Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre


Et les autres livres cités


La description de ce livre

L'Armée de Vichy / Robert Paxton

En réponse à
-1De Lattre candidat au poste de secrétaire d'Etat à la Guerre ? de Laurent Laloup

Curieux... de René CLAUDE le dimanche 28 août 2005 à 20h42

C'est curieux...
Pour le Reich (et le Service d'Ordre Légionnaire/SOL), de Lattre est un général à surveiller; il faut éviter de lui confier des postes de décision importants.
Selon Bernard Destremau, son biographe récent, le 14 octobre von Stülpnagel avait déclaré à Darlan : "Les généraux Noguès, de Lattre, Kœltz doivent être remplacés par des hommes en qui nous puissions avoir confiance." Ces trois noms sont mentionnés par Benoist-Méchin dans une lettre à Darlan qui demandait aussi leur déplacement une fois Weygand révoqué. (note 1, p. 234).
Toujours selon Detremau, Darlan n'a pas tenu sa promesse de nommer [de Lattre] à la tête d'un groupe de divisions, commandement qui devait accompagner sa quatrière étoile. De Lattre se retrouve nommé à la tête d'une division militaire à Montpellier.

Si de Lattre obéit à Vichy, il n'adhère pas à la Révolution nationale et au folklore grotesque du "bon papa défenseur du sol sacré" que les services du maréchal diffuse en zone Sud et en Afrique. Destremau n'a trouvé aucun signe clair d'un enthousiasme delattrien pour l'Etat français issu de la défaite.
Alors, double langage ? De Lattre sauve les apparences en souhaitant en privé la victoire des Alliés. Mais, en mars-mai 1942, il n'est pas encore prêt à "passer de l'autre côté."
A la tête de la 16 division, le futur "Roi Jean" initie ce qu'il développera dans la Ière Armée et s'entoure de fidèles : vie physique, démonstrations martiales, amalgames entre classes et grades, etc. Darlan semble séduit...

Mais retrouvons son biographe pour la lecture d'une lettre du général Olléris - de l'état-major - à de Lattre (extraits) :
Le commandant de la 16 div. militaire reçoit une lettre assez surprenante, nous sommes en juin 1942, qu'il convient de citer(...) :
"Mon Général,
"Je profite du passage de Couêt à Vichy, pour lui confier cette lettre dont le caractère est extrêmement secret.
"Le 3e Bureau poursuit depuis longtemps l'étude des dispositions à prendre pour réoccuper Paris, dans le cas où les forces allemandes seraient amenées à évacuer la France.
"Mais aucune décision n'avait pu être prise jusqu'ici, tant au point de vue du futur gouverneur de Paris, qu'au sujet de la désignation du général cahrgé de l'opération; car cette opération, menée avec les trois quarts des troupes existant actuellement ne peut être menée que par un seul chef. Le choix de ce chef conditionne le résultat de l'opération, donc le sort de la France.
"J'ai pu enfin faire prendre une décision aux termes de laquelle vous êtes désigné pour assurer le commandement de l'armée chargée de l'opération sur Paris.
"Il s'agit maintenant de vous trouver un chef d'état-major et, à votre prochain voyage à Vichy, d'étudier avec vous les solutions envisagées.(...)

(p.240-241)
Une lettre "surprenante"... On nage en pleine stratégie-politique-fiction à l'état-major de l'armée d'armistice !
Destremau rappelle dans une note que c'est Bridoux, rapatrié d'Allemagne où il était prisonnier sur intervention de Fernand de Brinon, qui fut secrétaire général de la délégation en territoire occupé avant d'être nommé secrétaire d'Etat à la Guerre.

Bernard Destremau dit de Lattre déçu de la tournure des événements selon la politique de Pétain et Darlan, mais nulle allusion à une attente pour un tel poste. De toute façon avec Laval revenu aux affaires depuis deux mois et les rapports des mouchards du SOL, de Lattre savait qu'il ne serait pas sollicité par ce partisan de la victoire du Reich.

Cordialement,

RC

*** / ***

lue 1697 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 Merci de Laurent Laloup 28 août 2005 20h46
1 De Lattre, une personnalité difficile à cerner de Francis Deleu 28 août 2005 21h36
2 Tu es sûr pour la francisque ? de René CLAUDE 28 août 2005 23h19
3 S'il faut croire Philippe Masson de Francis Deleu 28 août 2005 23h54
4 Francisque de Etienne Lorenceau 01 sept. 2005 23h24
5 Liste et conditions d'octroi de Francis Deleu 02 sept. 2005 22h49
6 Merci de Etienne Lorenceau 08 sept. 2005 18h50
7 S.Arbellot et G.Jeantet de René CLAUDE 08 sept. 2005 21h12
8 Pétain Mitterrand et collaborateurs de Serge Desbois 09 sept. 2005 08h04
9 autorisation de André-Nicolas Clouthier 20 mars 2017 01h22

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur L'Armée de Vichy

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes