Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

l'appel du 18 juin 1940 / François Delpla

En réponse à -3 -2
-1Ben alors, confirmation ou pas ? de Jacques Ghémard

Pinaillages et réalités de françois delpla le mercredi 02 juillet 2008 à 17h34

J'ai sans doute répondu un peu vite


Il y a là une confirmation de l'horaire de l'appel (22h). Je rappelle qu'entre 18h, version des mémoires du Général devenue complètement intenable, et 22h qui doit leur sembler encore trop tabou, la plupart des livres récents disent 20h 30 sans s'appuyer sur rien, comme par un compromis tacite entre l'erreur et la vérité.


au post initial de Francis







qui disait :

Paul Struye dont le "Journal de guerre" fut publié après son décès, note en date du 18 juin :



Mardi 18 juin 1940.

17 h. Radio-Paris intime aux réfugiés de ne plus bouger. "Toutes villes plus de 20.000 h villes ouvertes". Comme si toute la France n'était pas ouverte à l'ennemi ! On précise aussi qu'il n'y a pas encore d'armistice et que les soldats doivent encore résister. Pétain l'avait oublié hier quand proclamait que faut cesser le combat. Quel désarroi !

19 h. Discours Churchill aux Communes. Très crâne, très énergique. "La bataille de Grande-Bretagne va commencer. Nous ferons notre devoir." Grande allure. Reproche assez discret au gouvernement français qui, concluant paix séparée, violerait ses engagements vis-à-vis Angleterre.
On communique projet ahurissant que Londres aurait proposé à Paris dimanche: faire de France et Grande-Bretagne un seul pays. Les Français acquérant nationalité britannique et les Anglais la nationalité française - un seul cabinet de guerre, etc. La réponse a été la demande de paix séparée.

22 h. Le général français Degaule parlant de Londres fait appel à résistance française.
Grégoire plein confiance dans Anglais. A admiré leur courage à Nieuport et Louvain. Sévère sur corps officiers belges. Mussolini et Hitler se sont réunis à midi. On ignore encore à quelles conditions ils accorderont l'armistice. Pourquoi se hâteraient-ils ? En attendant, Allemands avancent à allure vertigineuse. Sont à Cherbourg, Rennes, Belfort, Colmar. Hier, Metz ....



Du coup, Jacques prend un malin plaisir à me mettre en contradiction avec moi-même :




Quant à la réception des auditeurs sur le continent, il y a peu de témoignages incontestables. Je n'en connais même pas du tout qui fassent état de souvenirs prouvant indubitablement qu'ils étaient bien à l'écoute le 18 à 22h, heure anglaise.


Si l'histoire de mes pensées présente quelque intérêt, il me semble qu'au moment où j'ai fait ma première réponse je ne pensais pas au décalage horaire... que j'ai bien entendu essayé de débrouiller dans mon livre.

Si on admet qu'il est alors de + 1h en Belgique par rapport à Londres, et qu'on prend le journal de Paul Struye au pied de la lettre, cela voudrait dire une émission à 21h... ce qui n'est dit absolument par personne.

Francis pourrait peut-être nous dire quand le journal est rédigé, et s'il y a des habitudes rigides à cet égard : par exemple, Goebbels raconte systématiquement sa journée le lendemain matin, avant d'attaquer la suivante. Si le même procédé était employé ici, le souvenir pourrait être parasité, par exemple, par un journal... et il est possible que les quotidiens belges parlent de l'appel en fonction d'une information venue d'Angleterre, ce qui pourrait expliquer l'horaire de 22h qui, je le répète, est le bon, archives anglaises à l'appui.

Est-ce que cela, Jacques, a une importance ? Non certes par rapport au sens du geste gaullien, qui n'est pas douteux. Mais j'aimerais qu'un jour tu répondes à ceci, et Michel également : est-il indifférent que de Gaulle ait eu toutes les peines du monde à parler, parce que Halifax le combattait et que Churchill le soutenait épisodiquement ?

Cela me paraît au contraire riche d'implications. Le moral anglais n'était pas, en moyenne, plus élevé que le français et le caractère de quelques hommes a décidé de tout. Mais ni Halifax, ni Pétain n'étaient des traîtres et encore moins des nazis. Ils étaient mis dans le vent par Hitler et c'est cela qui compte. Ils ne le voyaient pas en train d'accomplir le programme de Mein Kampf (coup foudroyant contre la France, paix générale à l'ouest et occupation tranquille de l'espace "vital" oriental), pour eux Hitler était un allié de Staline auteur d'un coup militaire heureux et il était vital de le stopper par un traité avant qu'il ait tout bouffé vers l'ouest.

Je ne crois d'ailleurs pas que Churchill ni de Gaulle aient vu totalement clair dans le jeu d'Adolf. Mais en tout état de cause, ils ont estimé, peut-être instinctivement, qu'il ne fallait à aucun prix lui concéder cette victoire-là.

*** / ***

lue 775 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 Traitrise Ghémardienne et Pétainiste de Jacques Ghémard 02 juil. 2008 18h33
2 "Pétain traître"... à la manière de Thiers de françois delpla 02 juil. 2008 21h15
3 pétain de Michel Auffret 03 juil. 2008 10h58
1 A vos horloges ! de Francis Deleu 03 juil. 2008 10h45
2 le problème... de françois delpla 03 juil. 2008 11h57
3 Ouï-dire ? de Francis Deleu 03 juil. 2008 12h53
4 Heu, j'ai pas grand chose en magasin de Jacques Ghémard 03 juil. 2008 17h48
2 C'est à n'y rien comprendre ... de Jacques Ghémard 03 juil. 2008 12h04
3 Heu ! Beuh ! de Francis Deleu 03 juil. 2008 12h56
2 Point de vue helvétique de Christian Rossé 15 juil. 2008 02h24
3 fameux ! de françois delpla 15 juil. 2008 08h14
4 Contresens de Jacques Ghémard 15 juil. 2008 10h22
5 Pourquoi sauver toutes les versions ? de françois delpla 16 juil. 2008 07h28
6 Ben c'est pas clair mais pour moi c'est clair de Jacques Ghémard 16 juil. 2008 12h56
3 Remarquable travail de recherche de Francis Deleu 16 juil. 2008 12h28
4 Toujours à l'heure allemande de Jacques Ghémard 16 juil. 2008 12h35
5 Mise a jour de Auteur anonymé 18 juil. 2008 12h18

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur l'appel du 18 juin 1940

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes