Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre


Edition du 02 février 2008 à 07h38

Himmler's Secret War / Martin Allen

En réponse à -9 -8 -7 -6 -5 -4 -3 -2
-1Vers une paix dans l'honneur ? de Nicolas Bernard

Je suis le premier à le souhaiter ! et dans le tutoiement bilatéral, même ! de françois delpla le samedi 02 février 2008 à 07h09

***J'ai lu il y a longtemps, si longtemps que je ne me rappelle plus bien où, un récit de l'arrestation et du "suicide" d'Himmler. D'instinct, je me suis demandé comment il avait foutre pu dissimuler aussi longtemps son ampoule de cyanure pour réussir son coup. Autrement dit : au premier coup d'oeil on pressent que quelque chose cloche.***

Voilà comme un internaute s'exprimait une heure avant toi , provoquant dans mon esprit la bousculade de tous les espoirs : que tu en viennes à quitter ton point de vue conservateur avant que l'obtention par nous tous de l'ouverture des archives ne t'y contraigne, et même que tu abandonnes ce vouvoiement, apparu comme une punition pour le dossier que j'ai ramené à Toussaint 2005.

Tu persistes malgré ma demande à répondre en bloc à tout ce que j'ai pu écrire depuis juin 2005 (en une saison printanière et non estivale). Tu argumentes contre mes dernières découvertes en présentant comme un abandon de poste le fait de ne pas les avoir faites plus tôt, belle conception de la recherche. Comme il t'arrive souvent d'être meilleur que cela, ne crains-tu pas qu'indépendament d'un examen de l'exactitude des propos ("meurtre par suicide assisté", n'est-ce pas une expression un peu contournée pour masquer le fait que je n'ai suivi que brièvement Allen dans l'accusation de meurtre, ayant été amené à suspendre mon jugement sur ce point jusqu'à l'éclaircissement par de complètes, loyales et contradictoires expertises -de plus en plus urgent- de l'accusation de "faux" ?), indépendamment donc du fond ces réponses rétro risquent d'apparaître comme du remplissage et le fruit d'un besoin éperdu de répondre quelque chose, malgré tout, et d'assez long, aux derniers arguments que je viens de dégager ?

De toute manière cela contrevient à cette règle que je rappelle souvent et qui n'est pas contestée, même par toi, mais par toi abondamment transgressée, le faible pouvoir démonstratif de l'argument d'autorité à l'envers : une erreur éventuelle (ou un flottement, un revirement, un aveuglement, que sais-je ?) d'un historien en 2000 et quelques ne saurait démontrer qu'il s'est passé en 1945 le contraire de ce qu'il affirme. C'est exactement comme si, délaissant le dossier et ne jouant pas crânement, en octobre 2005, la maigre chance de l'étoffer à Londres par un dossier qu'aurait oublié la censure, je m'étais contenté de prouver l'invalidité de la thèse officielle par ta garde vigilante, aux portes de cet enfer, de Cerbère aux trois têtes crachant du feu.

Il y a du nouveau, Nicolas ! Prétendre, à partir de la prise en flagrant délit de Murphy "témoignant" avec le texte de Selvester sous les yeux, que j'abandonne ma position et cherche une sortie honorable, est un paradoxe qui peut amuser les uns et peut-être même conforter encore quelques autres dans l'idée que "tout repose sur des faux". Cela risque fort de ne pas tenir la route bien longtemps.

Je te rappelle, en outre, qu'il avait ce faisant converti du verre dur et fin, car destiné à libérer facilement son chargement mortifère, en du métal souple, faute d'oser dire du caoutchouc, et que tu as vainement tenté de nous faire prendre cette lanterne pour une vessie.

Enfin, je ne marche pas dans ta traduction du mot "drive". Accompagner quelqu'un dans un "drive", si on n'a pas dit auparavant que la voiture était bondée et qu'il avait fallu en mettre une autre à sa suite, tout le monde comprend que cela veut dire qu'on est dans la même. Certes il l'avait dit, qu'il y avait plus d'une voiture, des années avant ! Mais là, son obsession est de s'écarter au maximum de Selvester et de démontrer que lui, Murphy, a pris en main le prisonnier, prétendument non fouillé, d'une façon telle qu'il peut se porter garant que rien de nouveau n'est entré dans sa bouche : le rappel de l'existence de deux moyens de transport empruntés l'un par Himmler et l'autre par Murphy gâterait l'effet.

*** / ***

lue 1063 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 Il vous faudrait être honorable... de Nicolas Bernard 02 févr. 2008 18h40
2 renversant ! de françois delpla 02 févr. 2008 19h01
3 J'avoue ne pas comprendre... de Nicolas Bernard 02 févr. 2008 19h59

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Himmler's Secret War

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes