Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies


[ 1939-45, AU JOUR LE JOUR ]
 
 
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 

Histoire(s) de la Dernière Guerre - collectif
La description du sujet




Remarque :

Pour que le Glossaire trouve un sigle, il doit être écrit en majuscules

Pour qu'il trouve un mot, il doit ètre orthographié et accentué correctement

§:c (

 

le Glossaire de Francis a trouvé :


Canaris (Amiral) - Allemagne nazie
-

(1887-1945) Brillant officier de marine pendant la Première guerre mondiale, l'amiral Wilhem Canaris est nommé chef de l'Abwehr, en 1935, en même temps que contre-amiral. Canaris adopte dès 1940 une attitude hostile à l'égard d'Hitler et du nazisme. Fut-il un véritable espion ou un allié secret? Sans pouvoir le préciser avec certitude, on peut toutefois affirmer qu'il joua un rôle politique important pendant la guerre, grâce à ses multiples contacts secrets avec l'étranger. Après l'attentat manqué contre Hitler en juillet 44, il sera arrêté comme comploteur et pendu en avril 1945, peu avant la fin de la guerre.

Dans ce texte :

Qu'est-ce que... de Auteur anonymé le jeudi 17 septembre 2009 à 22h25

... le "protocole Hossbach" ? Le compte-rendu fait par un officier supérieur, entièrement de mémoire, sans notes, 5 jours après les faits, des propos tenus par Hitler au cours d'une réunion. Compte-rendu avalisé par aucun des autres participants à ladite réunion et surtout pas par le principal intéressé, c'est à dire l'homme dont on rapporte les propos, Adolf Hitler.

Il ne s'agit donc en aucune manière d'un "procès-verbal" (ainsi qu'il est dit habituellement de manière parfaitement frauduleuse) établi par exemple à partir d'un enregistrement audio ou de notes prises sur le vif en sténo mais d'une restitution des propos tenus, nécessairement altérée par la sujectivité du transcripteur.

Mais il y a bien pire. L'auteur, Hossbach, est tout sauf un observateur neutre. C'est un opposant à Hitler engagé aux côtés d'autres opposants (Canaris, Oster, Beck etc...) dans un travail de subversion visant à renverser Hitler et à le tuer ou le faire condamner.

Pour parvenir à cette fin, les opposants ont besoin pour rallier à eux les hésitants de leur démontrer que Hitler, alors formidablement populaire dans son pays, est un dément qui veut faire la guerre au monde entier quelles qu'en soient les conséquences.

Hossbach a donc toutes les raisons de travestir les propos de Hitler. Il est tout sauf un témoin impartial.

Sans même aller plus loin pour le moment (car il y a pire) pour ne pas choquer les chastes oreilles de Francis, dans aucun pays civilisé on ne condamnerait quelqu'un en se fondant sur une telle "preuve".

*** / ***

Consulter ou enrichir le Glossaire de Francis

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

textexp.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.05 s  3 requêtes