Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies


[ 1939-45, AU JOUR LE JOUR ]
 
 
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre


Edition du 25 septembre 2009 à 11h06

Histoire(s) de la Dernière Guerre / collectif

En réponse à
-1Au sommaire du n° 1 (suite 3) : Hossbach - la charge de la preuve de Francis Deleu

La preuve par Gilbert de françois delpla le vendredi 25 septembre 2009 à 10h56

Si les dénégations d'un accusé sont évidemment à prendre avec circonspection quand elle tendent à le disculper, il n'en va pas de même d'un témoignage, noté le jour même, sur les réactions d'un accusé au surgissement d'une pièce qui l'accable.

Or le psychologue américain Gilbert (p. 42-43), visitant les accusés après la lecture, par Alderman, du protocole Hossbach (26 novembre), ne croise pas l'ombre d'un négationniste ! C'est encore l'époque où les accusés prennent leurs repas tous ensemble et, à cette occasion, communiquent librement (tout comme, pendant les audiences, ils peuvent manifester leurs doutes à tous les coaccusés si on lit quelque chose qui leur paraît faux). Le protocole a été lu le matin, et à midi Gilbert observe les convives. Il écrit :

Beaucoup de prévenus ne cachèrent pas leur étonnement devant ce document révélant la conception de Hitler de la politique de force. Jodl dit qu'il ne s'en était pas rendu compte alors. Une chose qui l'étonnait aujourdh'ui dans ce document était la surestimation de l'importance de l'Italie.

Seyss-Inquart (...) dit : "Si seulement j'avais su en 1937 qu'il avait fait une déclaration pareille, j'y aurais certainement réfléchi à deux fois avant de jouer ce jeu."

Von Schirach estima que le document constituait "de la folie politique concentrée".

Frank remarqua : "Attendez seulement que les Allemands lisent cela et qu'ils voient avec quel dilettantisme le Führer a scellé leur destin !"

Göring n'appréciait pas du tout cette conversation. Il s'écria : "Ah, chansons que tout cela ! Les Américains n'ont-ils pas conquis la Californie et le Texas ? C'était bien aussi une simple guerre agressive en vue d'une extension territoriale !"

Ribbentrop, tout ébouriffé, secoua tristement la tête quand je lui demandai s'il n'avait pas connu cette déclaration (...) : "Non, il ne m'en a jamais parlé". [ce qui, soit dit en passant, n'exclut pas qu'il ait lu le p-v dans les papiers laissés par Neurath].

Fritzsche admit que le document jetait une lumière nouvelle sur l'affaire : "Je vois maintenant pourquoi il est question de complot, et je serai moi-même obligé de changer de position au sujet de l'acte d'accusation."


Sauf erreur, Gilbert ne revient pas sur la question (et notamment pas dans ses notes assez détaillées sur la défense de Göring, tant en audience que dans sa cellule) avant de noter ceci, le 16 mai, à propos de la défense de Raeder : l'amiral a discuté non le texte, mais le fait qu'il annonçât la guerre. Il a "reconnu qu'il assistait à cette réunion et avait entendu ce discours".

Voilà bien des billes pour démontrer l'authenticité de ce document : elle est confirmée, lors de sa venue au jour, par l'absence totale de contestation de trois témoins oculaires que pourtant il accable (les deux cités et Neurath), puis par le fait que des mois plus tard, ayant eu le temps de peaufiner leur défense avec des avocats chevronnés, ils en contestent tout au plus l'interprétation (encore est-ce le cas seulement, semble-t-il, de l'un d'entre eux).

Une chose encore et ce sera tout pour aujourd'hui : ce qui fait l'importance de ce document dans la procédure, c'est qu'il est retenu pour servir de point de départ à l'accusation de complot... par prudence, sous l'influence des juges français pinailleurs (notamment Donnedieu de Vabres) et de leurs scrupules juridiques. Jackson, lui, voulait, et l'historien ne peut que lui donner raison, faire démarrer ce complot dans les années 20, avec notamment Mein Kampf comme pièce maîtresse. Le cher Olivier va sûrement donner raison au grand-père du ministre de la Culture de Chirac. Juridiquement ça se défend : comment mesurer au carré la responsabilité des gens que l'enchanteur Hitler piège dans ses discours ? Mais historiquement, le fait est qu'il les piège, et les enrôle dans ses crimes, notamment contre la paix.

*** / ***

lue 2044 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1*** contribution effacée
2 Mais bien sûr... de Nicolas Bernard 26 sept. 2009 00h32
3 je suis d'accord... de françois delpla 26 sept. 2009 10h51
3*** contribution effacée
4 Pièce au dossier : A5522 de Thiriel 26 sept. 2009 14h22
4 Histoire rime avec prétoire... de françois delpla 26 sept. 2009 14h43
5*** contribution effacée
6 Mein Kampf et la France de françois delpla 26 sept. 2009 16h40
7 C'est possible de Auteur anonymé 26 sept. 2009 16h50
7 "Mein Kampf" : les alliances de l'Allemagne de Francis Deleu 26 sept. 2009 20h26
8 Tous mes compléments, Francis ! de françois delpla 26 sept. 2009 21h38
9*** contribution effacée
10 Brrr ! de françois delpla 26 sept. 2009 22h37
10 Votre erreur de françois delpla 27 sept. 2009 11h01
11*** contribution effacée
12 mais non de françois delpla 28 sept. 2009 03h41
12 hélas non ! de françois delpla 28 sept. 2009 08h28
12 un hors-sujet bienvenu de 13emeDBLE 28 sept. 2009 10h41
13 attention ! de françois delpla 28 sept. 2009 11h47
14 Certes... certes de 13emeDBLE 28 sept. 2009 12h33
15 avidemment ! de françois delpla 28 sept. 2009 13h06
16 Ok, un "m" de trop, eagerly vous préfèrez ? de 13emeDBLE 28 sept. 2009 13h49
15*** contribution effacée
16 il ne faut jamais dire jamais... de 13emeDBLE 30 sept. 2009 21h46
17*** contribution effacée
18 puis-je en profiter ? de 13emeDBLE 30 sept. 2009 23h44
12 Et pourtant ! de Francis Deleu 28 sept. 2009 18h01
13 Finalement, c'est vous... de Auteur anonymé 30 sept. 2009 17h41
13 "Explication définitive" de Nicolas Bernard 07 octo. 2009 11h31
14 Traduction définitive de Francis Deleu 08 octo. 2009 12h41
10 la IIIème République et Weimar de 13emeDBLE 27 sept. 2009 11h05
11 et puis... de Etienne Lorenceau 19 juin 2013 00h27

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Histoire(s) de la Dernière Guerre

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.02 s  5 requêtes