Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Vichy dans la "Solution finale" / Laurent Joly

En réponse à -2
-1Etat fort et bouteilles d'alcool de Nicolas Bernard

Le troc de Bousquet de Boisbouvier le mercredi 16 décembre 2009 à 20h21

Vichy a donc été, dès le début, tout disposé à livrer ces juifs à l'Allemagne - enfants compris. Nés en France, exclusivement francophones, mais issus de parents étrangers, ils n'étaient 'pas vraiment français'. Sur 300.000 juifs de France, 75.000, aux deux tiers d'origine étrangère, ont été tués. Vichy a souvent fait plus que les Allemands pour capturer des juifs, étrangers ou citoyens français.

Ceci n'infirme pas le texte de 1961 et, au contraire, le confirme.
Vichy, par Bousquet interposé, a négocié (le 2 juillet 42, 72 avenue Foch) ce que j'ai appelé un troc, le troc de Bousquet.
Il se résume ainsi.
D'abord, Bousquet refuse de livrer qui que ce soit car le Maréchal est opposé à ces déportations.
A ce moment Knochen intervient :
"Ne craignez vous pas d'irriter le Führer ?"
"Puis-je faire une contre-proposition ?" dit alors Bousquet.
"Parlez" répond Knochen.
"Si nous vous livrons les Juifs étrangers renoncerez-vous aux Juifs français ?"
" C'est d'accord".

Bref, la livraison a bien été faite et dans les deux zones et elle continue de donner lieu à toutes les interprétations défavorables imaginables.
En même temps, elle honore cette politique globale de l'esquive, dilatoire et temporisatrice de Vichy, dont j'ai souvent parlé puisqu'elle a retardé suffisamment le processus de destruction dans son ensemble et explique le sort relativement plus clément de la communauté juive de France dont a parlé Poliakov.
Savez-vous qu'on a restitué sa Légion d'Honneur à Bousquet ?
Effectivement, en juillet-aoùt 42, une déportation n'était nullement synonyme de mort ou de mauvais traitements. Elle s'inscrivait dans une longue liste de personnes déplacées : deux millions de prisonniers, déportés du travail, etc.

*** / ***

lue 772 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 Jusqu'où fermerez vous les yeux vous comme ça ? de Jacques Ghémard 16 déc. 2009 23h08
1 ... et les "erreurs" de l'ex-anonyme (ainsi qu'une aporie supplémentaire) de Nicolas Bernard 17 déc. 2009 10h43
2 Pourquoi ? de Boisbouvier 17 déc. 2009 14h37
3 Hilberg et Poliakov, encore... (et une question) de Nicolas Bernard 17 déc. 2009 16h19
4 La réfutation est en fait une confirmation ! de Boisbouvier 17 déc. 2009 17h51
4 Poliakov de d.zambon 17 déc. 2009 20h22
4 Hilberg a commis une faute. de Boisbouvier 18 déc. 2009 07h12

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Vichy dans la "Solution finale"

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.02 s  5 requêtes