Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

La France de l'entre-deux-guerres / Claude Fohlen

En réponse à -4 -3 -2
-1Vision partielle et partiale de Hervé S

Le pacifisme est fauteur de guerre de Boisbouvier le lundi 07 décembre 2009 à 09h54

Que le pacifisme n'ait pas été l'apanage de la gauche je veux bien mais pas pour les raisons sus-dites.
Quand Laval est pacifiste, en 1915, il passe pour faire partie de l'aile gauche du parti socialiste de l'époque.
Qui est pacifiste ensuite entre les deux guerres sinon les anarchistes et les socialistes toutes tendances confondues, révolutionnaires comme les communistes ou libéraux et démocrates comme la SFIO qui surenchérissent de démagogiques imprécations sur les "marchands de canon" supposés provoquer des guerres à seule fin de faire des affaires juteuses sur le dos du pov'monde ?
Même des instituteurs enseignaient cela à leurs élèves en 1945, j'en ai été témoin. Krupp et Schneider complices "objectifs", oui, Monsieur !
Étonnez vous après cela que Pétain ait voulu réformer les écoles normales d'instituteurs.
Qui a dit en novembre 33 :"Si on tape sur l'Armée, j'en suis" ? C'est Léon Blum.
Etonnez vous après cela qu'on lui ait fait un procès à Riom.
Maurras a été opposé aux sanctions contre l'Italie après l'invasion de l'Ethiopie et il a eu des accents ultra pacifistes mais c'est parce qu'il avait compris à quel point la SDN n'offrait aucune garantie de paix véritable, bien au contraire, tant il est vrai qu'un tribunal sans gendarmerie pour faire exécuter ses arrêts ne fait que favoriser les manoeuvres des méchants et faire se prendre les pieds dans le tapis aux "bons".
Barthou et Laval furent bien plus réalistes quand ils essayèrent de détacher Mussolini de Hitler, ce qui était plus que possible : à portée de la main.
Maurras fut encore pacifiste en 1938-39, mais c'est parce qu'il proclamait que nous n'étions pas prêts.
Avait-il tort ?
Le pacifisme est fauteur de guerre et l'enfer pavé de bonnes intentions.

*** / ***

lue 1983 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 flagrants délits de françois delpla 07 déc. 2009 10h48
2 ps de françois delpla 07 déc. 2009 11h12
2 Psychologie des foules de Boisbouvier 08 déc. 2009 19h43
3 toujours la fuite de françois delpla 09 déc. 2009 03h57
4 Riom de Boisbouvier 09 déc. 2009 10h44
5 Allons à Riom de Francis Deleu 09 déc. 2009 15h41
4 Le capitalisme des marchands de canon. de Boisbouvier 09 déc. 2009 10h49
5 j'attends toujours de françois delpla 09 déc. 2009 13h18
6 Krupp et Schneider de Boisbouvier 10 déc. 2009 06h54
7 certes cela n'épuise pas le sujet ! de françois delpla 10 déc. 2009 11h49

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur La France de l'entre-deux-guerres

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes