Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

A livre ouvert ... / les contributeurs de "Livres de Guerre"

En réponse à -5 -4 -3 -2
-1En 42 ils travaillaient encore pour l'aviation de Vichy de Jacques Ghémard

L'aviation sous Vichy d'après Henri Deplante de Emmanuel de Chambost le dimanche 26 janvier 2014 à 23h47

Henri Deplante, recruté par Bloch vers 1930 lorsque ce dernier se lançait à nouveau dans l'aviation, était le chef du bureau d'étude et il resta fidèle à Dassault tout au long de sa carrière, mais en 1940, il était chef du bureau d'étude de la SNCASO, à Mérignac, alors que Dassault n'était plus administrateur délégué de la SNCASO. Il a écrit un livre, La liberté tombée du ciel (1939-1945), Ramsay, 1977, qui relate surtout sa période France Libre, après novembre 42 et son parachutage en Bretagne avec Bourgoin, mais en quelques pages, il retrace son parcours avant 1942.

- Fin juin, avec une cinquantaine d'ingénieurs, quitte Mérignac pour Déols, près de Chateauroux (Zone Libre, mais très près de la ligne de démarcation)
- Commence à travailler sur des avions de service postaux et des avions de passagers à cabine étanche avec la bénédiction des services de l'Aéronautique.
Quelques mois plus tard, déménage à Cannes et installe une petite usine à Mandelieu.
- Printemps 42, les Italiens autorisent le vol du premier bimoteur postal
- Septembre 1942, des Allemands de la Lufthansa viennent faire des offres de service.
- Octobre 42, contact avec les Anglais, un enlèvement par sous-marin est prévu pour le 17 novembre.

Pour avoir des choses à raconter aux Anglais, Deplante fait semblant de répondre favorablement aux Allemands et part visiter les usines de la zone occupée qui travaillent pour la Luftwaffe: Usine Amyot de Colombes qui travaille sous la houlette de Junkers, usine des Mureaux qui travaille directement pour Messerschmitt, sans direction française, et usine de Châtillon-sous-Bagneux qui produit la nacelle motrice du Focke-wulf 190. L'usine de Borges fabrique le bimoteur Siebel.

Les évènements consécutifs à l'opération Torch vont mettre par terre le rendez-vous avec le sous-marin anglais, Deplante et deux de ses collègues ne parviennent pas à subtiliser un avion et passent finalement la frontière pyrénéenne à pied.

Pour la petite histoire, ou plutôt, la petite historiographie, l'épisode où Deplante est visité à Cannes par des Allemands de la Lufthansa est rapporté par Assouline (avec référence à Deplante) par " L'équipe de Bloch est toujours à Cannes. En septembre, Deplante et Brebelsky y reçoivent la visite d'émissaires de Vichy qui les engagent à venir travailler à Paris ".

*** / ***

lue 1593 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur A livre ouvert ...

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes