Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

Un château en Allemagne

Siglaringen 1944-1945

Henry Rousso

Un château en Allemagne est le premier livre d’Henry Rousso, paru une première fois en 1980. Il est réédité avec une préface inédite de l’auteur.

En septembre 1944, le premier convoi français arrive à Sigmaringen et, à tout seigneur tout honneur, en débarquent Pétain accompagné de sa femme et d'une petite suite de fidèles. Ils seront bientôt suivis par toute la clique des collaborationnistes qui tenteront de maintenir vivante une certaine idée de la France.
D'une plume alerte, le plus souvent ironique, Henry Rousso raconte les tribulations de ce petit monde déjà condamné par l'histoire et se disputant les derniers lambeaux d'un Vichy exilé dans un décor d'opérette.

Présentation de l'éditeur.

Sigmaringen, Allemagne, 1944-1945. 
Les collaborationnistes en fuite se sont donné rendez-vous dans cette petite bourgade surplombée par le château des Hohenzollern où loge Pétain, emmené dans leur retraite par les Allemands. Le vieux Maréchal y côtoie, sans jamais le rencontrer, Pierre Laval et plusieurs de ses ministres, eux aussi captifs. Une petite coterie tente de constituer une mascarade de la « France libre ».  Au café, on croise Céline, Rebatet et de nombreux journalistes et écrivains compromis par quatre années de collaboration. Les membres de la frange armée de la Milice et leurs familles, sous la conduite de Darnand, y ont aussi trouvé refuge. Enfin, Doriot, le chef du PPF,  joue son jeu personnel dans ce théâtre d’ombres où l’on prétend maintenir une certaine idée de la France. Cette chronique haute en couleur se fonde sur une large documentation, souvent inédite. Avec un humour corrosif, l’auteur fait revivre les illusions et les déceptions, les angoisses alimentaires, les grands projets et les petites joies d’une « France allemande » qui, pour échapper à l’épuration, va sombrer avec le IIIe Reich.

Table des matières.

PREMIÈRE PARTIE - L'« ÉTAT »
Chapitre 1. - Le roi, les princes et la cour.
- Aux marches du palais : Sigmaringen.
- Un roi déchu : Philippe Pétain.
- Le maire du palais en disgrâce : Pierre Laval.
- Des ministres en congé de Collaboration.
- Les princes régnants : les membres de la Commission gouvernementale.
- La cour des miracles : la vie quotidienne à Sigmaringen.
Chapitre II. - L'enjeu.
- L'antichambre d'un château : l'agonie du régime (1943-1944).
- Les princes chez l'empereur : rencontres au Grand Quartier général de Hitler (23 août - 1er septembre 1944).
- Ribbentrop / Brinon.
- Ribbentrop / Darnand.
- Ribbentrop / Déat, Marion.
- Ribbentrop / Doriot (1er).
- Ribbentrop / Doriot (2e)
- Ribbentrop / Brinon, Déat, Darnand, Marion.
- Ribbentrop / Brinon.
- Hitler / Brinon, Déat, Doriot, Darnand, Marion.
- Les princes en action : recherche d'une légitimité.
- Sigmaringen, capitale de la France (Allemagne).
- Un prince qui aboie : Jean Luchaire et la propagande.
- Des princes voyageurs : Darnand, Déat, Bridoux.
Chapitre III. - L'espoir.
- Les violons de l'automne : novembre à Sigmaringen.
- Le retour en Terre promise : dans les valises de Rundstedt (décembre 1944 - janvier 1945).
- « Bonne année, monsieur Doriot ! » Les conséquences politiques de l'offensive des Ardennes.
- Une capitale ? ... un poulailler ! Les dernières péripéties.
DEUXIÈME PARTIE - LES COMBATTANTS.
Chapitre IV. - Une « Force française libre » : la Milice.
- Du maintien de l'ordre à la fuite désordonnée : l'été 1944.
- « Tu seras S.S. comme ton chef ! » L'éclattement.
- D'un camp à l'autre : la dispersion.
Chapitre V. - Le combat « européen » : la division Charlemagne
- Des anciens de la L.V.F. aux novices de 1944 : les antécédents.
- « Charlemagne nous voilà ! »
- Mourir pour les Poldèves ....? Mourir pour les Teutons ...? Mourir pour Dantzig !
Chapitre VI. - Le rival : Jacques Doriot et le Parti populaire français.
- En train, en voiture, ... à bicyclette : l'inévitable retraite.
- Un État dans l'« État ».
- La parole et la bombe ; le PPF en action.
- La voix des ruines.
- Le Parisien de Constance.
- Le terroriste.
- L'unité retrouvée : le Comité de la libération française.
- La mort du chef.
TROISIÈME PARTIE : LES OTAGES.
Chapitre VII. - Les fantômes dans les Stalags.
- Vichy et les prisonniers de guerre.
- L'Aveugle, le Maréchal et le Prisonnier.
- Des proies faciles : la propagande dans les Stalags.
Chapitre VIII. - .... Et dans les usines.
- Papa Bruneton et les déportés du travail.
- Continuer ?
- L'offensive de Sigmaringen : « O.P.A. » sur les travailleurs.
- « Les travailleurs sont des soldats ... »
Conclusion : L'Allemagne comme Carthage ...
- Les chrysanthèmes du lac de Constance.
- Quitter le navire.
- Carnet.

 

Editeur : Librairie Arthème Fayard / Pluriel
Date edition : janvier 2012
ISBN ou ref : 978-2-8185-0230-3
Support : livre
Genre : étude historique
Période concernée : de 1939 à 1945
Région concernée : Ouest Europe

Proposé par Francis Deleu le samedi 11 août 2012 à 19h14

Dernière contribution le mardi 25 septembre 2012 à 09h26

lue 3893 fois décrypter

 

Suivre le débat sur Un château en Allemagne et y contribuer
 

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

sujet.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  2 requêtes