Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies


[ 1939-45, AU JOUR LE JOUR ]
 
 
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 

Histoire(s) de la Dernière Guerre - collectif
La description du sujet




Remarque :

Pour que le Glossaire trouve un sigle, il doit être écrit en majuscules

Pour qu'il trouve un mot, il doit ètre orthographié et accentué correctement

§:c (

 

le Glossaire de Francis n'a rien trouvé dans :

Nuances de françois delpla le vendredi 25 septembre 2009 à 16h22

Un examen rapide de la correspondance Bullitt-Roosevelt me conduit à nuancer ton diagnostic :

-Göring ne présente l'annexion de l'Autriche et celle des Sudètes que comme des buts de la politique allemande, situés dans un avenir mal défini et non pas nécessairement proche, comme lors de la réunion "Hossbach";

-en revanche il ne se présente pas du tout comme un franc-tireur ni n'est perçu comme tel. Sumner Welles, en remerciant Bullitt, lui écrit le 1er décembre :

Votre conversation avec Göring constitue une des informations les plus importantes que nous ayons reçues d'Allemagne depuis des mois. J'aurais bien voulu que nous ayons eu ces dernières années ce type d'informations en provenance de Berlin.

Ce qui n'est guère aimable pour Dodd, l'ambassadeur en poste (Bullitt étant ambassadeur à Moscou jusqu'en octobre 36, puis à Paris, et seulement de passage à Berlin fin novembre 37), et veut dire également que Washington ne pensait pas les nazis si agressifs.

*** / ***

Consulter ou enrichir le Glossaire de Francis

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

textexp.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.03 s  3 requêtes