Concours de répets ! - Pétain - Trahison ou sacrifice ? - forum "Livres de guerre"
Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre


Et les autres livres cités


La description de ce livre


Edition du 18 janvier 2010 à 14h31

Pétain - Trahison ou sacrifice ? / Michel Boisbouvier

En réponse à -7 -6 -5 -4 -3 -2
-1Qui se répète le plus ? de Boisbouvier

Concours de répets ! de Jacques Ghémard le lundi 18 janvier 2010 à 14h28

"Comme il m'est facile de vous répondre, Ghémard. C'est la France elle-même qui avait un pistolet sur la tempe et vous le savez bien. Certes, les responsables politiques et les fonctionnaires auraient pu tous se dérober et fuir (mon père l'a fait) mais il fut louable de ne pas le faire pour interposer cette force dilatoire et temporisatrice grâce à laquelle la communauté juive de France fut moins assassinée que les autres grandes communautés de l'Europe occupée. Même Klarsfeld en convient.
D'ailleurs, ce pistolet sur la tempe, Laval en sut quelque chose, il me semble. Et Pucheu aussi.
Bon ! je veux croire que vous êtes de bonne foi ...
"

Ha, je vous remercie de croire que je puisse être de bonne foi et je vous remercie d'avance pour le démenti que vous ne manquerez pas d'apporter là à "Mes contradicteurs ont jeté l'éponge", hein !

(Je crois même pouvoir dire que certaines éponges sont parties toutes seules ...)

(Et le dénommé "Maquisard" semble se répandre en "critiques constructives" sans avoir le courage d'en parler aux intéressés. Bon vent donc !)

Et pour en revenir au "pistolet sur la tempe de la France", cette image ne permet pas d'invoquer l'article 122-2 du code pénal qui concerne des individus. Et ces individus pouvaient effectivement rester en poste pour s'interposer et temporiser. Personne ne leur reprocherait. Jean Moulin lui même était à son poste de préfet pour "accueillir les Allemands".

Donc, bien qu'en ce qui me concerne je ne sois pas convaincu de votre bonne foi, je pense que vous pourriez comprendre que ce n'est pas ce qui est reproché à Vichy.

Non, ce que l'on reproche à Vichy et c'est bien différent, c'est le statut des Juifs, c'est leur fichage, c'est la participation active à leur déportation, c'est la mise au service de l'idéologie nazie, c'est son souhait de la victoire de l'Allemagne et donc de ses conséquences, c'est sa participation au combat contre les alliés, etc.

Vous écrivez encore sans vergogne "sans l'armistice signé par Vichy, les Allemands auraient pris aussi notre AFN aux 400 000 Juifs". Rien ne reste donc dans votre esprit des arguments pour montrer que la lutte en AFN était possible. Larminat connais pas ! Le sort des Juifs en Tunisie livrée aux Allemands, connais pas !

Enfin, ce "à la Gauche (en l’occurrence aux gaullistes)" est assez amusant ... ça nous change du reste. Etrange vision du monde !

Et cette comparaison au "choix de Sophie", donc, dès 2003 ... à moins que ce soit 1903 ?

*** / ***

lue 3172 fois et validée par LDG
 
décrypter

 



Pour contacter les modérateurs : cliquez !

 bidouillé par Jacques Ghémard le 1 1 1970  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes