Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Le Brise Glace / Victor Suvorov

En réponse à
-1L'attitude soviétique en été 40 de Christian Favre

... est très erratique de Nicolas Bernard le mercredi 29 février 2012 à 12h54

L'attitude de Moscou vis-à-vis de la guerre à l'Ouest est très évolutive. Longtemps prévaut la dénonciation officielle de la "guerre impérialiste", ce qui comprend des remarques agressives des organes de presse soviétiques envers les Alliés. Un tel comportement se conçoit aisément.

En effet, l'agression soviétique contre la Finlande a suscité un puissant courant anti-moscoutaire à l'Ouest, plus particulièrement en France, lequel s'inscrit dans un contexte plus général de dépréciation de l'image donnée par la Russie à la suite de l'accord Molotov-Ribbentrop. Et l'U.R.S.S. peut d'autant moins se permettre de froisser le Reich qu'elle négocie avec lui, depuis des mois, un accord commercial, ces pourparlers traînant en longueur.

Le Kremlin a cependant intérêt à ce que le conflit se prolonge... et ne pousse pas les belligérants à s'entendre sur son dos. D'où son recours à une politique qui tient véritablement de la corde raide, dans la mesure où elle consiste, à la fois à rester en froid avec les Anglo-Français sans chercher à commettre l'irréparable, et à satisfaire les Allemands sans pour autant basculer dans la collaboration la plus compromettante.

Or, l'offensive allemande du 10 mai 1940, et plus encore la percée de Sedan qui conduit les Panzer aux portes de Dunkerque, bouleversent la donne. La guerre à l'Ouest risque de prendre fin plus rapidement que prévu. Dès lors, on assiste à un discret, éphémère mais bien réel revirement soviétique consistant à pousser les Alliés à continuer le combat.

Tout d'abord, la presse russe rend timidement hommage aux forces militaires alliées - voir Natalia Vassilieva, "Le Front occidental de la "guerre européenne" vu de Moscou - avril-juillet 1940", in Georges-Henri Soutou & Emilia Robin Hivert (dir.), L'U.R.S.S. et l'Europe de 1941 à 1957, Paris, Presses universitaires de Paris-Sorbonne, 2008, p. 25-33.

Simultanément, les Alliés sont discrètement encouragés :

- Le 14 juin, l'ambassadrice soviétique en Suède, Alexandra Kollontaï, affirme à son homologue belge "qu’il est de l’intérêt commun des puissances européennes de s’opposer à l’impérialisme allemand" (télégramme de Weizsäcker à Schulenburg du 14 juin 1940, reproduit dans La vérité sur les rapports germano-soviétiques, France-Empire, 1948, p. 124).

- Les 17 et 19 juin, le Komintern envisage de pousser le P.C.F. à s'opposer à l'invasion allemande, assimilée à un assujettissement impérialiste. Ces directives interviennent trop tard, et dans un contexte trop chaotique, pour être assimilées par certains cadres tels que Duclos et Tréand, qui croient que l'ancienne ligne (faire reparaître L'Humanité) reste en vigueur, et négocient à cet effet avec l'occupant.

De telles mesures n'iront pas loin. Et un mois plus tard, le Kremlin, constatant la défaite française, adoptera une attitude encore plus malléable avec l'Allemagne, cherchant à la corrompre par une puissante aide commerciale qui tardait, jusqu'alors, à voir le jour.

*** / ***

lue 859 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Le Brise Glace

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.02 s  5 requêtes