Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre


Edition du 28 juillet 2014 à 10h23

Le maquis de Glières / Claude Barbier

En réponse à -7 -6 -5 -4 -3 -2
-1L'ingrat travail de la thèse. de Emmanuel de Chambost

Paul Abrahams et bibliographie sur les Glières de Alain Cerri le lundi 28 juillet 2014 à 10h10

Je vous remercie de reconnaître que Claude Barbier n'est ni le seul ni le premier, contrairement à ce que la presse a déclaré en 2012, à s'être penché sur la question de la "bataille des Glières". Cela dit, si vous voulez avoir une idée plus précise de celle-ci, je vous suggère de consulter ma bibliographie sur la page ci-dessous en lien.

Sur ce, non seulement j'ai lu le livre de Charles Rickard, mais j'ai également lu celui de Paul Abrahams après avoir tenté de consulter directement sa thèse.

Voici ce que j'avais écrit à son sujet, à l'époque, sur un autre forum historique :

"Je suis en train de lire avec grand plaisir et intérêt l’excellente étude historique de l’historien universitaire anglais Paul Abrahams, La Haute-Savoie contre elle-même, 1939-1945 (Editions La Salévienne, 2006), qui est la traduction française de l’essentiel de sa thèse de doctorat soutenue à l’université de Cambridge en 1991 et dont j’avais vainement commandé une copie à l’époque.

Une telle étude, sérieuse et documentée, fondée principalement sur les archives disponibles à la fin des années quatre-vingt, nous change radicalement des ouvrages habituels basés uniquement sur les témoignages, avec des dialogues fictifs, sans références précises, sans analyse critique des sources et seulement préoccupés de perpétuer les mythes unanimistes et héroïques auxquels le grand public reste attaché (il est regrettable que ce soit ce type d'ouvrages qui garnisse exclusivement les rayons des librairies).

Deux observations m’ont, pour l’instant, frappé au cours de la lecture des premières pages.

1) En France, de 1938 à 1946, le taux de mortalité a (avec de très grandes variations régionales, entre villes et campagnes, entre catégories sociales…) paradoxalement DIMINUE, passant de 20,29 décès pour 1000 habitants en 1938 à 16,70 en 1946 (de 20,25 en 1939 à 19,99 en 1945)…
En Haute-Savoie, il est passé de 16,19 en 1938 à 16,04 en 1945… Dans l’ensemble, l’état de santé de la population ne s’est pas dégradé…

2) En effet, en Haute-Savoie, grâce à d’excellentes récoltes (notamment celle de 1943), le ravitaillement en produits alimentaires était TRES abondant et cette profusion entraîna, à cause du marché noir et de la mauvaise gestion de plus en plus étatiste du gouvernement de Vichy, une profonde division du peuple, non entre résistants et collaborateurs, mais entre riches et pauvres, en particulier entre ouvriers/petits employés des villes et «bourgeois» (autochtones et aussi touristes qui venaient en grand nombre pour acheter !) ainsi que paysans, lesquels profitèrent, dans l’ensemble, énormément des marchés parallèles (même en 1944 !), avec, en prime, la bonne conscience de nuire aux Allemands alors qu’ils affamaient les plus démunis de leurs compatriotes (les plus à plaindre étant les ouvriers immigrés qui n’avaient vraiment aucune relation à la campagne). Cette situation explique, beaucoup plus que des raisons purement idéologiques, le développement des idées communistes parmi les ouvriers des vallées et des centres industriels de la Savoie du Nord…"

N.B. L'étude de Claude Barbier, également documentée et fondée sur les archives disponibles (sans que rien de nouveau n'ait été découvert, contrairement à ce que l'éditeur de Barbier a prétendu), nous change aussi des ouvrages seulement préoccupés de perpétuer les mythes unanimistes et héroïques, mais ceux-ci ont été remis en cause bien avant la thèse de Claude Barbier : depuis la recherche d'Henri Amouroux en 1985 et surtout l'enquête d'Alain Dalotel en 1992.

Bibliographie sur les Glières

*** / ***

lue 875 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 Taux de mortalité 1938-1948 de Emmanuel de Chambost 28 juil. 2014 16h28
2 Brève réponse à Emmanuel de Chambost de Alain Cerri 28 juil. 2014 19h57
2 taux de mortalite infantile 39-45 de Paul Abrahams 09 juin 2015 18h10
3 Merci pour la visite ! de Emmanuel de Chambost 09 juin 2015 20h21
3 En guise de bienvenue de Francis Deleu 09 juin 2015 21h20
1 La Presse et le Thésard ... de JARDIN DAVID 28 juil. 2014 19h38
2 Réponse à David Jardin : le choix des armes et des mots de Alain Cerri 28 juil. 2014 20h52
3 Tout est dit ... de JARDIN DAVID 29 juil. 2014 07h46
4 Barbier réduit la bataille des Glières au combat de Monthiévret qu'il minimise de Alain Cerri 29 juil. 2014 20h52
4 Pour être complet, le discours de Malraux, 1973 de Emmanuel de Chambost 30 juil. 2014 14h34
5 Les trois temps de la construction de la mémoire des Glières de Alain Cerri 31 juil. 2014 09h31
6 Une doctorante complaisante de Emmanuel de Chambost 02 août 2014 00h20
7 Effectifs des Allemands de Alain Cerri 02 août 2014 12h45
8 Merci pour ces informations précises de Emmanuel de Chambost 03 août 2014 11h30

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Le maquis de Glières

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes