Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre


Et les autres livres cités


La description de ce livre


Edition du 05 janvier 2012 à 15h08

Histoire de la Milice / Jacques Delperrié de Bayac

 

Saint Amand-Montrond. Les puits de Guerry.* de Serge Desbois le jeudi 05 janvier 2012 à 14h10

La ville de Saint Amand-Montrond paisible sous-préfecture du Cher, avait vu tant bien que mal se dérouler l’occupation après le 11 novembre 1942.

Mais les événements se précipitèrent les deux derniers mois de l’occupation .

Le 6 juin 44, jour de débarquement , une grosse unité de maquisards formée de l’Armée Secrète –commandant Van Gaver et lieutenant Surcouf (Blanchard)**– et de FTP, le colonel Hubert - prennent d’assaut le siège de la Milice 7 rue du Commandant Martin à Saint-Amand-Montrond (voir les livres de Georgette Guéguen-Dreyfus – "Résistance Indre et Vallée du Cher", Jacqueline Humbert-Buisson- "Saint Amand-Montrond, un été meurtrier" et Maurice Nicault-"le Berry dans la guerre ")

Après avoir tué une trentaine de Miliciens, ils ont capturé Mme Bout-de-l’an, femme du secrétaire général adjoint de la Milice. Il avait justement choisi cette ville bien tranquille pour abriter son épouse.

Les malheurs se succèdent à Saint Amand dans les dernières semaines avant la Libération.

Le 21 juillet, quelques semaines avant cette Libération, la Gestapo de Bourges accompagnée de Miliciens font irruption dans les foyers israélites, armes au point, et raflent 71 israélites avec une grande brutalité. Elle les conduit à Bourges dans la prison du Bordiot.

36 de ces victimes sont jetées vivantes dans des puits dans une ferme abandonnée située dans le polygone de tir de l’armée, à 10 Km au sud-est de Bourges : c’est le drame des puits de Guerry qui est décrit dans Google et un peu dans « livresdeguerre » mais il y a lieu de donner quelques détails supplémentaires.

Un survivant qui s’était enfui de Guerry, Mr Krameisen, avait toutes les peines du monde à se faire entendre à la Libération. Il était pris pour un affabulateur. Il fallut attendre plus d’un mois pour que les autorités aillent inspecter la ferme de Guerry

* D’après le Comité Berrichon du Souvenir et de la Reconnaissance
**

*** / ***

lue 2810 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 Todorov de Emmanuel de Chambost 06 janv. 2012 16h36
1 bordiot magrand mere et mes2 tantes y etaient emprisonnees apres la rafle de 1944 de dina elzas dreyfus 25 juin 2012 15h57
1 Saint Amand Montrond. Les puits de Guerry. Suite de Serge Desbois 19 sept. 2012 16h33
2 Les puits de Guerry ( 3 ) de Serge Desbois 02 octo. 2012 17h16
1 Ferme de Sarrault de Paul pailhous 07 févr. 2013 18h44
2 ferme de Sarrault de Serge Desbois 08 févr. 2013 06h56

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Histoire de la Milice

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes