Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 

L'affaire Cicéron - François Kersaudy
La description du sujet




Remarque :

Pour que le Glossaire trouve un sigle, il doit être écrit en majuscules

Pour qu'il trouve un mot, il doit ètre orthographié et accentué correctement

§:c (

 

le Glossaire de Francis a trouvé :


Fortitude - Divers
-

Nom de code donné à l'opération de déception (ou d'intoxication) montée par les Alliés pour tromper les Allemands sur la date et surtout le lieu du débarquement de Normandie : dans le Pas-de-Calais.
[Source : Histoire Mondiale des Conflits, Thématique n° 3, mai-juin 2004, p. 67]


Livres de Guerre - LDG - Divers
-

LdG? Mais vous y êtes! C'est "Livres de Guerre"!


Overlord - Divers
-

Nom de code du débarquement allié à l'ouest, le 6 juin 1944.
Le terme ("suzerain") révèle l'importance de cette opération qui a impliqué près de 5 000 navires, plus de 10 500 avions et 176 000 hommes.
[Source : Histoire Mondiale des Conflits, Thématique n° 3, mai-juin 2004, p. 67]


SD - Sicherheitsdienst - Allemagne nazie
-

Service de sécurité responsable de la surveillance intérieure, du renseignement, de l'espionnage et du contre-espionnage du parti.
Dans l'organigramme du RSHA (Office Central de la Sécurité du Reich) le SD est désigné:
- Amt III Inland SD (service de renseignement intérieur)
- Amt VI Ausland SD (service de renseignement à l'étranger)

Dans ce texte :

Cicéron, écran de fumée ? de René CLAUDE le dimanche 04 septembre 2005 à 18h42

Von Papen, Schellenberg, Kaltenbrunner et Ribbentrop ont tous été directement concernés par "l'affaire Cicéron" qui a fait couler beaucoup d'encre depuis le récit publié au début des années 1950 par l'officier du SD Luwig Moyzisch qui "traitait" l'agent turc engagé comme valet de l'ambassadeur britannique. Le matériau extrait du coffre de l'ambassadeur britannique Knarchbull-Hugessen à Ankara et photographié par l'agent "Cicéron", alias Elyesa Bazna, était parait-il si extraordinaire que certains hauts dignitaires du IIIe Reich refusèrent de les prendre au sérieux, persuadés d'être les cibles d'une intoxication orchestrée par les services secrets britanniques.
Alors, qu'en est-il 61 ans après les faits ?
Dans son dernier et passionnant livre, François Kersaudy refait toute l'enquête pour tenter de trouver la vérité historique.
Il nous apprend qu'en 1967, Pierre Nord, dans un livre intitulé Le Kawass d'Ankara - certes une œuvre de fiction, mais selon Kersaudy très bien informée - proposa en annexe à son roman un point de vue pertinent sur l'affaire à travers deux hypothèses :

1ère hypothèse :
Cicéron aurait été repéré après quelques semaines d'espionnage par les services de sécurité de l'ambassade. A la demande des services secrets, il auarait continué à photographié des documents sensibles fournis par les Britanniques pour intoxiquer le Reich.

2ème hypothèse :
Toute l'affaire aurait été dès le début une opération d'intox conçue et construite ainsi. Selon Kersaudy, ces deux hypothèses sont très plausibles. Il nous rappelle que Overlord fut efficacement protégé par des écrans de fumée répandus par les services de Sa Majesté. ("Bodyguard", "Fortitude North", "Zeppelin" furent quelques uns de ces écrans de fumée.)

Cette enquête remarquable de F. Kersaudy sera bientôt présentée dans Livres de Guerre.

Cordialement,

RC

*** / ***

Consulter ou enrichir le Glossaire de Francis

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

textexp.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.04 s  3 requêtes