Nous sommes d'accords - Zidou l'Gouddam ! - forum "Livres de guerre"
Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Zidou l'Gouddam ! / Jérôme Leygat

En réponse à -5 -4 -3 -2
-1à propos de Pierre Messmer, messmériste du 17 juin 1940 de jérôme leygat

Nous sommes d'accords de Jacques Ghémard le dimanche 21 octobre 2007 à 13h29

De Gaulle a reconnu le mérite de ceux qui ont su à temps s'affranchir de cette discipline pour servir la France. C'est à mon avis pour ça que Bethouard, Montsabert et de Lattre sont compagnons mais que Juin ne l'est pas.

Et ceux qui ont fait comme les trois premiers pouvaient en leur for intérieur, se considérer comme Compagnons eux aussi. Je ne discute pas de leurs mérites et je dirais même que plus une décision est tardive, plus elle est parfois difficile à prendre parce qu'il faut en la prenant s'avouer à soi même que l'on s'est trompé précédemment ou qu'on aurait pu faire mieux.

Donc si j'essaye de veiller au bon usage de l'appellation "Français Libres" ce n'est pas pour une question de mérites individuels, et le fait que l'on ait droit ou pas à cette appellation ne change rien à ce que l'on a fait.

Pendant longtemps j'ai cru que la France Libre, c'était sans distinction tous ceux qui avaient continué le combat à l'extérieur et par exemple que toute la 2e DB était Française Libre. Et puis quand je me suis réellement intéressé à la question, j'ai compris quelle avait été l'importance de la scission. J'ai réalisé à quel point cette histoire avait été refoulée, en partie pour de bonnes raisons (la réconciliation) mais aussi parce qu'elle donnait mauvaise conscience à beaucoup.

Donc la France Libre, c'est d'abord l'histoire de cette Armée dissidente de 1940/42 et si la suite est intéressante, elle ne doit pas servir à masquer le début, c'est tout. Mais comme c'est l'Histoire elle finira bien par s'imposer, non ?

Pour finir, je ne sais pas si Georges Leygat était Français Libre officiellement, ou si c'était seulement dans son for intérieur qu'il se considérait comme tel, ou s'il avait conservé pieusement la décoration d'un copain, mais je sais que l'histoire du 64e Régiment d'Artillerie d'Afrique ne fait pas partie de l'histoire de la France Libre.

Amicalement
Jacques

*** / ***

lue 3237 fois et validée par LDG
 
décrypter

 



Pour contacter les modérateurs : cliquez !

 bidouillé par Jacques Ghémard le 1 1 1970  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes