Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre


Edition du 08 janvier 2010 à 10h31

Pétain - Trahison ou sacrifice ? / Michel Boisbouvier

En réponse à -7 -6 -5 -4 -3 -2
-1L'Histoire dira... de Boisbouvier

Historiographie de Nicolas Bernard le vendredi 08 janvier 2010 à 10h26

> Pourtant les chiffres, les faits et les meilleurs auteurs
> parlent.

Quels chiffres, quels faits, quels auteurs démontrent que le régime de Vichy a mené une - imaginaire - politique de sauvetage des Juifs de France qui aurait abouti à ce que les trois quarts des Juifs de France n'ont pas été déportés ?

Comme l'a indiqué Raul Hilberg en 1998, "Vichy a souvent fait plus que les Allemands pour capturer des juifs, étrangers ou citoyens français", ce qu'il a d'ailleurs pu développer de manière plus conséquente dans son livre Exécuteurs, victimes, témoins, Gallimard, 1994, et coll. Folio-Histoire, 2004 (notamment p. 131-136).

A ce titre, Hilberg, après une première approche datée et lacunaire de cette question, se bornait à adhérer aux conclusions de Serge Klarsfeld, selon lequel "Vichy a contribué efficacement à la perte d'un quart des juifs de France" (Vichy-Auschwitz. La Solution finale de la Question juive en France, Fayard, 2001 p. 368), mais "les Français ont puissamment aidé au salut de trois quarts des juifs de France" (ibid., p.369).

Avant eux, Léon Poliakov avait eu l'occasion de dénoncer, en 1968, "la promptitude avec laquelle le maréchal Pétain et son gouvernement adoptèrent une politique raciste de leur propre cru", politique qui irait aux devant des attentes de l'occupant, notamment au cours de l'été 1942, comme le précisera plus tard l'historien français : "Ainsi s’engagea un maquignonnage compliqué dont, du côté français, Pierre Laval devint la figure clef. La première contre-proposition du gouvernement de Vichy, caractéristique pour le climat xénophobe de l’époque, consista à offrir aux S.S. les Juifs étrangers de la « zone libre » mais à réclamer en échange une exemption collective pour les Juifs français des deux zones. Les négociateurs allemands y acquiescèrent, sans cacher à Laval que le tour des Juifs français viendrait à son heure, et sans doute y consentirent-ils d’autant plus facilement que leur interlocuteur leur faisait sur le champ une autre suggestion : débarrassez-nous non seulement des Juifs étrangers, mais aussi de leurs enfants !" (voir mon article)

Malgré une petite phrase ambiguë, inscrite dans un ouvrage datant de 1951 (et qui, en fait, à la relecture, n'est finalement pas favorable au régime du Maréchal Pétain), Poliakov n'attribuait certainement pas le sauvetage des trois quarts des Juifs de France à Vichy (voir mon article) : "Il n’est pas facile de donner un compte-rendu de ces activités, il s’agissait d’initiatives individuelles et spontanées, sans lien entre elles : de nombreux épisodes de cette épopée de fraternité et d’amour humains ne peuvent qu’échapper à tout jamais à l’historien. […] Réfléchissant à ces années et à ces tribulations, l'auteur de ces lignes croit pouvoir conclure que si les activités de sauvetage purent se poursuivre sur une si large échelle et avec relativement peu d'aléas, c'est qu'à partir de 1942 elles bénéficièrent de la complicité, au moins passive, de la grande majorité des Français, le rôle actif restant, naturellement, aux tempéraments capables d'enfreindre la loi au nom d'un impératif éthique et qui sortaient du commun."

Bref, l'historiographie, sur cette question, est sans équivoque : "Si les trois-quarts des Juifs de France ont échappé à la déportation, le doivent-ils au gouvernement de Vichy ? Cette fois, la réponse est négative sans réserve." (André Kaspi, "Vichy a-t-il sauvé les Juifs ?", in Les Collections de l'Histoire, n°3 octobre 1998, "Auschwitz et la Solution Finale", p.56-59).

*** / ***

lue 1757 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Pétain - Trahison ou sacrifice ?

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes