Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre


Edition du 28 février 2013 à 11h26

Pétain / Marc Ferro

En réponse à -14 -13 -12 -11 -10 -9 -8 -7 -6 -5 -4 -3 -2
-1Chronologie ! de JARDIN DAVID

L'énigmatique Monsieur Paul de Francis Deleu le jeudi 28 février 2013 à 11h24

Bonjour,

En 1943 à Alger, Jacques Soustelle est nommé par le CFLN (Comité Français de la Libération Nationale) à la tête de la DGSS (Direction Générale des Services Spéciaux). La DGSS était née de la fusion du BCRA (Bureau Central de Renseignements et d'Action) et des Services Spéciaux du général Giraud. Ce dernier n'en faisait qu'à sa tête et activait ses propres réseaux en concurrence avec ceux de la France Libre.
Jacques Soustelle, dans son livre Envers et contre tout, relate ses démêlés avec l'intraitable Giraud. C'est ainsi qu'apparaît un certain PAUL désigné sous son seul prénom. Tout Ldégiste attentif aura deviné qu'il s'agit de Paul DUNGLER.
Confions la plume à Soustelle (les textes en italiques ainsi que les parenthèses sont de Soustelle) :
***** Pendant que l’on mettait peu à peu sur pied la machinerie complexe qui devait, en France même, renforcer l’action militaire des armées alliées, notre attention fut plus d’une fois attirée sur les étranges liaisons que le général GIRAUD entretenait hors d’Afrique du Nord. A vrai dire, nous avions tous autre chose à faire que de nous égarer dans ce labyrinthe où GIRAUD lui-même ne semble pas avoir disposé d’un fil d’Ariane. Pour donner un exemple de ces activités, retrouvons en France, où il a été parachuté par l’O.S.S. malgré l’interdiction formelle du chef du Gouvernement, le fameux « Paul », homme de confiance du général GIRAUD. Aussitôt arrivé il se rend à Vichy : « Il se dit chef de bataillon de l’armée Giraud et envoyé par le général GIRAUD pour sonder les milieux politiques de Vichy et tout particulièrement le Maréchal en vue d’un retour de GIRAUD à la tête des troupes françaises », nous dit un rapport.

Un réseau nous câble le 1er février qu’on négocie à Vichy le retour de GIRAUD, qui prendrait la tête du Gouvernement. Qu’y avait-il de vrai dans tout cela ? J’incline à croire que « Paul » était un homme d’imagination ; sans doute alla-t-il bien au-delà de ses consignes. Il est pourtant raisonnable de supposer qu’il en avait, car, sinon, pourquoi le général GIRAUD aurait-il déployé tant d’efforts pour l’envoyer en France ? Ce qui est sûr, c’est que de Paul était muni de matériel radio et de codes pour communiquer avec Alger. Il entre en relation, à Vichy, avec un certain JEANTET, qui semble à même d’approcher facilement le Maréchal. Là encore, est-ce du bluff ? Toujours est-il que JEANTET affirme avoir exposé au Maréchal le plan tendant à faire revenir GIRAUD à Vichy, et que le « Chef de l’Etat » lui a donné son accord. Mais il reste à obtenir l’approbation des Allemands ou tout au moins de certains Allemands. Voilà PAUL et JEANTET en route pour Nice, où toute une clique équivoque de trafiquants, qui partagent leurs profits avec certains officiers allemands, les accueille à bras ouverts. « Max », capitaine de l’Abwehr, est admis dans la confidence. On élabore un plan d’action et même un « plan de paix ». JEANTET assure (ou affirme qu’il assure) la liaison avec Vichy ; Max rend compte (ou feint de rendre compte) à l’Abwehr à Berlin. Paul met en action son émetteur, mais ne parvient pas à prendre le contact (entre-temps, la D.G.S.S. avait été créée et contrôlait déjà les transmissions. On décide alors de toucher NOGUES à Lisbonne. En attendant, PAUL, JEANTET, les trafiquants niçois, le capitaine de l’Abwehr, le colonel SCHREIBER du Verdindungsstab, devenus grands amis, déjeunent et dînent ensemble, s’offrent des réceptions à Nice et à Vence, et, d’une façon générale, font tant de tapage qu’enfin, au printemps, le Sicherheitsdienst entre en scène. On sait quelle rivalité farouche n’a cessé d’opposer les services d’Himmler, chef de la Gestapo et du S.D., à ceux de l’armée allemande. Belle occasion pour les hommes du Führer noir de démontrer l’incapacité de leurs adversaires.

La Gestapo retrouve la trace de PAUL ; elle découvre qu’il a organisé des groupes clandestins de résistance en 1942-1943 ; elle retrace les circonstances de son arrivée en France, parachuté par un avion allié. Et des officiers allemands se commettent avec cet agent ennemi ! Le scandale retentit, nous le savons, jusqu’à Berlin : Himmler envoya un de ses collaborateurs immédiats, le Dr Kuhlmann, pour procéder à une enquête. Tout le monde fut arrêté. PAUL emprisonné à Lyon, MAX rappelé en Allemagne, le colonel SCHREIBER limogé. JEANTET partit changer d’air en Italie. Les Français impliqués dans l’affaire restèrent en liberté ; mais la police de LAVAL avait été alertée, sans doute par le S.D. Aussi l’atmosphère de Nice devint-elle vite malsaine pour l’équipe, qui dut bientôt décamper. *****
Cette version de la mission de DUNGLER me semble la plus proche de la réalité.

Bien cordialement,
Francis.

*** / ***

lue 2301 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 Pourquoi ? de JARDIN DAVID 28 févr. 2013 19h34
2 Dungler ce méconnu de Francis Deleu 28 févr. 2013 21h47
3 Ils se connaissaient ! de JARDIN DAVID 02 mars 2013 19h18
4 Il y en a sans doute une dans le titre de françois delpla 03 mars 2013 07h23
5 Ah ! de JARDIN DAVID 03 mars 2013 09h14
4 De Perceau à Giraud de Francis Deleu 03 mars 2013 13h47
5 Encore quelques-unes ! de Francis Deleu 04 mars 2013 17h45

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Pétain

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes