Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Du débarquement africain au meurtre de Darlan / Albert Kammerer

 

1940-1942 - le contexte en AFN de Francis Deleu le dimanche 28 mars 2004 à 18h31

Bonsoir,

L'AFN et plus particulièrement l'Algérie n'avait rien de comparable avec la France métropolitaine. Elle n'avait pas souffert de la guerre et ne subissait pas l'occupation. Albert Kammerer résume fort bien le contexte en AFN:
La population, l'armée et l'administration étaient:
- foncièrement vichystes et pétainistes,
- foncièrement anti-britanniques,
- foncièrement anti-gaullistes,
- globalement favorables aux Américains,
- dépourvues de groupes de résistance sur qui s'appuyer pour une dissidence.

La population non musulmane s'élevait à environ 1.200.000 personnes d'origine diverse dont 600.000 Français "authentiques". Les Musulmans autochtones sont estimés à 10 millions de personnes. Les Français, colons, commerçants, etc... ont la main-mise sur l'ensemble de l'économie. Ils se soucient surtout de leurs intérêts matériels et, à cet égard, ils s'accommodent fort bien de la situation. Le régime de Pétain les a débarrassé des fauteurs de troubles et autres empêcheurs de tourner en rond: les communistes jetés en prison et les Juifs déchus de la nationalité française, privés d'emploi et spoliés de leurs biens.

En réalité les civils n'étaient pas l'élément le plus important de la région. Les deux catégories qui comptaient vraiment, parce qu'elles détenaient le pouvoir, la puissance publique et la force, étaient l'armée et l'administration.

L'Armée d'Afrique forte de 120.000 hommes est restée intacte après la défaite et n'a pas subi l'humiliation de la débâcle. 120.000 militaires c'est une proportion considérable de 1 militaire pour 10 colons. Cette armée gardait un puissant esprit de corps, soigneusement entretenu et exalté par Weygand. Cette Armée d'Afrique - ces cadres en particulier - était entièrement dévouée au maréchal Pétain. Si cette armée était disposée à reprendre la lutte, ce serait sur ordre et sous l'autorité de Pétain. Enclin à la revanche (l'armée et non Pétain), elle était favorable aux Américains dont l'appui serait nécessaire dans l'hypothèse d'une reprise des combats.
Notons également que l'armée et l'administration s'imbriquaient étroitement. Comme dans tous les pays coloniaux, des régions entières étaient soumises au contrôle militaire. Les officiers, par exemple, étaient souvent chargés de Affaires Indigènes. Ils administraient, de facto, des fonctions civiles avec d'autant plus d'autorité que l'uniforme, sous ce rapport, est bien supérieur, auprès des populations indigènes, que le complet-veston.
Enfin cette armée était farouchement anti-britannique surtout depuis Mers el-Kebir et Dakar.
Elle était encore plus farouchement anti-gaulliste pour les mêmes raisons. En outre, après les combats fratricides de Syrie et l'évacuation des militaires vichystes, ces derniers, pour la plupart, avaient reflué sur l'Algérie et avaient été incorporés dans l'Armée d'Afrique. Ils rapportaient dans leurs bagages, une haine tenace à la fois contre les Anglais et contre la France libre.

Les caractéristiques de l'administration n'étaient guère différente de celles de l'armée. Elle appliqua avec zèle les mesures autoritaires inspirées par la Révolution nationale, traqua les dissidences, emprisonna les communistes, etc... Les hauts-fonctionnaires mis en place par Pétain lui maintenaient une fidélité absolue. Ils avaient, comme l'armée, la mystique de l'obéissance, qui les dispensaient de regarder où étaient les intérêts de la nation.
Kammerer estime que 95% sinon 99% de l'armée et de l'administration partageait les sentiments décrits ci-dessus.

Dans un tel contexte, on comprend mieux pourquoi les dissidences eurent autant de mal à s'installer en AFN et surtout pourquoi aucun groupe gaulliste ne parvint à émerger.... sauf quelques individualités réunies autour de René Capitant.

Bien cordialement,
Francis.

*** / ***

lue 761 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 le livre de paxton serait le bienvenu ? non ? de Laurent Boussaton 28 mars 2004 19h10
2 Elasticité budgétaire de Francis Deleu 28 mars 2004 21h20
3 en parfaite mauvaise foi de Laurent Boussaton 29 mars 2004 17h54
1 Les Affaires Indigenes et le MAROC de Ralph de Butler 28 mars 2004 19h49
2 Noguès: un bilan mitigé de Francis Deleu 28 mars 2004 23h05
3 Le grand melange de Ralph de Butler 29 mars 2004 00h01
1 Mario Faivre et Yves Maxime Danan de Auteur anonymé 29 mars 2004 18h06
2 Re paxton de Laurent Boussaton 29 mars 2004 18h41
2 L'élasticite de mon budget (bis) de Francis Deleu 29 mars 2004 23h10
3*** contribution effacée
4 Je ne suis pas spécialiste, mais un modeste "apprenti" de Ralph de Butler 30 mars 2004 00h20
5 Je ne suis pas spécialiste, mais un modeste "apprenti" suite de Ralph de Butler 30 mars 2004 00h31
6 Je ne suis pas spécialiste, mais un modeste "apprenti" suite et fin de Ralph de Butler 30 mars 2004 00h35
7 Merci pour ces documents. :-) de Auteur anonymé 30 mars 2004 00h39
7 Je ne suis pas spécialiste, mais un modeste "apprenti" Note importante. de Ralph de Butler 30 mars 2004 00h42
8 Je ne suis pas spécialiste, mais un modeste "apprenti" Note importante. 2 de Ralph de Butler 30 mars 2004 01h01
9 Je ne suis pas spécialiste, mais un modeste "apprenti" Note importante.3 de Ralph de Butler 30 mars 2004 02h40

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Du débarquement africain au meurtre de Darlan

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes