Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies


[ 1939-45, AU JOUR LE JOUR ]
 
 
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Histoire(s) de la Dernière Guerre / collectif

En réponse à -3 -2
-1Science nazie ou médecine du travail allemande ? de Emmanuel de Chambost

Heurs et malheurs de la recherche fondamentale de Francis Deleu le dimanche 28 octobre 2012 à 19h03

Bonsoir,
Il est un peu aguicheur d'affubler de "nazi" tout ce qui s'est passé en Allemagne entre 1933 et 1945. La société allemande poursuit aussi son petit bonhomme de chemin, et je crois bien que le régime nazi n'a pas changé fondamentalement la protection sociale bismarkienne. (Emmanuel)
C'est tout à l'honneur d'Emmanuel (et accessoirement de LdG) de recadrer nos "réflexions" réductrices.
Quant aux dangers de l'amiante, ils étaient déjà connus (voir par exemple l'article de la wikipedia anglaise ) mais dans un monde où l'on s'efforçait de combattre la tuberculose, mais où le combat contre la silicose était loin d'être gagné. (Emmanuel)
Pour nos lecteurs qui souffrent d'une allergie linguisticoshakespearienne, sur Wiki, la page en langue de Voltaire : Amiante

- Surprenant ! En 1906, Denis Auribault, inspecteur départemental du travail à Caen, publie une note dénonçant la forte mortalité des ouvriers dans les filatures et dans les usines de tissage d'amiante.
La France a souvent été pionnière en recherche fondamentale. Est-ce par déficit de synergies entre les chercheurs et le monde industriel français que les résultats de recherches sont exploités par d'autres pays ?

- Surprenant aussi et typiquement français : alors que le débat sur la nocivité de l'amiante fait rage, Claude Allègre dénonce, le 19 octobre 1995, un « phénomène de psychose collective ».

C'est malin, je viens de succomber à une autre psychose en renonçant à prendre des mesures prophylactiques pour soigner mon jardin envahi par les mauvaises herbes.
Pffff... il me semble que nous sombrons dans le hors-sujet.

Bien cordialement,
Francis, OGM belge.

*** / ***

lue 1308 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 Et l'huile de coude ? de Emmanuel de Chambost 29 octo. 2012 14h54
2 Chevassus-au-Louis de Francis Deleu 30 octo. 2012 13h21

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Histoire(s) de la Dernière Guerre

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes