Peut-on à ce point... - Histoire(s) de la Dernière Guerre - forum "Livres de guerre"
Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies


[ 1939-45, AU JOUR LE JOUR ]
 
 
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre


Edition du 07 octobre 2009 à 20h26

Histoire(s) de la Dernière Guerre / collectif

En réponse à -3 -2
-1En attendant que... de Nicolas Bernard

Peut-on à ce point... de Auteur anonymé le mercredi 07 octobre 2009 à 17h48

...être XXXXX et manipuler les citations ?

Bernard vient de nous prouver une nouvelle fois que oui et cette fois-ci, il se surpasse.

Inutile de reprendre intégralement son indigeste contribution, deux choses qui disent tout de la méthode employée :

"Le fait que cette campagne d'"extermination", comme il l'appelle en citant une phrase de Churchill..." (Bernard)

Mais non, ce n'est pas moi qui l'appelle ainsi. Je cite une phrase de Churchill datant de l'été 40 qui contredit une affirmation de F. Delpla. Bernard l'écrit lui-même : "en citant..." Citer une phrase, c'est la faire sienne ?

"La stratégie alliée n'a certainement pas été génocidaire. Elle l'aurait été si son seul objectif avait été d'anéantir tout ou partie du peuple allemand, les bombes devant tuer, la terreur faciliter une capitulation qui, pour "Ollivier", devait à transformer le territoire allemand en un "désert de cendres"." (Bernard)

C'est magnifique. Bernard me fait dire que l'objectif des raids alliés étaient de transformer le territoire allemand en un "désert de cendres".

Pour cela il se sert d'un passage d'une de mes contributions sans rapport avec le sujet et où je cite Ilia Ehrenburg qui, effectivement, parlait de transformer l'Allemagne en un "désert de cendres".

Il met donc dans ma bouche les mots d'un autre, cet autre étant qui plus est un propagandiste soviétique alors que nous parlons ici des raids aériens anglo-américains !

Pffff... comme dirait l'autre.

Et pour couronner le tout, cette accusation :

"Ce qui ne l'a pas empêché, (à propos de moi), par ailleurs, d'assimiler les raids stratégiques à l'extermination du ghetto de Varsovie..."

Je repose donc ma question : Où ai-je écrit cela ?

Sur le fond, en revanche rien d'utile au débat. Rien d'autre qu'un procès en "négationnisme", spécialité bien connue de Bernard et des appels aux modérateurs pour qu'ils censurent mes contributions alors que sa dernière contribution n'est rien d'autre qu'une attaque personnelle fondée sur l'accusation de sympathie à l'égard du nazisme.

Bernard peut en effet faire ici toutes sortes de procès mais ne supporte manifestement pas qu'on lui réponde.
Il avait déjà accusé ici l'historien allemand Friedrich, auteur d'une étude sur les raids aériens alliés, d'être un militant d'extrême droite en termes à peine voilés. Accusations ridicules quant on sait le passé politique de Friedrich et ses travaux d'historien.

Il a fait pire. Je vais y revenir.

*** / ***

lue 1061 fois et validée par LDG
 
décrypter

 



Pour contacter les modérateurs : cliquez !

 bidouillé par Jacques Ghémard le 1 1 1970  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes