Inexpliqué, mais pas inexplicable - Le Dossier Hitler - forum "Livres de guerre"
Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Le Dossier Hitler / Henrik Eberle et Matthias Uhl

En réponse à -7 -6 -5 -4 -3 -2
-1Le mal, toujours le mal ! de françois delpla

Inexpliqué, mais pas inexplicable de Nicolas Bernard le mardi 23 octobre 2007 à 13h37

> Une belle rencension, qui ne craint pas d'aller à
> contre-courant de tout ce qu'on peut entendre et lire en
> France ces temps-ci !

Disons que j'ai pu vérifier par la suite que la thèse du subterfuge avait été également plus ou moins suggérée par Télérama, sans pour autant aller très loin - voir la recension.

Possible que je me trompe, mais j'ai vraiment du mal à imaginer que Mailer soit convaincu que Hitler ait été influencé par un démon. Pour moi, il a commis une pirouette narrative se moquant de notre voyeurisme, et cherchant à camoufler ironiquement son échec, connu par tant de ses prédécesseurs, dans l'appréhension du personnage Hitler.



> N'ayant toujours pas ouvert le livre, je me bornerai à une
> remarque : tu fais un parallèle intéressant entre Mailer
> et Rosenbaum, chantres d'un Hitler inexpliquable.
> N'aurait-il pas là quelque trait spécifiquement américain
> ?

Pas si sûr... Pour ne citer qu'un exemple, Ron Hansen, écrivain américain également, s'était efforcé de nous livrer sa propre interprétation de la mentalité hitlérienne dans La nièce d'Hitler, édité en français l'an dernier chez Buchet-Chastel. De manière très discutable au demeurant.

D'autant que finalement, Rosenbaum lui-même finit par se rallier à une explication, celle du Hitler génie du mal, riant de ses propres meurtres et de ses propres dénégations.

Je crois que Mailer a suivi une démarche toute spécifique. Il a voulu écrire sur Hitler, résoudre son mystère, mais à force d'accumuler les données, des grandes lignes aux petits détails, a réalisé qu'il n'était pas possible de déterminer la vérité. Comme il s'était trop exposé, trop avancé, il ne pouvait plus reculer. D'où l'invention du démon, pour se moquer gentiment des lecteurs.



> Je maintiens ferme pour ma part que cet individu est
> humain, historique et très certainement expliquable, même
> s'il est unique dans l'histoire et donc, par là même, ardu
> à expliquer.

Tout à fait.

*** / ***

lue 1111 fois et validée par LDG
 
décrypter

 



Pour contacter les modérateurs : cliquez !

 bidouillé par Jacques Ghémard le 1 1 1970  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes