de la Belgique et de la France, que peut espérer Monaco avec ses 2 km² de superficie et ses 24.000 habitants, dont 10.000 Italiens, ressortissants d'un État allié à Hitler ? Rien, si ce n'est de profiter de sa position balnéaire et financière pour essayer de conserver son indépendance au cœur du conflit mondial.
Par Patrick Rouveirol.
- Cinéma : Le cinéma sous l’Italie fasciste
Plus encore que l'Allemagne nazie et son omniprésent ministère de la Propagande, l'Italie de Mussolini investit considérablement dans le vecteur cinéma, au point d'en faire, pendant la Seconde Guerre mondiale, le système de production le plus important d'Europe.
Par Jérémy Ferrando.
- La guerre en photos.

*** / ***

lue 2873 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 Robert Paxton s'explique de Francis Deleu 17 juil. 2011 17h39
2 Intéressant... de d.zambon 18 juil. 2011 12h12
3 Vivement la fin de l'année ! de Francis Deleu 23 juil. 2011 22h35
4 Parution article Paxton-Lieb de Emmanuel de Chambost 26 nove. 2011 10h37
5 Une référence incontournable de Francis Deleu 26 nove. 2011 12h45
6 Merci pour l'accueil de Emmanuel de Chambost 26 nove. 2011 14h37
5 Mon commentaire sur Paxton et lieb de Emmanuel de Chambost 29 nove. 2011 13h53
6 Paxton vs Lieb de Francis Deleu 29 nove. 2011 18h37
6 Et la MBB ? de Emmanuel de Chambost 02 déc. 2011 12h02
7 Zemmour, tu m'a plagier ! de Emmanuel de Chambost 14 octo. 2014 17h03
8 tout de même... de françois delpla 16 octo. 2014 21h13
9 Montoire, p.28 de Emmanuel de Chambost 17 octo. 2014 03h00
9 Le mal absolu, la doxa paxtonienne et Léa Salamé de Emmanuel de Chambost 18 octo. 2014 12h20
10 Un débat qui fait polémique de Francis Deleu 19 octo. 2014 16h50
11 Tour d'horizon de la polémique de Francis Deleu 19 octo. 2014 22h30
12 Alain Michel, Le Monde et papa Le Pen de Emmanuel de Chambost 20 octo. 2014 18h10
13 Sur l'interviou d'Alain Michel (ou: qui a eu l'idée de déporter les enfants?) de Nicolas Bernard 20 octo. 2014 18h59
14 Alain Michel, les enfants du Vel d'Hiv et autres questions de Emmanuel de Chambost 20 octo. 2014 23h40
15 Alain Michel, les enfants juifs et l'escamotage de la responsabilité de Laval de Nicolas Bernard 21 octo. 2014 13h45
16 Il n'y a pas d'escamotage de Emmanuel de Chambost 21 octo. 2014 22h37
17 Mais si de Nicolas Bernard 22 octo. 2014 10h29
18 Pour en finir de Emmanuel de Chambost 22 octo. 2014 23h10
19 Rien d'étonnant de Jacques Ghémard 23 octo. 2014 18h13
18 Levons un peu les yeux de Etienne Lorenceau 05 janv. 2015 20h11
15 Rafle et déportation des enfants : marchandages et palabres entre Vichy et les Allemands de Francis Deleu 22 octo. 2014 16h45
13 Et entre les deux ? de Jacques Ghémard 21 octo. 2014 00h56
14 Aucune volonté de sauver de Nicolas Bernard 21 octo. 2014 12h36
15 Vichy et les déportations de J. Dumon 10 juin 2015 18h44
16 pensée binaire, quand tu nous tiens ... de françois delpla 11 juin 2015 09h57
14 Sur ce forum, en ce moment, il n'y a pas de défenseur de Vichy de Emmanuel de Chambost 21 octo. 2014 13h45
15 Vichy, protecteur des Juifs français? Quelle blague... de Nicolas Bernard 21 octo. 2014 13h56
16 Ces faits sont bien connus de Emmanuel de Chambost 21 octo. 2014 22h39
17 Juste une remarque de Nicolas Bernard 22 octo. 2014 10h33
15 qui veut se faire... de françois delpla 27 octo. 2014 18h36
16 Un rappel utile .... de Léon BEL 28 octo. 2014 11h00
17 Vichy et les juifs de Jacques Dumon 10 juin 2015 17h45
12 Les "authentiques français" et les autres de Francis Deleu 13 nove. 2014 21h31
10 Ca serait comique de Jacques Ghémard 21 octo. 2014 00h13
11 Du dévoiement d'une formule de Jacques Ghémard 21 octo. 2014 00h36
8 Le plagiat de Zemmour après lecture de Emmanuel de Chambost 17 octo. 2014 03h40
2 40000 auxiliares pour occuper un pays ? de ALEXDEROME 15 déc. 2011 00h19
3 Ce sont des choses connues de Emmanuel de Chambost 17 déc. 2011 17h41
2 Le nombre des troupes d'occupation de Etienne Lorenceau 31 déc. 2014 20h26
2 une information moins partisane de Etienne Lorenceau 06 janv. 2015 20h47
1 Des « images qui bougent » de Francis Deleu 23 juil. 2011 22h38
1 Thorez, candidat FFL débouté ? de Francis Deleu 28 août 2011 16h22
2 Une grâce amnistiante de Francis Deleu 28 août 2011 19h49
2 Terreur à la Libération excécutée par de Auteur anonymé 22 juin 2015 10h38

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Histoire(s) de la Dernière Guerre

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes