Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Les RG sous l'occupation / Frédéric Couderc

En réponse à -5 -4 -3 -2
-1Précisément de Nicolas Bernard

Mes compléments ! de françois delpla le mercredi 13 février 2008 à 10h02

"c'est [par le qualficatif d'"amateurs", N.D.L.R.] que sont présentés - pour mieux les disqualifier - par les "historiens professionnels" des auteurs comme Thierry Wolton, Gérard Chauvy, Jacques Baynac. Si certains ont été parfois maladroits - ou mal lus - tous n'en ont pas moins apporté nombre de faits très importants et découvertes documentaires glanés dans les centres d'archives français et étrangers désertés, ignorés ou dédaignés par ces "professionnels"."


Cher Jean-Marc Berlière,


Je fais la grève du dialogue avec Nicolas Bernard tant qu'il m'applique la sanction de vouvoiement expliquée si contre (je décide de laisser le lapsus !) à coups d'attendus sévèrement professoraux , mais cela ne m'empêche pas d'apprécier ses contributions pondérées et constructives. La citation ci-dessus me paraît particulièrement pertinente, pour pointer les limites actuelles de votre très utile travail -comme je l'avais fait moi-même en relevant les insuffisances de votre article du Monde sur la nouvelle coco-queluche sarkozyenne en mai dernier : .

Votre texte ici présent fonctionne en miroir : il pratique largement les méthodes qu'il dénonce. Il en va de même de la citation de votre dernier livre reproduite par Nicolas. Wolton, Chauvy et Baynac ne sont pas des historiens reconnus par l'Université et il y a à cela quelques raisons (outre qu'à ma connaissance ils n'ont jamais demandé une telle reconnaissance) : ils foncent volontiers à partir de bribes d'archives qu'ils n'ont nullement cherché à contextualiser. Autrement dit, ils prennent volontiers d'énormes libertés avec les exigences élémentaires de la méthode historique.

Qu'ils puissent être par ailleurs de bons découvreurs desdites archives (ce qui est d'ailleurs tout à fait faux dans le cas de Chauvy, du moins en ce qui concerne son livre sur les Aubrac, le seul qui lui ait valu, à très juste titre, des ennuis), c'est une question bien différente. Et que des professeurs d'université n'aient plus beaucoup de temps à consacrer à la découverte des documents inédits (par leur faute ou par celle de l'institution qui les surcharge d'autres tâches), c'en est encore une troisième.

Il faut donc une bonne fois DESAMALGAMER tout cela !

*** / ***

lue 832 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 Pourvu que ça dure de Auteur anonymé 13 févr. 2008 15h33
2 Eh bien, à vous ! de françois delpla 13 févr. 2008 15h51

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Les RG sous l'occupation

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes