Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre


Et les autres livres cités


La description de ce livre

La Chute / Der Untergang / Oliver Hirschbiegel

En réponse à -8 -7 -6 -5 -4 -3 -2
-1Oui, René... de Claire

Je me méfie du comparatisme : trop réducteur. de René CLAUDE le mercredi 19 juillet 2006 à 18h21

Bonjour,

Je ne suis pas convaincu par le "comparatisme" en histoire. Il me semble que c'est vite trop réducteur. D'ailleurs, un auteur aussi bien informé que Simon S. Montefiore dans son livre aussi impeccable qu'implacable sur l'univers politique, familial et mental de Staline évite l'approche comparatiste. Il resserre finement son analyse sur les dirigeants bolchéviques et bien sûr sur Staline qui devint le sur-dictateur dans ce qui est déjà une dictature depuis la prise du pouvoir par le parti de Lénine en 1917. L'absolutisme stalinien est arrivé par étapes, toutes sanglantes, terrifiantes renvoyant la Terreur qui suivit la Révolution française à un petit règlement de comptes ! (Ces purges sont également bien racontées dans la magnifique BD de Bilal et Christin Scènes de chasse.)
En revanche, je suis d'accord quand il écrit que les bolchéviques ont prôné ET appliqué l'élimination physique de certaines classes et nationalités dès 1917, c'est-à-dire dès le début de leur pouvoir. La terreur révolutionnaire n'est pas une dérive, un hoquet sanglant; elle est inscrite dans les textes de Lénine, Trotsky, etc.
Il y a un point sur lequel on peut comparer les deux dictateurs : ni Hitler ni Staline n'étaient des cinglés et c'est bien ce qui les rend si douloureux à étudier. Les réduire à deux monstres éructant a longtemps été une manière d' évacuer leur humanité (à comprendre : appartenant au genre humain) et de faire du dernier tsar rouge une "erreur" de parcours au pays de l'avenir radieux du communisme... En Russie soviétique, des milliers de fonctionnaires ont participé aux massacres et permis ainsi à Staline de prospérer durant un quart de siècle.
Mais je vais déposer le livre de Montefiore et quelques extraits le plus vite possible. J'en suis à la signature du pacte germano-soviétique vécue de l'intérieur de la cour du tsar rouge : c'est passionnant. Un livre incontournable.

RC

*** / ***

lue 516 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 Heu... Le "En revanche" est inutile. Sorry ! de René CLAUDE 19 juil. 2006 20h51

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur La Chute / Der Untergang

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes