Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre


Et les autres livres cités


La description de ce livre

Darlan / Bernard Costagliola

En réponse à -2
-1pour résumer... de françois delpla

LdG en précurseur de Francis Deleu le vendredi 27 février 2015 à 15h49

Bonjour,

A propos du livre de Hervé Coutau-Bégarie et Claude Huan, nous écrivions déjà dans la présentation de l'ouvrage :
L'ouvrage est solidement documenté et puise sa substance dans une longue liste d'archives personnelles. Ces nombreuses sources suscitent toutefois un malaise : la quasi-totalité émane des proches de l'amiral. Lorsque l'on sait, par exemple, que Henri Michel a mis en doute la qualité des publications d'Alain Darlan, le fils de l'amiral; lorsque l'on sait que de nombreux "papiers" ont été détruits et égarés, le doute s'installe. En fait, l'ouvrage ne convainc pas, trop complaisant pour celui qui fut tout de même le dauphin désigné du Maréchal Pétain.
Nous pourrions ajouter "ainsi que de nombreux papiers escamotés"

François Delpla :
On pensait, jusqu'à Delpont inclus, que, surpris à Alger par le débarquement allié, sous direction américaine, du 8 novembre 1942, Darlan avait facilement retourné sa veste en faveur du nouveau vainqueur probable. Du coup, on avait négligé une phrase pourtant très claire d'un télégramme de Darlan à Pétain, le 9 en milieu de journée. Après avoir déploré de ne rien savoir sur la réaction des Allemands à l'annonce de ce coup de théâtre, l'amiral indiquait que, s'ils avaient l'intention d'occuper la Tunisie, Vichy pouvait y consentir moyennant une révision fondamentale de l'armistice. Tout en faisant son possible pour que le Maghreb ne devienne pas un "champ de bataille" et en prenant soin d'en écarter les Anglais comme les gaullistes
Le télégramme (n° 58751) du 9 novembre dont il est question :
1. A l'est d'Alger, aucune action à la date d'aujourd'hui. Les intentions américaines paraissent être de progresser vers la Tunisie par terre, ensuite d'attaquer l'Italie.

2. Alger et ses environs solidement tenus par les Américains.

3. Oran paraît faiblir.

4. Maroc ne pourra continuer longtemps magnifique résistance.

5. Possession tous terrains d'atterrissage rend possible dès maintenant grand développement de l'aviation américaine.

6. Au point de vue général, nous devons tenir tous nos engagements. Il est donc difficile d'accepter une suspension d'armes concernant territoire non encore attaqué sous peine de voir Allemands dénoncer l'armistice et occuper la zone libre.

7. Cependant si les Allemands n'interviennent pas à bref délai en Tunisie il faut s'attendre à l'occupation américaine totale de l'Afrique du Nord. Dans ce cas nous devons nous efforcer de conserver la souveraineté du gouvernement français légal par une négociation avec les Américains à l'exclusion des Anglais et des dissidents. Ces négociations deviendront plus difficile avec le temps en raison de la résistance rencontrée.

8. D'autre part, il ne paraît pas souhaitable de solliciter l'aide étrangère en Tunisie, parce que nous transformerions l'Afrique du Nord en champ de bataille et la couperions en deux tronçons que nous ne parviendrons pas à recoller.

9. Solution très compliquée et il serait nécessaire de connaître les intentions et les moyens des Allemands.

10. Si l'Allemagne nous aide, il est essentiel qu'elle modifie la situation de l'armistice et qu'elle la remplace par une autre formule politique qui nous permettrait de recouvrer nos possibilités.

Signé : François Xavier
Notons encore que le même jour, dans l'après-midi, Darlan transmet à toutes les hautes autorités de Tunisie, d'Algérie... la teneur du télégramme reçu le matin de Vichy : Les Américains ayant envahi l'Afrique, les premiers sont nos adversaires et nous devons les combattre seuls ou assistés.
Cette confirmation des ordres de Vichy démontre, qu'à ce moment, Darlan, malgré l'armistice de la veille avec les Américains, était encore foncièrement hostile aux Alliés.

Bien cordialement,
Francis.

*** / ***

lue 1375 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Darlan

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes