Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Les secrets d'une reddition / Allen Dulles

En réponse à -14 -13 -12 -11 -10 -9 -8 -7 -6 -5 -4 -3 -2
-1et d'ailleurs... de françois delpla

Restons calmes et sereins de Etienne Lorenceau le mercredi 25 février 2015 à 19h51

1) il existe un anti-sémitisme en Europe avant hitlr (et malheureusement après aussi) et il n'est pas qu'allemand ou français ("ne parlons pas de l'affaire Dreyfus", "ils en ont parlé", dessin de Carand'Ache)

2) Les Frei Korps sont majoritairement anti-sémite et anti communistes et font volontiers l'amalgame. Les Frei Korps ont effectué des menées extrêmement violentes contre leurs deux ennemis qu'ils ne cherchent pas lourdement à distinguer: il faut des bouc-émissaires à la défaite de 1918

3) Un grand nombre de cadres de la SS sont d'anciens Frei Korps.

4) Ce n'est pas parce qu'Hitler a clairement énoncé par avance que sa politique serait anti-sémite et qu'il a tenté d'attribuer aux Juifs (en de multiples reprises)la responsabilité de la guerre qu'il s'occupe lui même de tout ce qui les concerne. Il ne vous aura pas échappé que si hitler participe à la Nuit des Long Couteaux, il ne participe pas personnellement à la Nuit de Cristal (que, sans contestation possible, il a apelé de ses voeux et soutient)

5) Nous ne pouvons qu'être frappés -ce qui a parfois permis à des crétins de révisionistes de pourrir dans des débats stériles l'analyse rigoureuse et profonde de l'histoire-, de constater que hitler ne donne pas ouvertement d'instructions sur les massacres (ni Einsatzgruppen, ni exterminations par gaz ou épuisement) mais qu'il soutient clairement et promeut ceux qui en sont responsables directement (même si cela ne dégage en rien sa propre responsabilité).

6) Quand un himmler, schellenberg, heydrich, werner best, ernst kaltenbrunner prends ou prennent des mesures ou se rendent sur le terrain, comme par exemple en juillet 1942 à Lublin himmler-schellenberg-glück-globocnik, pour affiner leurs macabres projets, ils savent que ce qu'ils vont faire va dans le sens du résultat que veut hitler, mais ce n'est pas hitler qui les envoie là. Ils conçoivent un projet (hélas) réalisable pour le présenter afin d'avoir un feu vert.

Donc vous voulez, me semble-t-il placer hitler à l'origine de chaque décision et mesure importante et, de fait il en est bien fondamentalement responsable mais ses plus "brillants" spadassins (et himmler comme eichman ne sont que des petits fonctionnaires sans conscience mais sans créativité) lui apportent le grain à moudre et les outils pour le faire... or vu la taille de la monstruosité, il faut hélas de la créativité... d'où heydrich, d'où schellenberg.
Donc pour rapporcher nos perceptions hitler est bien à l'origine du massacre dans son principe mais les heydrich schellenberg sont à l'origine des idées et de leur généralisation.
Quelques exemples: c'est Rauf qui envente les camions pour le gazage par les Einsatzgruppen, pas hitler (même si hitler en porte la responsabilité), ce n'est pas hitler qui est à l'origine du gazage par le cyclon B testé à Treblinka avant d'être généralisé dans des chambres à gaz maquillées en douches...
Donc je ne pense pas que nos perceptions soient si éloignées mais il ne faut pas confondre principe moteur-responsabilité avec le fait d'être à la barre à tout moment et décidé de chacun dess caps à tous moments... même si les sinistres assassins viennent faire valider aussi souvent que possible leurs monstruosités pour en tirer la considération et la gratitude du fou furieux.

hitler ne veut que le résultat, eux veulent l'ingéniosité des moyens et leur efficacité maximum pour se faire valoir.

Donc il existe une nuance entre nos deux perception mais pas de désaccord. Par contre cette nuance a des conséquences pratiques au niveau de la réalisations.
hitler ne dit rien presque rien (sauf en décembre 1941, himmler ne parle qu'à ceux qui vont devoir faire pour tenter d'anoblir quelque chose dont même eux savent que c'est uen horreur, schellenberg ne parle qu'en couvrant ses traces avec la signature d'himmler ou d'heydrich... mais ils créent directement ou en sous traitant eux même, et agissent directement ou par procuration, pour au fnal flatter la folie du führer.
Le führer ne me semble donc pas sur ces thèmes être à la barre ou "à la manoeuvre" même s'il est évidament moteur.
Voilà ce que je souhaitais exprimer pour nuancer votre propos bien que je ne considère les débats de sémantique interessants que s'ils apportent plus que de simples satisfactions d'orgueil à leurs auteurs.

Nuances ne signifient pas forcément incohérences et ne sont pas forcément vaines

*** / ***

lue 1038 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 En effet... de françois delpla 26 févr. 2015 06h57
2 Donnez moi une date de Etienne Lorenceau 05 mars 2015 12h36

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Les secrets d'une reddition

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes