Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre


Et les autres livres cités


La description de ce livre


Edition du 29 novembre 2009 à 10h30

Vichy dans la "Solution finale" / Laurent Joly

En réponse à -5 -4 -3 -2
-1Dans le doute, agis quand même de Boisbouvier

Tout dépend des objectifs de Jacques Ghémard le dimanche 29 novembre 2009 à 10h28

d'autre part, que pouvait-il faire d'autre que ce qu'il a fait : limiter les dégâts par d'habiles négociations ?


En disant ça, vous sous entendez probablement que l'objectif ne peut être que de sauver des vies immédiatement, ou quelque chose comme ça.

Or en sauvant des vies immédiatement, on peut d'une part perdre quelques "âmes" et d'autre part sacrifier un nombre de vie bien plus grand à plus longues échéance.

Or en mettant le peuple français et ses moyens de production au service des nazis, en livrant des êtres vivants "de toute façon condamnés à mourir", je ne suis pas du tout certain que les dégâts globaux aient été limités. Sans ceux qui ont fait la guerre et non rien cédé, "l'habileté" de Vichy n'aurait servi à rien. Nous serions les esclaves du nazisme si nous étions vivants. Au mieux "l'habileté de Vichy" n'a donc servi qu'à quelques privilégiés, au détriment de ceux qui mourraient grâce aux armes, véhicules, approvisionnements, etc, fournis par Vichy ou parce qu'ils étaient livrés par Vichy.

[...] Les Français de la Métropole ne peuvent plus se battre. Ils doivent subir en ce moment et nous comprenons qu'ils aient le temps de réfléchir sur ce qui leur est arrivé. Ces réflexions sont certes utiles et profitables, mais nous leur demandons de ne pas perdre de vue qu'elles ne serviront à rien si l'ennemi est vainqueur et nous impose sa loi, car cette loi anéantira chez nous toute possibilité de choisir notre destin.

Qu'ils n'oublient pas que cet ennemi n'a repris sa force qu'en profitant de nos querelles intérieures, et qu'en juin 1940 il a eu le génie diabolique de briser complètement notre volonté de résistance en exploitant par ses complices de l'intérieur, cette intoxication politicienne des Français, en dérivant sur la recherche des responsabilités ce qui nous restait d'esprit combatif.

Qu'ils n'oublient pas que le peu qu'ils peuvent faire pour affaiblir et gêner cet ennemi, est aujourd'hui mille fois plus important pour le salut du Pays que la critique la plus pertinente des causes de notre effondrement et l'élaboration des systèmes politiques les mieux équilibrés.

Ces Français ont un gouvernement dont le chef est hautement respectable, dont certains membres sont indubitablement patriotes et honnêtes. Et cependant alors que nous négligeons les gouvernements antérieurs, parce que négligeables puisqu'ils sont défunts et impuissants, nous attaquons vivement ce gouvernement de Vichy, car, lui, est actuel, et ses décisions peuvent peser d'un poids terrible dans les destinées de la Nation pour autant qu'elles favorisent directement ou indirectement nos ennemis.

Quant aux réformes d'ordre intérieur auxquelles procède ce gouvernement et qu'il parait considérer comme l'essentiel, nous n'avons pas à les juger car nous sommes trop éloignés et mal informés Mais nous pensons que c'est un moment très mal choisi pour procéder à des réformes de structure que celui où l'ennemi occupe la plus grande partie de notre territoire, la plus riche, la plus peuplée, où il tient en captivité les deux millions de Français les meilleurs, où ses agents qui pénètrent jusque dans les conseils du gouvernement, contrôlent notre vie nationale.

Il fallait à la France submergée un gouvernement pour traiter avec l'ennemi qui foulait son sol. Il lui fallait pour cela des hommes durs, courageux et ayant de l'autorité; mais des hommes qui restreignent leur mandat aux nécessités immédiates, c'est-à-dire à protéger le territoire qui ne pouvait échapper à l'ennemi, et ne se reconnaissent pas le droit de traiter pour ce qui restait libre; des hommes qui réservent l'avenir national au lieu de le sacrifier à un hypothétique plat de lentilles. Ces hommes devaient se considérer comme gérants de séquestre sans autre ambition que de conserver tout ce qui pouvait l'être dans les prises de l'ennemi.
[...]

Edgard de Larminat, Brazzaville, le 18 Février 1941.


Bienvenue sur LdG
Jacques

*** / ***

lue 777 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 L'histoire dira... de Auteur anonymé 29 nove. 2009 13h11
2 Drôle de chiffres ? de Francis Deleu 29 nove. 2009 18h40
3 Vrai ou faux ? de Auteur anonymé 29 nove. 2009 19h19
4 Qu'il ait cherché à le servir ne veut pas dire qu'il y soit arrivé de Jacques Ghémard 29 nove. 2009 19h31
2 Un seul Oradour ! de Jacques Ghémard 29 nove. 2009 19h28
3 Les chiffres parlent de Auteur anonymé 29 nove. 2009 21h19
4 Oui, les chiffres parlent de Jacques Ghémard 29 nove. 2009 21h53
5 Pourquoi préférer les Russes aux Français quand on est Français ? de Auteur anonymé 29 nove. 2009 23h29
6 Parce que l'intérêt des Russes peut aussi être l'intérêt des Français de Jacques Ghémard 30 nove. 2009 08h15
7 Du Guesclin ou le Prince noir ? de Auteur anonymé 30 nove. 2009 08h52
6 "Plutôt mort que Rouge" de Thiriel 30 nove. 2009 08h17
3 Fusillés et massacrés de Auteur anonymé 29 nove. 2009 21h25
4 Comptons de Jacques Ghémard 29 nove. 2009 22h10
5 Deux ou trois Oradour ? de Auteur anonymé 29 nove. 2009 23h34

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Vichy dans la "Solution finale"

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes