Complice ! Je maintiens ! - Petit Dictionnaire énervé de la Seconde Guerre mondiale - forum "Livres de guerre"
Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre


Edition du 10 avril 2010 à 22h04

Petit Dictionnaire énervé de la Seconde Guerre mondiale / François Delpla

En réponse à -2
-1question de vocabulaire de françois delpla

Complice ! Je maintiens ! de Francis Deleu le samedi 10 avril 2010 à 21h50

La question que je soulève est celle de la responsabilité de la France ou, plus étroitement, de son Etat.

L'autonomie de Vichy est une erreur historique profonde de Paxton, qui me paraît, lentement certes mais sûrement, en voie de correction. En d'autres termes, il n'y a à Vichy aucun Etat digne de ce nom, juste un simulacre actionné de l'extérieur, en raison même de l'armistice et des moyens de pression gigantesques qu'il permettait de déployer jour après jour à Wiesbaden -ou à Paris, dans toute conversation d'Abetz ou d'un membre de son équipe avec un représentant de Vichy.
A te lire, nous finirons par croire que tu essaies de dédouaner Vichy de toutes ses ignominies. Comme le suggérait l'un de nos contradicteurs, faudra-t-il bientôt songer à compter Laval et Bousquet parmi les "Justes entre les Nations" ? §;-))

Dans l'élaboration des lois d'exclusion du second semestre 1940, l'autonomie et la responsabilité de l'Etat étaient entières. Avant même le 10 juillet et peut-être même avant, Juifs, francs-maçons et communistes étaient considérés par Pétain et sa clique comme les principaux responsables des malheurs de la France. Et le régime saisi d'une diarrhée législative s'empressa de les exclure.

Pour en revenir au Statut du 3 octobre 1940, publié au JOEF du 18 octobre, - comment expliques-tu que la loi du 7 octobre 1940, abrogeant le décret Crémieux qui accordait la nationalité française aux Juifs d'Algérie, est publiée au JOEF, le lendemain 8 octobre ?
- Comment expliques-tu que la loi du 11 octobre 1940 suspendant l'accession des Juifs d'Algérie aux droits politiques est publiée au JOEF, deux jours plus tard : le 13 octobre.
- Comment expliques-tu que les instructions adressées à Weygand, le 5 octobre, indiquent : la question juive en Afrique du Nord est à régler. Il est essentiel de mettre fin à une activité politique nuisible (poursuite des accapareurs, modification éventuelle des juifs d'Algérie)
A quoi pouvait se raccrocher ces 3 textes si ce n'est au Statut ?

Bien cordialement,
Francis.

*** / ***

lue 1781 fois et validée par LDG
 
décrypter

 



Pour contacter les modérateurs : cliquez !

 bidouillé par Jacques Ghémard le 1 1 1970  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes