Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

La Bataille d'El Alamein / Cédric Mas

En réponse à -7 -6 -5 -4 -3 -2
-1suite réponse 1 de 13emeDBLE

suite et fin réponse 1 de 13emeDBLE le samedi 05 octobre 2013 à 09h56

Léon écrit : "qui retraita vers l' Ouest , plus de deux mois , mais n'avait pas perdu de son mordant pour etriller durement les Alliés , en Tunisie , et leur infliger une serie de défaites dont Kasserine .....faits d'armes surprenants ( malgré le renfort de l'armée d' Arnim venant du nord ) pour des germano italiens , en retraite , mal dotés en moyens offensifs et harassés par des mois de combat en L ibye , face à des adversaires frais et bien équipés "

Cela est faux. La Panzerarmee Afrika retraite sans discontinuer d'Alamein jusqu'à Buerat, avec un rétablissement provisoire fragile à Mers el Brega.

Aucun "mordant", aucun contre, la retraite n'est rythmée que par les disputes entre Rommel et Rome, et par les arrivées de carburant, alors que la poursuite de Monty est loin d'être hargneuse...

Le contraste avec la retraite de décembre 41 où il y a plusieurs contre-attaques, dont une qui détruit une brigade de tanks britanniques est éloquent.

à la fin 42, Rommel ne contrôle plus rien et subit complètement.

Les renforts arrivent en permanence (ou sont récupérés lors de la retraite, rappelons qu'il y a en Libye plusieurs grandes unités en cours d'entraînement, comme la division motorisée Giovanni Fascisti ou un régiment de lance-roquettes allemande Nebelwerfer).

Pour donner un exemple : le rétablissement du front après l'offensive "Bagration" (qui voit la destruction du Groupe d'armées Centre) nécessite une retraite de 600 km environ. Là le rétablissement à Buerat c'est presque 1500 km de retraite !

La pause à Brega c'est déjà plus de 1000 km !

Enfin, le rétablissement en Tunisie et les succès tactiques à Kasserine n'ont rien à voir. Les unités ne sont plus les mêmes (le DAK a été intégralement reconstitué, plus d'une centaine de Panzers ont été reçus) et c'est face aux "débutants" américains et aux Français toujours équipés comme en 1940.

Le matériel débarque en AFN par les Alliés est déplorable, la plupart ne sera pas retenu (les 75 montés sur half-tracks ou sur 4x4, les M3 Grants, etc...).

Et grâce aux aérodromes tunisiens, la Luftwaffe a temporairement la supériorité numérique, tandis que Monty se débat avec des difficultés logistiques devant la ligne Mareth.

Voilà pourquoi je maintiens que le résultat d'Alamein est sans appel.

CM

*** / ***

lue 1071 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur La Bataille d'El Alamein

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes