Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies


Le magazine de l'histoire de la guerre mécanisée et des engins militaires
 
 
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Batailles & Blindés / Collectif

En réponse à -3 -2
-1houla.... de 13emeDBLE

Sur le hors-série de Nicolas Bernard le jeudi 20 septembre 2007 à 21h24

Non, la manière délirante témoignait des circonstances dans lesquelles j'ai lu le hors-série, pas du hors-série lui-même.

A titre personnel, j'ai beaucoup apprécié. Dans la forme : clarté du style, riche iconographie, bonne idée également dans la mise en page sur fond noir des éventuelles controverses soulevées par la première année du D.A.K. en Afrique du Nord (je me demande si je ne devrais pas reprendre le concept à mon compte dans mon prochain hors-série). Sur le fond : analyse aussi précise que convaincante, beaucoup de détails qui n'altèrent pas la compréhension de l'événement. Fait important, vous ne suscitez pas l'intérêt du lecteur à partir de l'anecdote, mais à partir de l'analyse elle-même. Petit étonnement de ma part, au passage, j'aurais pensé que vous seriez bien plus critique à l'égard du Renard du Désert.

Je n'aurais, pour ma part, qu'une seule réserve : le contexte global est insuffisamment pris en compte. Autant le lecteur deviendra absolument incollable sur le D.A.K., autant la mise en perspective de la campagne africaine de 1941 est assez lacunaire. Il y manque une description de la stratégie globale des Germano-Italiens en Méditerranée, du rôle de Malte à la campagne de Syrie, de l'invasion des Balkans aux manipulations hitlériennes relatives à la France (qui est prête à négocier avec Berlin son guerre au printemps 1941 contre la Grande-Bretagne, sans oublier le rôle de Weygand). Les origines du D.A.K. sont trop vite expédiées. Or, il ne s'agissait pas uniquement de sortir l'armée italienne du pétrin : Hitler comptait simplement pousser la Grande-Bretagne à se rendre, tout en étendant sa zone d'influence à la Méditerranée, aux dépends de l'Italie. Le politique, ici, prime sur le militaire, mais ce point ne ressort pas de votre étude (encore une fois excellente, faut pas croire que j'ai détesté).

Du coup, la vision de la campagne est bien trop "africano-centrée". Or, votre analyse y aurait indéniablement gagné. Vous écrivez, mais sans véritablement développer (sauf erreur de ma part), que les difficultés britanniques sont aussi liées à la nécessité de se battre sur d'autres fronts - le point aurait mérité de plus amples considérations. Autre exemple : lorsque vous mentionnez notamment que l'offensive anticipée de Rommel s'est heurtée à des unités britanniques en instance de départ pour la Grèce (créant une petite controverse chez les historiens militaires, controverse que vous rappelez brillamment), vous auriez pu préciser que c'était autant de troupes que les Allemands n'ont pas eu à affronter pour s'emparer d'Athènes et surtout de la Crète, facilitant ainsi leur conquête. Bref, à ruer dans les brancards, Rommel a en définitive rendu un éminent service à la stratégie allemande.

Ce d'autant que Hitler, en définitive, se contrefichait de Tobrouk. Ce qu'il voulait, c'était un Rommel qui sème la panique en Afrique, et peu importe qu'il se voie un jour en proie à des difficultés logistiques. Peu importe également que le Commando Supremo rouspète, il n'avait plus son mot à dire (je résume). En fait, l'expédition de l'Afrikakorps n'avait d'abord de sens que dans une stratégie plus vaste qui visait à obtenir la paix avec la Grande-Bretagne avant le déclenchement de l'invasion de l'U.R.S.S. Rommel devait, dans ces conditions, moins conquérir l'Egypte ou sauver la Libye italienne que donner l'impression qu'il allait le faire. Il doit inquiéter les Britanniques, lesquels subissent défaite sur défaite (Blitz, perte du Hood, perte de la Yougoslavie, perte de la Grèce, perte de la Crète, conquête difficile de la Syrie), tandis que Staline est amené à croire que oui, décidément, Hitler a convenu de mettre le paquet contre les bourgeois de Londres.

J'atténuerais toutefois ma réserve en rappelant que ce petit travers est malheureusement archi-répandu parmi les historiens, a fortiori militaires, et surtout les plus grands (le modèle du genre étant le très surestimé Ian Kershaw). A l'heure actuelle (21 h 27), chaque théâtre d'opérations, chaque thème est étudié de manière séparée, donc cloisonnée, ce qui empêche toute mise en perspective et exclut tout report à la chronologie. Pour tout vous dire, j'aurais même sans doute agi de la même manière à une époque pas si lointaine. Mais je pense qu'adopter une vision généraliste d'un événement particulier s'avère indispensable pour améliorer sa compréhension et sa description - et tant pis s'il en découle une surcharge de travail et la nécessité de perdre en précision sur les faits militaires. On m'a ainsi reproché d'avoir été trop vague sur certains aspects purement militaires de la bataille de Stalingrad, mais la chose était tout bonnement impossible, car il me paraissait obligatoire d'insérer cet affrontement dans son contexte géopolitique, lequel l'éclaire - je l'espère - d'une manière sensiblement différente que la vulgate traditionnelle (j'y inclus Anthony Beevor).

Reste que malgré cette unique réserve - ouais, faut pas non plus la surestimer ;-) - j'ai beaucoup apprécié le travail fourni, et en particulier votre réel effort d'objectivité. C'est un bien beau magazine, sur tous les plans, et qui, disons le nettement, me change un peu des autres ouvrages que j'ai du lire sur la question antérieurement (je nourris toutefois une petite tendresse pour le bouquin de Corelli Barnett sur Les généraux du désert).

Je vous laisse, j'ai déjà raté le début de Prison Break...

*** / ***

lue 1781 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 Demande de précisions sur l'histoire de l'historien de françois delpla 21 sept. 2007 06h58
2 Demande de réponse à mes questions de Nicolas Bernard 21 sept. 2007 11h52
1 quelques réponses... de 13emeDBLE 21 sept. 2007 10h21
2 Sur la géostratégie de Nicolas Bernard 21 sept. 2007 11h51
3 Du micro au macro... de 13emeDBLE 21 sept. 2007 12h45
4 Le micro découle du macro de Nicolas Bernard 23 sept. 2007 22h39
5 ou vice versa... de 13emeDBLE 24 sept. 2007 12h28
6 Papiers du véhicule... de Nicolas Bernard 24 sept. 2007 13h00
7 ... ou du conducteur ? de 13emeDBLE 24 sept. 2007 14h05
8 Tatouage ? de Francis Deleu 24 sept. 2007 14h28
9 J'eusse bien aimé..... de 13emeDBLE 24 sept. 2007 15h00
3 ce que voulait Hitler en Afrique ? de 13emeDBLE 21 sept. 2007 12h58
4 Faire illusion de Nicolas Bernard 23 sept. 2007 22h15
5 excellent ! de françois delpla 24 sept. 2007 15h09

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Batailles & Blindés

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes