Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies


Le site "Free French"
 
 
 
 Modérateur du livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 

Freefrench - Jacques Ghémard
La description du sujet




Remarque :

Pour que le Glossaire trouve un sigle, il doit être écrit en majuscules

Pour qu'il trouve un mot, il doit ètre orthographié et accentué correctement

§:c (

 

le Glossaire de Francis a trouvé :


Corps d'Armée - CA
-

Un Corps d'Armée se compose d'un nombre variable de Divisions d'Infanterie et de Divisions Blindées ainsi que d'éléments de Réserve Générale (RG).


Division d'Infanterie - DI
-

Se compose organiquement de trois Régiments d'Infanterie, d'un Régiment de Reconnaissance blindé, d'une Artillerie divisionnaire à trois groupes de 105 et un groupe de 155, d'un Bataillon du Génie, d'un groupe d'Artillerie antiaérienne et de Services. En outre, elle possède normalement, en soutien, un Régiment de Tanks-Destroyers (TD).
La DI se subdivise en trois Regimental Combat Team (RCT).
(Source: Maréchal de Lattre).


France Libre - France libre
-

Mouvement politique et militaire, créé en juin 1940 par le Général Charles de Gaulle. Déniant toute légitimité au Maréchal Pétain, elle s'opposera militairement à ses forces pour obtenir le ralliement partiel de "l'Empire". En 41 et 42 elle fut la seule force militaire française présente sur les champs de bataille aux cotés des Britanniques . Ensuite son autorité fut acceptée par les mouvements de résistance intérieurs puis, par les autres forces françaises présentes à l'extérieur du territoire. En 1944 la France Libre rétablira la république tout en participant à la victoire contre les nazis.


Groupe de Reconnaissance - GR
-

Les Groupes de Reconnaissance étaient le domaine de prédilection des spahis qui s'y illustrèrent par leur bravoure tout au long du conflit.


Groupe de Reconnaissance de Corps d'Armée - GRCA

Régiment de Marche - RM
-

NDLR: Le "M" de "Marche" n'évoque pas la marche à pieds.


Régiment de Spahis Marocains - RSM
-

Le 1e RSM ne trouva pas le sens de la marche ! Ce régiment, stationné en Syrie en juin 40, resta fidèle à Vichy à l'exception d'une partie d'un de ses escadrons et de quelques isolés (qui allaient former le 1e Régiment de Marche des Spahis Marocains (RMSM)). Le 1e RSM participa aux combats contre les Britanniques et les Français Libres en juin 1941, puis contre les Américains en novembre 1942. Il fut ensuite très tardivement équipé de Tanks Destroyers et ne retrouva l'occasion de combattre contre l'Allemagne qu'en avril 1945, à Royan. Fut dissous le premier décembre 1945 et ses spahis furent transformés en dragons. Na !

-

Le premier escadron du 1e RSM mérite une mention particulière. Alors que le 1e RSM était stationné au Liban, la moitié de son 1e escadron, sous le commandement de Paul Jourdier, choisit le camp de la France Libre et rejoint les Anglais en Palestine. En décembre 40 et janvier 1941, l'escadron prend part aux combats contre les Italiens en Erythrée où il effectue les dernières charges de la cavalerie française. Le 20 mai 1941, il retrouve les FFL en Palestine et au sein du groupement Tcherkess participe à la campagne de Syrie (14 morts, 25 blessés sur 95 spahis). Après la prise de Damas, les spahis sont motorisés, renforcés et réorganisés en plusieurs escadrons dans deux Groupes de Reconnaissance (GR) et participent à la campagne de Libye. Le 24 septembre 1942, lorsqu'est constitué le 1e RMSM (Régiment de Marche de Spahis Marocains), le 1e esc de spahis y a naturellement sa place. Dans la 2e DB, il devient le 5e escadron pour continuer à utiliser des automitrailleuses plutôt que des chars légers.

Mais le 1e RSM a de son côté reformé son premier escadron. Aux ordres du Capitaine Rémy, il prendra une part active dans les combats de Syrie, notamment contre une brigade indienne, près de Mezé. Après l'armistice de Saint-Jean-d'Acre, Rémy rejoindra la France Libre et, finalement, ce sera lui qui commandera le 1er RMSM d'El Alamein à Berchtesgaden


Spahi - France
-

Cavalier de l'Armée d'Afrique d'origine indigène ou européenne.


1e RMSM - Premier Régiment de Marche des Spahis Marocains - France libre
-

Attention à la Marche qui change tout ! Ce Régiment fut d'abord un simple escadron du 1er RSM, évadé de Syrie à la fin juin 1940 pour rejoindre la France Libre pourtant sans savoir qu'elle existait. Fut l'un des premiers à retourner sur un champ de bataille au Soudan et en Erythrée. Participa en Syrie aux combats contre Vichy ou il perdit 14 des siens (sur à peine 100 spahis). Ayant ensuite pris la dimension d'un régiment, il fut l'élément principal de la Colonne Volante qui combattit victorieusement contre l'Afrika Korps. Intégré dans la 2e DFL puis 2e DB, il fut son régiment de reconnaissance. Le courage et la détermination de ces spahis fait dire à Philippe de Gaulle "Ah! Les braves gens".
Historique du 1e RMSM - Ordre de la Libération


BIM - Bataillon d'Infanterie de Marine - France libre
-

En juillet 1940, les soldats du 3e bataillon de 24e RIC (Régiment d'Infanterie Coloniale) rejoignent l'Egypte pour y poursuivre le combat. Ils y retrouvent la compagnie Foliot du même régiment, ayant refusé l'Armistice et s'étant évadée le Syrie dès le 27 juin. Ensemble, ils décident de prendre le nom de 1e BIM. Le 1e BIM durement éprouvé par les combats en Afrique du Nord fusionnera avec le Bataillon du Pacifique pour former le BIMP (Bataillon d'Infanterie Marine et du Pacifique).
Historique du 1e BIM - Ordre de la Libération

-

L'histoire du BIM par ses anciens


GRDI - Groupe de Reconnaissance de Division d'Infanterie

RMSM - Régiment de Marche des Spahis Marocains - France libre
-

Le Premier Régiment de Marche des Spahis Marocains fut le seul et unique. Pour le découvrir rendez-vous à premier (ou 1e) RMSM.

Les auteurs citent bien souvent les 2e, 3e ... et 7e RMSM. Il faut comprendre les 2e, 3e, ... 7e escadrons du RMSM.
- Le 2e faisait partie du GT "L" (Groupement Tactique Langlade).
- Le 3e faisait partie du GT "V" (Groupement Tactique Warabiot).
- Le 4e faisait partie du GT "D" (Groupement Tactique Dio). Après la bataille de Normandie, il fut affecté au GT "R" (Groupement Tactique Rémy) constitué selon les circonstances en Normandie, à Paris et en Lorraine.
- Le 5e a pris la place du 4e au GT "D".
- Le 6e et 7e (ainsi que le 1e) faisaient partie du GT "R".

Dans ce texte :

Salade de fruit, spahi spahi spahi, tu plais à mon père ... de Jacques Ghémard le jeudi 15 avril 2004 à 15h20

Bonjour,

Quel plaisir ce matin, quand j'ai découvert dans les brèves de René, que le site officiel de la France Libre avait ouvert ses portes.

Mais, mal m'en pris, je me suis précipité vers l'histoire du 1e RMSM



En voici le premier paragraphe :
*** Le 1er RMSM est l'héritier de l'unité du même nom qui s'illustra dans l'armée d'orient en 1917, en recevant cinq citations à l'ordre de l'armée. En 1940, stationné au levant, il sera réparti en deux groupes de reconnaissance de division d'infanterie (GRDI). Dès le 30 juin, le capitaine Paul Jourdier rallie avec son escadron la France Libre et rejoint le Soudan anglo-égyptien. Un mois plus tard, au camp de Moaskar, il constitue avec le BIM les Forces françaises libres du Moyen-Orient. Au début de 1941, les "Calots rouges*" de Jourdier sont engagés en Erythrée, avant de regagner la Syrie (mai-août 1941). Devenu Groupe de reconnaissance de corps d'armée (GRCA), à trois escadrons (dont deux à cheval), l'unité s'entraîne en vue de participer aux opération de Libye. ***

Consternant ! Je m'explique :

En 1940, le 1e RMSM n'est pas stationné au Levant et il n'est l'héritier de rien du tout, il n'existe pas !!! C'est le 1e RSM qui stationne au levant. De ce Régiment de Spahis Marocains, la moitié d'un escadron s'échappe le 30 juin 40. L'escadron complet c'est pour la propagande du moment, pour l'histoire, c'est un demi escadron. Et évidement ce groupe de cavalier n'est pas téléporté au Soudan mais se dirige vers la Palestine voisine, puis vers l'Egypte (Moaskar, c'est à coté d'Ismaelia sur le canal de Suez). Ce n'est que vers la fin de l'année qu'il part vers le Soudan pour combattre les Italiens et le 2 janvier 41, il charge une dernière fois à cheval, à Umbrega.

Mais pendant ce temps là, le 1e RSM continue d'exister, il recomplète son premier escadron (c'est Stanislas Remy qui en prend le commandement à la place de Jourdier). Ce RSM fait partie de l'armée d'armistice et obéi à la dictature de Pétain (autrement dit Vichy). Et quand l'escadron de Spahi "regagne le Syrie", ce n'est pas pour retrouver les copains mais pour y faire la guerre contre ces troupes de Pétain. Sur 95 spahis de la France Libre 14 sont tués dans cette guerre oubliée et de l'autre coté le RSM compte 26 tués (pour un régiment qui compte probablement un millier d'hommes).

Par la suite le 1e RSM rejoindra le Maroc ou il aura à nouveau l'occasion de combattre ... les Américains.

Remy restera en Syrie et courageusement rejoindra la France Libre qu'il vient d'affronter. Et finalement ce sera lui qui commandera le 1e RMSM, ce régiment de marche de Spahis Marocains fondé à partir du demi-escadron de Jourdier

Je pense que vous aurez compris ce qui me consterne dans le texte de cette page. Confusion de deux régiments aux destins bien différents et silence total sur cette guerre de Syrie qui occupe pourtant près de la moitié des pages du "Chemin le plus long", comme quoi certains Français Libres ont à coeur d'en parler, mais pas tous semble t'il.

Le site de la France Libre est-il entièrement du même tonneau ? J'espère que non.

Amicalement
Jacques

*** / ***

Consulter ou enrichir le Glossaire de Francis

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

textexp.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.07 s  3 requêtes