Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Histoire de Vichy / Jean-Paul Cointet

En réponse à -3 -2
-1L’idée de repli sur l’Afrique du Nord vu par Pucheu de Serge Desbois

pas convaincant de françois delpla le mardi 10 juin 2008 à 09h57

Rédigé en prison, ce texte n'a pas besoin d'être retouché après la guerre. Il exprime la vérité, du moins celle que Pucheu entend faire accroire lors de son procès. Si des embellissements ne sont pas à exclure, ils portent sur ses propres positions de septembre 42. Ses vues et sa détermination étaient-elle alors aussi nettes ? Il faudrait des documents d'époque pour s'en assurer.

L'attitude de Pétain me paraît vraisemblable... mais peu démonstrative, s'agissant du point en débat. En effet, il ne croit pas à une action américaine en 42, ce qui est aussi à l'époque le cas de Darlan. Cela ne nous renseigne donc pas sur ses intentions au cas où l'histoire viendrait bousculer son calendrier.

Son attitude est celle, logique, non pas d'un traître pro-allemand, non pas comme le dit Pucheu d'un vieillard devenu aboulique, mais d'un englué. Gérer la collaboration au jour le jour avec Laval lui paraît la façon du moment, la meilleure et la seule de jouer ce rôle de "bouclier", de réaliste indiquant aux Français le moindre mal, qu'il s'est arrogé.

Ce n'est donc pas qu'il n'ait pas le désir ou l'intention de partir pour l'Afrique. C'est qu'il s'est laissé mettre par Hitler, et se laisse engluer par lui au jour le jour, dans une situation où le choix du moment tient de la quadrature du cercle.

Le jour venu, non seulement Hitler le prend de vitesse au Portalet, en s'assurant de deux otages dont l'exécution ruinerait d'autant plus définitivement le crédit du maréchal (incapable de les protéger alors que du 8 au 11 il ne tenait qu'à lui de les faire passer en Espagne... mais il ne fallait pas provoquer Hitler !) qu'il s'agit de deux hommes de droite, adversaires du Front populaire, mais pendant les trois jours précédents, entre le 8 et le 11, Hitler s'arrange pour que Laval soit en Allemagne, et susceptible de négocier pour éviter l'invasion complète de la zone sud : il y a encore là du grain à moudre en matière de "moindre mal" !

*** / ***

lue 641 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 moindre mal yeah! de arcole 10 juin 2008 12h30
2 Merci... de françois delpla 11 juin 2008 09h18
3 Des bons points de arcole 11 juin 2008 10h42
4 C'est pas une raison de Jacques Ghémard 11 juin 2008 15h38
5 Tocsin à propos d'un toc malsain de françois delpla 11 juin 2008 16h27
6 diptérophilie, toujours. de arcole 11 juin 2008 16h48
7 Ca y est de françois delpla 12 juin 2008 20h04
6 Sportif ! de françois delpla 12 juin 2008 06h16

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Histoire de Vichy

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes