Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

La Chute / Der Untergang / Oliver Hirschbiegel

En réponse à -8 -7 -6 -5 -4 -3 -2
-1Oui, René... de Claire

"Le communisme, d'accord, ça a dérapé, mais l'idée de base est généreuse, non?" de René CLAUDE le vendredi 21 juillet 2006 à 12h58

Ce fut une idée généreuse qu'il est nécessaire de replacer à l'époque où elle fut formulée par K. Marx.
On l'oublie facilement aujourd'hui (comme on oublie tout d'ailleurs) :
Les enfants des classes pauvres travaillaient, les ouvriers et les travailleurs agricoles étaient corvéables à merci. Ils vivaient dans des conditions pires que celles de certains bidonvilles aujourd'hui. Carences alimentaires, carences médicales, carences, carences,...
Alors, oui, je peux comprendre l'empathie de Marx, Engels et des penseurs communistes libertaires (Bakounine) - la plupart bourgeois et aristocrates et pour cause : ces classes avaient accès à l'éducation et donc à l'information - pour les plus pauvres dans la seconde moitié du XIXe siècle.
Et puis, ainsi que Francis l'a justement rappelé dans une Brève, il y a septante (soixante-dix) ans, c'est aussi grâce à l'appui de toute la gauche - communistes inclus et en pointe - que furent arrachées au patronnat de droit divin français(*) les lois sociales dont on bénéficie encore en 2006 et que certains intoxiqués par le néo-libéralisme (ou ultra-libéralisme) initié par Thatcher et Reagan, puis réactivé Bush & Cie souhaitent remettre en cause. (On a pu constater les effets de la déréglementation dans certains secteurs en Californie et en Grande-Bretagne : c'est l'inflation et le foutoir ! Mais je m'éloigne du sujet.)

En revanche, je suis d'accord avec Claire concernant la révolution bolchévique de 1917 : dès les premiers jours, c'est par la terreur, les éliminations massives d'opposants réels et potentiels**, les dénonciations puis les déportations, etc. que le (petit) parti de Lénine s'est maintenu au pouvoir en se renforçant chaque mois davantage.

RC

* Cette notion de droit divin est bien montrée dans la série Français, si vous saviez que rediffuse Planète assez régulièrement.
** Les opposants possibles, éventuels, futurs, virtuels,... furent une des hantises de Staline et de ses principaux complices qui établissaient au plus fort de la terreur des listes de plusieurs milliers de membres du Parti et du NKVD à éliminer.

*** / ***

lue 624 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur La Chute / Der Untergang

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes