Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies


[ 1939-45, AU JOUR LE JOUR ]
 
 
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Histoire(s) de la Dernière Guerre / collectif

 

Au sommaire du n° 15 de Francis Deleu le mercredi 09 novembre 2011 à 13h54

Passeur d'Histoire

Pierre Passavin, entretien avec un dissident martiniquais
L’histoire des Antillais de la France libre est fort peu connue. L’éloignement de la métropole et l’absence d’unités militaires homogènes fondées sur le recrutement local expliquent en partie qu’ils soient tombés dans l’anonymat. De nos jours, certaines associations martiniquaises et guadeloupéennes tentent de perpétuer la mémoire et les gestes de ces Français libres « oubliés ». Histoire(s) de la Dernière Guerre a l’opportunité de leur rendre hommage, à travers le témoignage de l’un d’entre eux : Pierre Passavin.
Propos recueillis par David Zambon.
France

Les débuts de la Résistance à la française : Le camouflage du matériel militaire.
Le général de Gaulle l’écrit dans ses mémoires, « les premiers actes de Résistance étaient venus des militaires ! ». Il poursuit : « Des officiers appartenant aux états-majors de l’armée et des régions soustrayaient du matériel aux conventions d’armistice. » Quelle est l’histoire de ce réseau de résistance ?
Par Philibert de Loisy.
Personnalité

Ferdinand Porsche - De la Coccinelle au Tigre
Porsche : un nom légendaire pour tout amateur de belles voitures, un nom indissociable du sport automobile et des victoires les plus prestigieuses. Mais avant de devenir la célèbre marque de voitures de sport que tout le monde connaît, l’histoire de Porsche est d’abord celle d’un ingénieur et concepteur de génie au service des autres… et du IIIe Reich. Retour sur un destin aussi extraordinaire que sombre.
Par Nicolas Anderbegani.
Les chroniques de novembre 1941
La guerre

L’Afrika-Korps en Cyrénaïque - Le jeu du chat et de la souris.
Alors qu’Hitler et l’OKW sont concentrés sur le début de leur entreprise d’anéantissement contre l’Union soviétique, les aléas de la guerre sur le théâtre nord-africain semblent relégués au second plan. Pour Londres au contraire, il s’agit de reprendre l’initiative et de remporter quelque succès, ne serait-ce que de « prestige ». Ainsi, porter l’estocade aux dernières velléités de résistance italienne sur la corne de l’Afrique et anéantir les forces mixtes de Rommel en Libye deviennent les priorités de Churchill, qui compte bien profiter de l’aide matérielle des États-Unis pour parvenir à ses fins.
Par David Zambon.
Typhon sur Moscou - Premier coup d'arrêt pour la Wehrmacht.
Septembre 1941 : Leningrad est assiégée, l’Ukraine conquise, l’Armée rouge, une fois de plus, en déroute. En dépit de ce contexte prometteur, il est alors essentiel pour Hitler d’en finir rapidement, car les tensions diplomatiques entre l’Allemagne et l’Amérique vont crescendo, et il voit la situation lui échapper.
Par Nicolas Bernard.
Les chroniques de décembre 1941
DOSSIER : GUERRE DANS LE PACIFIQUE
- « Tora, Tora, Tora ! » - 7 décembre 1941 : jour d'infamie.
Lorsque l’aéronavale japonaise tombe par surprise sur la flotte américaine du Pacifique dans la rade de Pearl Harbor en cette fin d’année 1941, les USA ne sont pas préparés à la guerre, ni matériellement, ni psychologiquement. En fait, ils n’ont connu dans leur histoire qu’une seule agression étrangère sur leur propre sol : une intervention britannique… en 1812 ! Le raid nippon fait donc l’effet d’un électrochoc dans tout le pays. Pour l’US Marine, c’est une catastrophe.
Par Yann Mahé.
- Pearl Harbor : un complot américain ? - Roosevelt en ligne de mire.
À l’instar des attentats du 11 septembre 2001, le raid japonais sur Pearl Harbor a généré, par-delà le choc et la haine revancharde, la stupéfaction. Comment imaginer que la flotte nippone soit parvenue à franchir l’océan Pacifique sur 5 000 kilomètres sans être détectée ? La réponse à cette question est, en temps de guerre, lourde d’enjeux politiques.
Par Nicolas Bernard.
- L’Asie-Pacifique s'embrase - Le Japon attaque tous azimuts.
Durant l’été 1941, en remettant le plan de conquête dénommé « Opération n° 1 », le colonel Tsuji déclare : « Si nous commençons au Meiji setsu, nous prendrons Manille au nouvel an, Singapour au Kigensetsu, Java le 10 mars et Rangoon pour l’anniversaire de l’empereur. » Cette estimation mérite attention, tant les Japonais voleront de succès en succès durant la première phase de la guerre du Pacifique, entre décembre 1941 et mai 1942.
Par Fabrice Jonckheere.
La guerre

Le « viol d'Alexandrie » - Le raid audacieux des hommes-grenouilles italiens.
« Un extraordinaire exemple de courage et d’intelligence ». C’est ainsi que Winston Churchill, beau joueur, a décrit l’action dévastatrice des nageurs de combat italiens contre le principal port allié en Méditerranée.
Par Xavier Tracol.
L’épopée des Tigres volants - Requins en mer de Chine.
Depuis 1931, la Chine, vaste empire morcelé entre nationalistes et communistes, est en butte aux agressions répétées de l’Armée japonaise. Les deux camps tentent de faire front contre l’ennemi commun, sous l’égide de leurs soutiens respectifs, les États-Unis pour les nationalistes, l’Union soviétique pour les communistes.
Par Alexandre Thers.
Magazine
- Bonnes feuilles : Le monde selon Churchill par François Kersaudy

- A lire (rubrique assurée par Nicolas Bernard et Thomas Rabino)

- A lire - section jeunesse (rubrique assurée par Rolande Causse)

- Cinéma : 1941 - Le cinéma soviétique à l'épreuve de la guerre
Par Jérémy Ferrando.

*** / ***

lue 1511 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 Brisons là de Laurent Boussaton 10 nove. 2011 17h52
1 Brisons là (2) de Laurent Boussaton 10 nove. 2011 18h22
1 Les chroniques de novembre et décembre 1941 de Francis Deleu 15 nove. 2011 12h17
2 y'a des erreurs dans les chroniques !!! de Laurent Boussaton 15 nove. 2011 17h41
3 Il y a une... de Mahé Yann 15 nove. 2011 19h24
4 errare humanum est! de d.zambon 15 nove. 2011 19h45
4 ou pas *... de Laurent Boussaton 16 nove. 2011 18h08
4*** contribution effacée
5 Nous vaincrons... de d.zambon 18 nove. 2011 20h08

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Histoire(s) de la Dernière Guerre

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes