Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Du capitaine de Hauteclocque au général Leclerc / bio croisée sous la dir. de Christine Levisse-Touzé

En réponse à
-1Leclerc contre Vichy de Jacques Ghémard

Pétain c'est Bazaine! de Francis Deleu le mercredi 20 août 2003 à 19h13

Ce n'est pas moi qui le dit M'sieur (même si je le pense) c'est le général Leclerc.
Les anecdotes illustrent bien souvent, mieux qu'un long discours, l'état d'esprit des soldats de Leclerc. L'anecdote que relate le général de Guillebon est connue mais je ne me lasse pas de la reproduire - aujourd'hui comme le prolongement des "interrogations" de Jacques. Lorsque les Français libres rejoignent l'Afrique du Nord, à leur grande désillusion, ils y sont accueillis avec hostilité par les troupes pétaino-giraudistes. Fin 1943, après la campagne de Tunisie, la 2e DB se formait péniblement au Maroc. Les incidents entre "moustachis" (*) et Français libres étaient monnaie courante. Un beau soir, deux soldats de Leclerc en goguette, n'ayant pas salué dans la rue deux officiers, élèves du cours d'Etat-Major de Rabat, on en vint aux invectives et puis aux coups. Le colonel qui commandait le cours demanda au général Leclerc d'expliquer l'incident devant les officiers du cours légitimement choqués par ce manque d'égards. On se doute qu'il était dans l'intention de ce colonel d'embarrasser Leclerc.
Devant un auditoire hostile, le discours de Leclerc tel que le relate de Guillebon:

**** Messieurs, un acte d'indiscipline très grave a été commis par deux de mes hommes envers deux d'entre vous. Je viens vous dire qui sont ces soldats et ce qu'ils ont fait pendant que vous, officiers de carrière, attendiez tranquillement en famille que d'autres se battent pour la France.
Ces hommes ont été volontaires en Norvège. Ils ont été volontaires en juin 1940 pour continuer la lutte qu'ils ont menée victorieusement depuis l'Egypte jusqu'à Tunis. Quand, au lendemain de leur victoire, après un long exil, ces hommes sont enfin arrivés chez eux, dans cette Afrique du Nord française, quand ils avaient affaire dans un de vos bureaux, que voyaient-ils au-dessus de la tête de l'officier français qui n'avait rien fait et qui souvent leur manifestait de l'hostilité? Que voyaient-ils? Le portrait du maréchal Pétain! Eh bien, messieurs! pour mes hommes, Pétain c'est Bazaine! ****

On peut s'imaginer sur quel ton fut prononcé cette diatribe. On peut aussi deviner la fureur des officiers déjà humiliés par l'incident de la veille.

Bien cordialement,
Francis.

(*) moustachis? Cliquer sur l'icône "décrypter".

*** / ***

lue 2035 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 Encore eux ! de Jacques Ghémard 20 août 2003 22h41
2 Bêtes curieuses et bande de c... de Francis Deleu 24 août 2003 14h31

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Du capitaine de Hauteclocque au général Leclerc

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes