Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre


Et les autres livres cités


La description de ce livre


Edition du 29 novembre 2009 à 18h56

Vichy dans la "Solution finale" / Laurent Joly

En réponse à -7 -6 -5 -4 -3 -2
-1L'histoire dira... de 

Drôle de chiffres ? de Francis Deleu le dimanche 29 novembre 2009 à 18h40

Bonsoir,
Laval a dit au procès Pétain que 18% seulement des ouvriers français avaient été déportés en Allemagne contre 83% des ouvriers belges !
Si c'est Laval qui le dit, faut-il le croire ? 83% des ouvriers belges ? La Belgique vidée de sa population active et si nous y ajoutons les prisonniers de guerre.... je comprends désormais pourquoi je séjournais souvent chez mes grands-parents dans une petite maisonnette mais avec un grand jardin potager et un pré où "gambadaient" poules, poulets et lapins..... y avait plus de boulanger, plus rien pour assurer ma pitance quotidienne !
Trêve de plaisanteries ! J'ignore le nombre de requis au TO [on disait TO (Travail Obligatoire) en Belgique et non STO]. Notons au passage que plus de la moitié des prisonniers de guerre (les néerlandophones) ont rejoint leur foyer.

Pour les chiffres en France, ignorons ceux de Paxton que vous récusez, je suppose.

Henry Rousso peut-être au chapitre "L'économie: pénurie et modernisation", La France des années noires - Tome 1:
*** Entre 1942 et 1944, Sauckel va exiger près de 2 000 000 travailleurs français. Le gouvernement de Laval, soumis à d'énormes pressions, accepte, dans la logique de la collaboration d'état, de couvrir par des lois françaises (dont celles du STO) les exigences de Sauckel. Au total, ce sont 670.000 travailleurs qui vont partir de force, s'ajoutant aux 70.000 volontaires, et surtout aux 1,5 million de prisonniers de guerre "transformés", soit plus de 90% des captifs qui sont utilisés comme agriculteurs, manoeuvres, ouvriers etc... Cette politique ne fut tempérée que par le conflit opposant Sauckel et Speer, ce dernier étant partisan d'exploiter cette main-d'œuvre en France même... D'où la création après des accords avec Jean Bichelonne, ministre de la Production industrielle, en septembre 1943, d'une nouvelle catégorie d'entreprises protégées (Les Sperrbetriebe ou entreprises "S")
Bien cordialement,
Francis.

*** / ***

lue 749 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 Vrai ou faux ? de Auteur anonymé 29 nove. 2009 19h19
2 Qu'il ait cherché à le servir ne veut pas dire qu'il y soit arrivé de Jacques Ghémard 29 nove. 2009 19h31

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Vichy dans la "Solution finale"

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes