Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies


[ 1939-45, AU JOUR LE JOUR ]
 
 
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 

Histoire(s) de la Dernière Guerre - collectif
La description du sujet




Remarque :

Pour que le Glossaire trouve un sigle, il doit être écrit en majuscules

Pour qu'il trouve un mot, il doit ètre orthographié et accentué correctement

§:c (

 

le Glossaire de Francis a trouvé :


Abetz (Otto) - Allemagne nazie
-

(1903-1958) Francophile, Abetz participa au début des années trente à diverses rencontres franco-allemandes. En janvier 1935, il fut chargé au sein de la Ribbentrop Dienstelle de la propagande en direction de la France: il lança le Comité France-Allemagne et mit en place un réseau de relations dans la presse française. Lors de la déclaration de guerre en 1939, il sera expulsé de France pour y revenir en août 1940 comme représentant de Ribbentrop à Paris, avec le rang d'ambassadeur.
En 1949, il sera condamné par le tribunal militaire de Paris à 20 ans de détention et remis en liberté en 1954.


France Libre - France libre
-

Mouvement politique et militaire, créé en juin 1940 par le Général Charles de Gaulle. Déniant toute légitimité au Maréchal Pétain, elle s'opposera militairement à ses forces pour obtenir le ralliement partiel de "l'Empire". En 41 et 42 elle fut la seule force militaire française présente sur les champs de bataille aux cotés des Britanniques . Ensuite son autorité fut acceptée par les mouvements de résistance intérieurs puis, par les autres forces françaises présentes à l'extérieur du territoire. En 1944 la France Libre rétablira la république tout en participant à la victoire contre les nazis.

Dans ce texte :

Le procès de Riom de Francis Deleu le jeudi 08 mars 2012 à 19h17

Bonsoir,

François Delpla commet un article plutôt équilibré même si je ne suis pas entièrement convaincu que " Ce procès est conçu à l'origine, suivant les suggestions d'Abetz (transmises à Laval le 19 juillet 40), comme celui des responsables de la déclaration de guerre ...".
Nous en avons déjà disserté précédemment en regard du livre de Pierre Bétaille, Le procès de Riom, voir ici : Je hais les mensonges qui vous ont fait tant de mal et contributions suivantes.

Un texte passé inaperçu annonce clairement l'idée d'un procès : L'exposé des motifs de la Loi constitutionnelle du 10 juillet 1940 notamment :

Il faut que nous tirions la leçon des batailles perdues. Revenir sur les erreurs commises, déterminer les responsabilités, rechercher les causes de nos faiblesses, cette oeuvre nécessaire sera accomplie. Mais elle ne servirait de rien si elle n'était la condition première de notre relèvement. Car il s'agit d'abord de refaire la France.
Journées des dupes écrivait Raymond Aron dans une Chronique de guerre de la France Libre. Dès fin juin 1940, il est question de juger les responsables et surtout les causes de la défaite. L'objectif était clair : renverser la République honnie et instaurer la Révolution nationale. Nous tirerons la leçon des batailles perdues annonçait Pétain dans son discours radiodiffusé du 20 juin.

Quant à l'influence des services de l'hôtel Majestic (Abetz) et de ses poissons-pilotes (sic); elle ne fut pas déterminante. Tout le déroulement du procès s'est concentré sur l'impréparation de l'armée et les causes de la débâcle sans jamais s'attarder sur les fauteurs de guerre comme le souhaitaient les Allemands.

Bien cordialement,
Francis.

*** / ***

Consulter ou enrichir le Glossaire de Francis

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

textexp.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.05 s  3 requêtes