Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Histoire de la diplomatie secrète de 1914 à 1945 / Jacques de Launay

En réponse à
-1L'étrange Monsieur Bedaux de Francis Deleu

Monsieur Bedaux de Bernard Chambon le samedi 11 avril 2015 à 19h22

Charles Bedaux est toute sa vie resté en contact avec le duc de Windsor et Wallis Simpson, qui était américaine. En 1936, c'est dans son château de Candé, acquis en 1927, qu'a lieu le mariage du duc de Windsor avec Wallis Simpson, en l'absence de tout représentant de la famille royale britannique. Il leur organise ensuite un voyage en Allemagne pour leur permettre de rencontrer les dirigeants nazis avec qui il a effectivement beaucoup sympathisé en 1935, voyage au cours duquel Hitler suggère de façon insistante que Wallis Simpson aurait fait une parfaite reine d'Angleterre. Le duc et la duchesse de Windsor continueront de fréquenter régulièrement Charles Bedaux dans son château de Candé. Durant l'hiver 1939-1940 (la "drôle de guerre"), le 1er ministre Chamberlain, pour essayer de maintenir le duc de Windsor aux côtés des Alliés, lui confie une mission de confiance : inspecter et évaluer le dispositif défensif français de la ligne Maginot à la frontière belge. Le duc de Windsor, qui a reçu une bonne formation militaire et a participé à la guerre de 14-18, s'acquitte parfaitement de sa tâche et note la faiblesse des défenses françaises au niveau des Ardennes. Seulement, il ne se contente pas de transmettre son rapport à l'EM britannique, il le montre et en discute avec son ami Bedaux, au château de Candé, toujours. Peu après, les Allemands, à l'initiative de Hitler personnellement, décident de modifier leur plan d'attaque qui, initialement, consistait en une copie du plan Schlieffen de 1914 au profit de l'attaque en "coup de faux" à travers les Ardennes, que Von Manstein est chargé de "mettre en musique". On comprend dès lors mieux que Churchill ait par la suite jugé bon d'obliger le duc de Windsor (qui rappelons-le, était parfaitement bilingue anglais-allemand, comme d'ailleurs toute la famille royale anglaise, dynastie de Hanovre, qui prit le nom de Windsor en 1914 seulement) comme gouverneur des Bahamas jusqu'à la fin de la guerre. Quant au suicide de Bedaux à Miami en 1944, il reste toujours sujet à caution, étant donné les relations troubles de l'ambassadeur US Murphy avec Vichy avant le débarquement allié en Afrique du Nord, relations dans lesquelles l'ami Bedaux se trouvait effectivement impliqué. Diplomatie secrète et espionnage, que faut-il de plus ?

*** / ***

lue 1637 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 Juger ou comprendre ? de françois delpla 13 avril 2015 06h36

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Histoire de la diplomatie secrète de 1914 à 1945

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes