De l'ignorance... - Vichy dans la "Solution finale" - forum "Livres de guerre"
Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Vichy dans la "Solution finale" / Laurent Joly

En réponse à -11 -10 -9 -8 -7 -6 -5 -4 -3 -2
-1S'abstenir ? de Jean

De l'ignorance... de Nicolas Bernard le lundi 14 décembre 2009 à 13h37

> Ensuite, il n'y avait pas que Vichy qui ignorait ce qui
> se passait dans les camps. Les Anglais et les Américains,
> et même les Russes, ne le savaient pas ! On se "doutait
> que" les conditions dans les camps étaient terribles,
> mais on ignorait l'extermination de masse !

Faux : les documents et les travaux d'historiens ont permis, au contraire, de déterminer que tout un chacun pouvait au moins se douter que la déportation des Juifs ne pouvait signifier que leur mort.

Pour revenir sur le cas français, l'information sur l'existence de gazages, en tant qu'outil d'extermination des Juifs, circule même dès 1942. Au second semestre 1942 en effet, la Résistance française est en mesure de préciser que les Juifs sont exterminés par le gaz. Extrait de J'accuse (20 octobre 1942) :

Les tortionnaires boches brûlent et asphyxient des milliers d'hommes, de femmes et d'enfants juifs déportés de France.

Les nouvelles qui nous parviennent en dépit du silence de la presse vendue annoncent que des dizaines de milliers d'hommes, de femmes et d'enfants juifs déportés de France ont été ou bien brûlés vifs dans les wagons plombés ou bien asphyxiés pour expérimenter un nouveau gaz toxique. Les trains de la mort ont emmené en Pologne 11 000 cadavres [...].

Dans son désir d'étouffer le cri unanime de protestation indignée contre cette sauvagerie sans nom, la voletaille nazie de Gringoire et de Je suis partout nie ces faits horribles. On nie la séparation des enfants et des mères, on calomnie l'élite intellectuelle française, on menace les princes de l'Église qui ont fait entendre la voix de la conscience chrétienne, en affirmant qu'il ne s'agissait que d'un renvoi de Juifs étrangers dans leurs ghettos d'origine.

Pourquoi donc, demandons-nous, aucune lettre n'est-elle parvenue de ces déportés ? Pourquoi ne nomme-t-on pas leurs lieux de séjour ? Les tortionnaires nazis et leurs chiens couchants mentent [...].


J'accuse va récidiver en janvier 1943 et dénoncer le plan nazi d'extermination des Juifs.

D'autres extraits de la presse clandestine sont accessibles sur cette excellente page ouaibe.

Etonnant que ces Résistants soient mieux informés de la situation que Vichy, non ?

*** / ***

lue 2396 fois et validée par LDG
 
décrypter

 



Pour contacter les modérateurs : cliquez !

 bidouillé par Jacques Ghémard le 1 1 1970  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes