Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies


Les Sites V1 du Nord de la France
 
 
 
 Modérateur du livre
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Les sites V1 en Flandres et en Artois / Laurent BAILLEUL

En réponse à -2
-1Canon de Londres ou V3. 2ème épisode de Serge Desbois

la forteresse de Mimoyecques de 13emeDBLE le vendredi 17 août 2012 à 16h12

Petite brochure de quelques pages intitulée "guide de visite et historique - F 62250 LANDRETHUN-LE-NORD.

Construite à partir de septembre 43, la base secrète de Mimoecques, installation exclusivement souterraine en vue d'abriter le V3. Il s'agit du projet WIESE décidé par Hitler en avril 1943.

L'organisation OTDT installe des soldats du génie, des mineurs venus de la Ruhr, des prisonniers politiques, des condamnés de droit commun, des déportés (surtout des polonais) ou des travailleurs du S.T.O ou des espagnols et des portugais.

Ils construise une base de 3 étages sous le sol, protégée par une dalle de béton de 5 mètres d'épaisseur, avec notamment une gare souterrain (à 30 m. sous le sol) directement reliée à la voie ferrée Boulogne - Calais.

à l'orginie le projet prévoyait 10 batteries de 5 tubes chacune, chiffre ensuite réduit de moitié. Les puits de lancement (contenant chacun 5 canons V3) débouchaient de la dalle par des fentes d'environ 1,5 m de large, et étaient inclinés à 50°. Il existait 3 en 1944.

Le premier a été obstrué par le bombardement du 6 juillet 44, el second était en voie d'achèvement lors de l'abandon du site, quant au troisième il n'était pas encore bétonné.

bien que rendue inutilisable par le bombardement du 6 juillet 1944, l'installation restait un danger pour les britanniques qui la détruisirent les 9 et 14 mai 45 à l'aide de 36 tonnes d'explosifs. Le site peut être visité car l'une des entrées obstruées a été dégagée depuis (entée Sud du tunnel ferroviaire).

La construction avait commencé par la gare souterraine, puis les quais. Ce qui permit de décharger les éléments des canons et du reste de la base sous terre à l'abri des vues ennemies.

Les travaux sont cependant repérés dès le 18 septembre 43 lors de reconnaissances aériennes. L'ordre de bombardement est donné le 28 octobre 43. La première attaque a lieu le 5 novembre, avec 171 Marauders, 48 Mitchells et 29 Typhoons qui larguent 360 tonnes de bombes et de roquettes, pour des résultats très limités.

Deux autres bombardements ont lieu les 8 et 10 novembre sans plus de résultats.

Les raids s'intensifient en juin, avec 4 bombardements entre le 22 et le 27, ce qui ralentit les travaux sans réellement affecter la base. Le 6 juillet 1944, les britanniques décident d'envoyer 106 Halifax (dont 11 du groupe "Tunisie" 1/25 et 10 du "Guyenne"2/23). L'attaque a lieu en matinée avec l'emploi de 16 bombes Tallboy (5 tonnes par bombe). 4 toucheront l'ouvrage de plein fouet, disloquant la forteresse souterraine. de nombreux travailleurs prisonniers périront sous terre sous l'effet de souffle et les inondation causées par les explositions. le puit terminé est obstrué. Le groupe "Tunisie" perd un appareil (7 morts) et la RAF déplore 16 aviateurs tués dans ce raid gigantesque.

Le projet allemand V3 de Mimoyecques est alors irrémédiablement compromis vu l'ampleur des dégâts. mais les Alliés ne le savent pas et rééditent leurs raids en employant de nouveaux moyens. C'est ainsi que le 12 août 1944, un B24 destiné à être abandonnés en vol pour devenir des projectiles radioguidés décolle. C'est la mission Top secret "Anvil". L'objectif est cette base de Mimoyecques si inquiétante pour Londres. Il est piloté par Joseph Patrick Kennedy Jr, fils d'un célèbre et ambitieux homme politique irlandais. L'ainé d'une fratrie de 9 enfants, il est étudie brillamment à Harvard et est préparé par son père pour devenir Président des USA.

Alors qu'il se prépare à sauter en parachute au-dessus de l'Angleterre, laissant son B24 aller seul sur Mimoyecques, l'avion chargé de 11 tonnes d'explosifs explose en vol, vers 18 h 20, au-dessus de Blythburgh (Angleterre). L'enquête de l'époque concluait qu'un problème électrique était à l'origine de la cause de la détonation des charges. Le jeune Kennedy est tué, et son frère cadet John va devoir prendre la relève des ambitions paternelles.

Malgré cet échec, ne connaissant pas les effets du bombardement du 6 juillet, la RAF s'acharne contre Mimoyecques. Un nouveau raid de plus de 200 bombardiers moyens et lourds est organisé le 27 août 44, date à laquelle il n'y a plus grand chose à détruire.

Le site va subir 18 ataques aériennes, impliquant 1375 sorties, encaissant 6517 bombes soit 4100 tonnes d'explosif.

La région sera libérée par les candiens le 11 septembre 44, mais le site avait été abadonné dès la fin août par les allemands.

Voilà j'espère que cela vous aidera.

CM

*** / ***

lue 1407 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Les sites V1 en Flandres et en Artois

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes