Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre


Edition du 29 novembre 2009 à 15h54

Les Français libres / Jean-François Muracciole

 

Contre sens concernant les pertes ? de Jacques Ghémard le dimanche 29 novembre 2009 à 15h49

Dans le début de la lecture, j'avais butté sur quelques erreurs concernant les français libres cités pour illustrer les propos de l'auteur. Rien de grave si ce n'est que ça peut énerver un peu.

Mais comme Muracciole défriche un terrain inexploré, il prend le risque de tirer des conclusions un peu hâtives ou carrément erronées.

Déjà sur la politisation des FFL, il m'avait un peu surpris, moi qui ait hérité de peu de chose venant de mon père mais quand même se deux textes qu'il a trimballé avec lui tout au long de la guerre et qui sont hautement politiques. L'un est cité par Muracciole, le texte de Leclerc de 1943, l'autre est ignoré, celui de Larminat en 1941 et qui me parrait fondamental.

Et là, j'arrive au chapitre X : "Mourir pour la France Libre" ou je pense qu'il fait une erreur de raisonnement assez grossière et dont il tire une conclusion rapide : "La phase africaine, une guerre peu couteuse en vies humaines"

Tableau à l'appui, il nous donne un % de pertes années par années qui semble lui donner raison

Année | % de pertes | Nb morts | Nb morts/mois
1940 4,8 155 26
1941 14,3 463 38,6
1942 20 648 54
1943 10,5 340 28,3
1944 40,8 1322 110
1945 9,6 311 62,2
Total 100 3239

Et là donc tout le monde se dit, hou la la effectivement, 10 fois plus de morts en 44 qu'en 40 !

Mais quand on indique un pourcentage, il faut dire ce que représente les 100. Or les 100 dans ce tableau, c'est le nombre total de tués FFL pendant la guerre !

Donc oui en 1940 les FFL ont perdus 4% de leurs morts sur toute la guerre. Mais qu'est ce que ça signifie ? Qu'ils ont eu peu de perte ou qu'ils étaient peu nombreux ? Or ils étaient peu nombreux et en plus 40 c'est sur 6 mois !

En gros, si on considère qu'en 1941 avant les combats de Syrie, ils étaient 3 fois moins nombreux qu'en 1944, on comprend rapidement qu'il faut multiplier ce 14.3 par 3 et que l'on dépasse donc en 41 le taux de perte (nb tués/effectifs) de 44.

La Syrie, c'est pire que la campagne d'Italie !

Mais partant de ce comparatif inadéquat, il me semble que JF Muracciole n'arrive pas à redresser la barre quand ensuite il compare enfin les pertes et les objectifs engagés.

"Les pertes de l'armée de Vichy, armée qui est pourtant réputée ne pas se battre [Ha bon ???], ont été beaucoup plus lourdes". Et ensuite il nous indique le taux de perte, 3% pour les FFL, 3,1% pour Vichy !

Et ce 3% serait "4 à 5 fois inférieur au taux de perte de la grande guerre". Faut-il comprendre que 14-18 c'est 12 à 15% de pertes chaque mois ? Comment ont-ils fait pour que ça dure 4 ans ?

Amicalement
Jacques

*** / ***

lue 417 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 Vacances à El Alamein ! de Jacques Ghémard 30 nove. 2009 18h40

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Les Français libres

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes