Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Vichy dans la "Solution finale" / Laurent Joly

En réponse à -12 -11 -10 -9 -8 -7 -6 -5 -4 -3 -2
-1Que d'à priori ! de Jacques Ghémard

de l'art de l'esquive de 13emeDBLE le jeudi 24 décembre 2009 à 13h13

En effet, à ce stade du débat, je note :

Boisbouvier et consorts : Vichy ne savait pas ce qui arrivait aux juifs...

réponse : Les éléments étaient connus (pour ceux qui voulaient savoir), preuves multiples, y compris jusqu'au Canada...

Boisbouvier et consorts : alors si les Alliés savaient, pourquoi n'ont-ils rien fait ?

Cette dernière question est bien une nouvelle esquive.

La démonstration étant faite que ce qu'ils affirmaient était faux, au lieu d'en tirer les conséquences, ils "déportent" le débat (oui je sais le jeu de mot est vilain ;-))) vers une mise en accusation des Alliés, qui n'a rien à voir avec la première question (responsabilité active de Vichy dans la déportation des juifs, y compris français).

La vraie question est donc de savoir en quoi l'inaction ou la passivité des Alliés (non démontrée d'ailleurs mais bon) dédouane-t-elle Vichy de sa responsabilité ?

Et là, comme pour les autres questions dérangeantes (je ne les compte même plus, on en est à plus d'une dizaine !), nous attendrons encore longtemps les réponses (j'ai presque fini pour le transfert du DAK, l'état de la wehrmacht au 22 juin 1940 et Gibraltar....).

Le manque de sérieux est indiscutable, et aucune possibilité de crier ici à la censure, ou à l'exclusion, pour camoufler son esquive et son incapacité à répondre (en se "victimisant").

Le problème d'un débat sur le net, c'est que l'interlocuteur peut ainsi "esquiver" sans fin, et déplacer le débat sans répondre à ce qui le dérange.

Lors d'un débat contradictoire face à leur interlocuteur, les Boisbouviers et consorts ne tiendraient pas 5 minutes...

CM

*** / ***

lue 917 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 L'esquive , un art consommé ........ de Léon BEL 24 déc. 2009 14h59

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Vichy dans la "Solution finale"

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes